Pour recevoir la lettre bimensuelle de Pratiques en santé suivre ce lien : https://www.pratiquesensante.org/lettre-bi-mensuelle/

 

Pour connaître les personnes ressources : https://www.pratiquesensante.org/personnes-ressources/

ENTREPRISE - TRAVAIL

Toutes les mesures envisagées pour le plan santé au travail 2021-2026

 

https://www.lagazettedescommunes.com/757202/toutes-les-mesures-envisagees-pour-le-plan-sante-au-travail-2021-2026/

 

Le gouvernement ne prévoit pas moins de 37 mesures dans le cadre de son projet de plan santé au travail 2021-2026 dans la fonction publique.

Les travaux sur le plan santé au travail dans la fonction publique avaient été mis en stand-by par la crise sanitaire. Ils avaient quelque peu repris fin 2020, avant d’être de nouveau stoppés début 2021. Alors que le projet de loi relatif à la gestion de la crise sanitaire débute son parcours parlementaire, la DGAFP présentait son projet de plan santé au travail 2021-2026, mardi 20 juillet 2021.

Le Resah vient de publier un nouveau guide intitulé : améliorer le bien-être au travail à l'hôpital

 

https://www.resah.fr/Ressources/FCK/files/Guides%20Resah/Resah-Editions_Guide-QVT_VF.pdf

 

Provoquant un épuisement physique et psychique extrême chez les personnels soignants, la crise sanitaire a remis sur le devant de la scène la question de la qualité de vie au travail dans les établissements de santé. Le sujet est loin d’être nouveau.

Des établissements ont déjà, il y a de nombreuses années, saisi le taureau par les cornes en intégrant le sujet du bien-être de leurs agents à leur politique de ressources humaines et leur politique sociale.

Il faut le garder constamment à l’esprit : les systèmes de santé présentés comme les meilleurs au monde n’ont pas seulement d’excellents résultats dans le secteur clinique ou économique, ils sont aussi les meilleurs élèves dans le domaine de la qualité de vie au travail.

Car les personnels hospitaliers demeurent les vecteurs essentiels de la qualité des soins et de la performance globale. En résumé, la santé des patients rime avec la santé des soignants.

Compte-rendu du Colloque Prévention des risques liés au travail de nuit - INRS

 

https://www.inrs.fr/footer/actes-evenements/colloque-prevention-travail-nuit.html

 

Le travail de nuit a des effets avérés sur la santé et la sécurité des salariés. Les connaissances acquises en chronobiologie ont permis d’identifier des pistes de prévention qui se doivent néanmoins d’être affinées. Les dernières avancées en sciences des rythmes (sommeil, lumière, métabolisme) appliquées au monde du travail seront exposées par des équipes de recherche.

Ce colloque est destiné aux acteurs de la prévention et de la santé au travail, déjà sensibilisés à la chronobiologie. Axé sur les avancées actuelles de la recherche, il a pour ambition d’approfondir leurs connaissances pour faire progresser la prévention à destination des entreprises.

Risques professionnels liés au travail à distance

 

https://www.acms.asso.fr/content/risques-professionnels-liés-au-travail-à-distance

 

Le recours au télétravail, en période de pandémie de Covid-19, a bouleversé l'organisation des entreprises et les manières de travailler en équipe. Il fait émerger de nouveaux risques professionnels : psycho-sociaux, troubles musculosquelettiques...

Les équipes de l’ACMS ont produit une plaquette de prévention sur les risques liés au télétravail avec des conseils pour s'organiser et bien vivre le télétravail.

Les contrats courts dans l'aide à domicil entre tensions et bricolages quotidiens

 

https://www.cereq.fr/les-contrats-courts-dans-laide-domicile-entre-tensions-et-bricolages-quotidiens

 

En constante augmentation depuis 20 ans, les contrats de moins d’un mois représentent aujourd’hui une part majoritaire des embauches en CDD . Une enquête menée auprès des recruteurs de l’aide à domicile éclaire les raisons qui motivent leur fréquent recours à ces contrats. S’ils leur permettent de jongler au jour le jour avec les variations de l’activité, les contrats courts maintiennent à long terme l’instabilité et les tensions qui pèsent sur les salariés comme sur les organisations.

Quelles seront les attributions des futurs comités sociaux territoriaux ?

 

https://www.lettreducadre.fr/article/quelles-seront-les-attributions-des-futurs-comites-sociaux-territoriaux.140

 

Les comités sociaux territoriaux, c’est nouveau. Créés pour remplacer les comités techniques et les comités d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail, ils ont de nombreuses attributions, que l’on détaillera ici. Qu’il s’agisse des comités eux-mêmes ou de leurs formations spécialisées.

10 questions sur le management du travail

 

https://www.anact.fr/10-questions-sur-le-management-du-travail

 

Et si l’amélioration de la performance économique et sociale des organisations passait par une refonte des systèmes et pratiques de management ? 

 

Que ce soit au regard de questions liées à l’amélioration de la performance, à des changements d’organisation du travail ou à la prévention des risques professionnels, le management est à la fois pointé comme une source de dysfonctionnements et comme un levier d’action. Les salariés dénoncent des modes d’organisation et de gestion qui ont conduit à multiplier les objectifs de performance (productivité, qualité, réactivité, flexibilité) et à accroître les contraintes et les contradictions sur le lieu du travail. On reproche ainsi aux manageurs d’avoir des pratiques managériales inadaptées tout en regrettant leur éloignement des problématiques du terrain. Dans ce contexte, en écho aux préconisations faites par les partenaires sociaux en matière de qualité de vie au travail (ANI juin 2013), les entreprises sont invitées à agir. 

 

Le modèle du management du travail développé par le réseau Anact-Aract apporte un nouveau cadre d’analyse et d’action susceptible d’aider les entreprises à repenser leur mode de management.

Démarche Qualité de Vie au Travail dans les établissements Médico-sociaux

 

https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/gqvt_interactif.pdf

 

Ce guide méthodologique vise à promouvoir et à généraliser sur l’ensemble du territoire les démarches de QVT. Il s’appuie sur la pratique du réseau Anact-Aract dans la mise en œuvre de démarches collectives d’amélioration de la QVT, en l’adaptant aux réalités professionnelles des EMS : impact au niveau des établissements, du dialogue social, des dynamiques territoriales, des outils et méthodes déployées, des effets (sociaux, qualitatifs, économiques…), qui sont potentiellement positifs sur la performance de l’organisation, la qualité du service public et la santé au travail des agents et des managers. 

Promotion des lieux de travail sains: faites entendre votre voix grâce à la boîte à outils de la campagne

 

https://osha.europa.eu/fr/highlights/promoting-healthy-workplaces-get-your-voice-heard-campaign-toolkit

 

Notre boîte à outils de la campagne repensée — qui inclut de nouvelles informations désormais disponibles dans 25 langues — explique pas à pas comment réaliser une campagne de sensibilisation sur la santé et la sécurité au travail particulièrement efficace.

 

Vous y trouverez des conseils en matière de planification et d’image de marque, ainsi que les exemples les plus récents de campagnes innovantes menées en Europe et ailleurs: découvrez comment un concours d’affiches organisé par le point focal de l’EU-OSHA en Pologne a contribué à sensibiliser le public à la dépression sur le lieu de travail ou comment les citoyens de Ljubljana ont été encouragés à se rendre au travail à vélo.

 

 Que vous souhaitiez utiliser nos multiples ressources de campagne prêtes à l’emploi ou rédiger votre propre communiqué de presse, organiser un événement ou produire une vidéo, l’heure est venue de trouver l’inspiration!

Guide interactif pour mener une politique QVT dans les établissements médico-sociaux

 

https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/gqvt_interactif.pdf

 

L’amélioration des conditions de travail et la promotion de la qualité de vie au travail (QVT) au sein des établissements médico-sociaux (EMS) accueillant des personnes âgées et des personnes handicapées sont au premier rang de nos priorités. Il s’agît d’un enjeu essentiel, comme le souligne le rapport de Myriam El-Khomri, qui s’inscrit pleinement dans la dynamique d’attractivité impulsée par les pouvoirs publics. Depuis plusieurs années, les équipes de la DGCS (Direction générale de la cohésion sociale) s’attachent à déployer et à promouvoir les démarches et les actions QVT dans les établissements et services médico-sociaux (ESMS). À partir des échanges et expérimentations effectués par les acteurs de terrain (agences régionales de santé, fédérations d’employeurs, organisations syndicales, autres partenaires institutionnels), la DGCS a ainsi élaboré une stratégie nationale QVT en EMS élaborée en juin 2018. 

Outils parfaits, besoin de plus de contrôle : décryptage de 2 idées reçues sur le télétravail

 

https://www.anact.fr/outils-parfaits-besoin-de-plus-de-controle-decryptage-de-2-idees-recues-sur-le-teletravail

 

Comment s'assurer que les outils de télétravail mis en place correspondent bien à l'activité et favoriser leur appropriation  ? Comment placer la relation de confiance au cœur du télétravail ? Réponses accompagnées de ressources pour comprendre et agir.

Aide et soin à la personne : parution de 2 nouveaux dépliants

 

https://www.inrs.fr/actualites/aide-soin-personne-parution-nouveaux-depliants.html

 

Prévenir les risques professionnels liés aux manutentions manuelles.

Deux nouveaux dépliants consacrés aux métiers de l’aide et du soin à la personne viennent de paraître. Le premier présente une démarche visant à prévenir les risques de TMS lors de la mobilisation des patients par les soignants. Le second propose une aide aux choix des chariots et des équipements de manutention des personnes.

Le milieu de l’aide et du soin est un secteur très accidentogène où la manutention de personnes est notamment à l’origine des deux tiers des accidents du travail. Pour aider les entreprises à mieux prévenir ces risques, deux nouveaux dépliants sont aujourd’hui disponibles.

Étude sur la détresse psychologique des travailleurs de la santé atteints de la Covid-19 au Québec durant la deuxième vague pandémique

 

https://www.inspq.qc.ca/publications/3135-detresse-psychologique-travailleurs-sante-atteints-covid19

 

Au Québec, entre le 12 juillet 2020 et le 16 janvier 2021, 23 142 travailleurs de la santé ont eu un diagnostic de COVID-19. En date du 22 février 2021, 5 330 de ces travailleurs et 1 515 travailleurs non atteints de la COVID-19 (groupe témoin) ont rempli le questionnaire de l’enquête épidémiologique sur les travailleurs de la santé atteints par la COVID-19. Ce rapport présente les résultats de l’analyse portant sur la détresse psychologique et les risques psychosociaux liés au travail qui y sont associés.

Santé psychologique au travail

 

https://www.apsam.com/sites/default/files/docs/publications/fiche-sante-psy-reconnaitre-agir.pdf

 

L’Association paritaire pour la santé et la sécurité du travail, secteur « affaires municipales » du Québec (APSAM) a publié une fiche qui décrit les manifestations de la détresse psychologique et fournit des recommandations pour soutenir un collègue qui vit cette situation.

Intelligence artificielle en santé et SST

 

https://www.irsst.qc.ca/media/documents/PubIRSST/QR-1130-fr.pdf?v=2021-04-29

 

L’intelligence artificielle (IA) est au cœur de nombreux débats et fait des progrès spectaculaires depuis quelques années. Plusieurs auteurs s’entendent sur le fait que l’IA participera à la transformation des milieux de travail.

Le présent état de la question tentera de répondre à ces objectifs :

- identifier les principales technologies de l’IA dans le secteur de la santé et des services sociaux et documenter leur impact sur le travail et la SST.

- identifier les avenues de recherche pertinentes.

Quelle formation à la santé et sécurité au travail en 2030 ?

https://www.rst-sante-travail.fr/rst/pages-article/ArticleRST.html?ref=RST.TM%2063

 

L'INRS a piloté en 2019 et 2020 des travaux de prospective sur le thème de la formation à la santé et sécurité au travail en 2030. Pour la première fois, les scénarios et les enjeux identifiés par un groupe pluridisciplinaire associant plusieurs partenaires ont été complétés par une phase « stratégique » dans laquelle les questions soulevées ont été discutées et enrichies par des acteurs de la gouvernance. S'agissant de prospective, l'objectif est bien d'alimenter leurs réflexions et non pas de produire des recommandations.

Evaluer les facteurs de risques psychosociaux : l'outil RPS-DU

 

Document : https://www.inrs.fr/dms/inrs/CataloguePapier/ED/TI-ED-6403/ed6403.pdf

Grille d'évaluation : https://www.inrs.fr/dms/inrs/CataloguePapier/ED/TI-ED-6403-2/grille-evaluation-rps.xlsx

 

Cette brochure porte sur la démarche d'évaluation des risques psychosociaux (RPS) en entreprise, en vue de leur intégration dans le document unique d'évaluation des risques professionnels et de la mise en place de mesures de prévention. Elle décrit les différentes étapes de cette démarche, en répondant aux questions les plus courantes sur le sujet. Elle contient une grille d'évaluation des principaux facteurs de RPS (l'outil RPS-DU), un tableau de synthèse et livre des exemples de pistes d'action dans un tableau de suivi des actions de prévention.

Cette brochure remplace la brochure "Risques psychosociaux et document unique : vos questions, nos réponses" (ED 6139) et la brochure "Evaluer les facteurs de risques psychosociaux : l’outil RPS-DU" ED (6140).

Les métiers au temps du corona

 

https://www.strategie.gouv.fr/publications/metiers-temps-corona

 

À la mi-mars 2020, l’épidémie de Covid-19 a imposé un arrêt partiel ou total d’activités jugées « non essentielles », quand d’autres sont mobilisées face à l’urgence. Au-delà de sa dimension économique, cette crise affecte aussi les conditions de vie et les conditions de travail, renforçant des vulnérabilités existantes et en générant de nouvelles. Cette note propose une typologie inédite des métiers dans la crise en cinq groupes.

 

Aide-mémoire en santé et sécurité du travail pour le télétravail

 

https://www.cnesst.gouv.qc.ca/fr/organisation/documentation/formulaires-publications/aide-memoire-en-sante-securite-travail-pour

 

Les employeurs ont l’obligation de prendre les mesures nécessaires pour protéger la santé et assurer la sécurité et l’intégrité physique des travailleurs. Quant aux travailleuses et travailleurs, il leur appartient de prendre les mesures nécessaires pour protéger leur santé, leur sécurité ou leur intégrité physique et de participer à l’identification et à l’élimination des risques d’accidents du travail et de maladies professionnelles sur le lieu de travail.

Le rôle des plateformes numériques dans la transformation du monde du travail

 

http://www.ilo.org/global/research/global-reports/weso/2021/WCMS_771673/lang--en/index.htm

 

Ce rapport examine comment les plateformes numériques de travail transforment le monde du travail et comment cela affecte les employeurs et les travailleurs. Il se concentre sur deux principaux types de plateformes numériques de travail: les plateformes en ligne, où les tâches sont effectuées en ligne et à distance par les travailleurs, et les plateformes géolocalisées, où les tâches sont effectuées à un endroit physique spécifié par des individus, tels que les chauffeurs de taxi et les livreurs.

Conciliation travail-vie personnelle : point de vue de travailleuses et pistes d’action pour des contextes de travail plus favorables à la santé mentale

 

 

Le rapport : https://www.inspq.qc.ca/sites/default/files/publications/2618_conciliation_travail_point_vue_femmes_0.pdf

La synthèse : https://www.inspq.qc.ca/sites/default/files/publications/2709_travail_vie_personnelle_sante_mentale.pdf

 

Cette étude documente la perception qu’ont les femmes à l’égard des mesures de conciliation travail-vie personnelle en place dans leur milieu de travail, l’organisation du travail et leur état de santé mentale. Elle offre des pistes d'actions pour guider les acteurs concernés par la mise en place de telles mesures.

Effets sur la santé des horaires longs de travail : revue de la littérature

 

https://www.rst-sante-travail.fr/rst/pages-article/ArticleRST.html?ref=RST.TC%20169

 

La pratique des organisations en horaires atypiques au travail est de plus en plus habituelle, en particulier les horaires longs, fréquents, qui seraient à l'origine d'effets propres sur la santé. Une revue bibliographique a recensé les articles traitant des effets spécifiques de ces horaires longs, en dehors des autres effets pouvant être liés à l'exposition au travail de nuit. Deux catégories d'horaires longs sont identifiées : celle due à une organisation stricte des horaires, tels que les postes en 2x12 heures et celle correspondant à des horaires flexibles, choisis par les salariés et appelés " longs horaires de travail ". Des effets cardiovasculaires et sur la santé mentale semblent être plus souvent rencontrés chez ces salariés. Cependant, des travaux supplémentaires doivent être menés pour confirmer ces éléments, notamment en s'affranchissant du travail de nuit. Des mesures de prévention pourront alors être plus facilement dégagées et proposées pour limiter les impacts sur la santé.

Troubles musculo-squelettiques : deux articles du BEH du 16 février 2021

 

http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2021/3/index.html

 

Estimation de la sous-déclaration des TMS en France : évolution entre 2009 et 2015

Stéphanie Rivière, James Alvès, Sabira Smaili, Yves Roquelaure, Juliette Chatelot» 

L’évolution des indicateurs, orientée à la baisse, traduit probablement un meilleur niveau de déclaration par les salariés lorsque ceux-ci peuvent prétendre à une indemnisation. En revanche, la modification du tableau de reconnaissance des TMS pour l’épaule en 2011 n’a pas entraîné de modification pérenne du taux de sous-déclaration jusqu’en 2015.

 

Troubles musculo-squelettiques liés au travail : nombre de cas évitables par l’application d’un scénario théorique de prévention

Natacha Fouquet, Laurence Chérié-Challine, Élise Rubion, Alexis Descatha, Yves Roquelaure

 À l’exception des secteurs fortement à risque, il serait nécessaire pour réduire l’incidence des TMS, de mettre en œuvre des actions de promotion de la santé sur le lieu de travail, en plus d’actions relatives aux risques professionnels.

Bruit en open-space : Prévention. Quels acteurs ? Quelles solutions ?

 

https://www.inrs.fr/footer/actes-evenements/journee-technique-bruit-en-open-space.html

 

 Le 10 novembre 2020, l’INRS diffusait en exclusivité sur le web une journée technique ayant pour objectif

de présenter une approche complète couplant les méthodes et les analyses d’ergonomes et

d’acousticiens. Près de mille participants (préventeurs, personnel de services de santé au travail et chefs

d’entreprise, etc.) souhaitant améliorer ces situations de travail bruyantes ont suivi en direct cette

journée. Cette page offre les présentations et les vidéos de cette journée technique.

Les troubles musculo-squelettiques liés au travail : un fardeau humain et économique évitabl

https://www.inspq.qc.ca/sites/default/files/publications/2714_troubles_musculo_squelettiques_fardeau.pdf

Depuis 40 ans, le visage du travail au Québec a changé. Au Québec, les secteurs non priorisés pour la prévention, tels que les services et des commerces, rassemblent 75 % de l’ensemble de la main-d’œuvre québécoise et 85 % de la main-d’œuvre féminine.

Un travailleur québécois sur quatre rapporte des TMS importants au cours d’un an. 

La grande majorité des travailleurs touchés par les TMS œuvre dans des secteurs non prioritaires et n’a pas accès aux mécanismes de prévention prévus par la loi actuelle.

Certains groupes sont plus atteints par les TMS : les femmes, les immigrants, les travailleurs de professions manuelles et les personnes de faible revenu.

Les TMS sont évitables par :

  • Une meilleure connaissance des conditions de travail y contribuant;
  • L’adaptation des actions préventives aux réalités des groupes à plus grand risque;
  • Un élargissement de l’accès aux mécanismes de prévention dans la Loi à tous les travailleurs;
  • Une bonification des critères pour prioriser les actions de prévention;
  • L’allocation d’un investissement plus important en prévention par la CNESST et les employeurs pour les diminuer et réduire les indemnités par le fait même.

Le syndrome d’épuisement professionnel ou burnout. Mieux comprendre pour mieux agir

 

https://www.anact.fr/le-syndrome-depuisement-professionnel-ou-burnout-mieux-comprendre-pour-mieux-agir

 

Dans la continuité des travaux sur la prévention des risques psychosociaux, la Direction générale du travail (DGT) a souhaité engager un travail sur la question du burnout en y associant notamment l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS), l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail (Anact), des enseignants-chercheurs et experts de terrain (médecin du travail, docteur en psychologie du travail) accompagnant les entreprises sur le champ de la prévention en santé et sécurité au travail. Un groupe de travail pluridisciplinaire s’est vu ainsi confier la mission de clarifier ce que recouvre le burnout dans l’objectif de donner des recommandations à l’employeur, aux directions des ressources humaines, aux organisations syndicales et aux autres acteurs de l’entreprise, pour mieux prévenir ce syndrome d’épuisement professionnel. 

 

Diagnostic territorial partagé en santé au travail

 

L'article  : https://www.anact.fr/diagnostic-territorial-partage-en-sante-au-travail

Le Guide Méthodologique : https://www.anact.fr/file/10114/download?token=Cf5Poitc

Les 10 Points Clés : https://www.anact.fr/file/10138/download?token=AFoOED9g

 

Un guide méthodologique détaillé et une synthèse des points clefs pour concevoir et animer un diagnostic territorial partagé en santé au travail ont été réalisés par le groupe de pilotage de l’action du PST3 (2016-2020) consacrés aux diagnostics territoriaux en santé au travail et appuyés par le GIS ATLAST/JUM.

 

Ces productions proposent une approche actualisée du diagnostic territorial au regard du contexte législatif (loi pour une république numérique du 7 octobre 2016), entendu comme référentiel géographique et outil d’aide à la décision. A destination prioritaire mais non-exclusive des Comités régionaux d’orientation des conditions de travail (CROCT), ce guide vise à soutenir le travail d’orientation, d’élaboration et de coordination des Plans régionaux en santé au travail.

Évaluer et aborder la santé et la sécurité psychologiques dans votre milieu de travail

 

Le site : https://www.psmt.ca/

Les ressources : https://www.psmt.ca/resources

 

La ressource Protégeons la santé mentale a été mise à jour, afin que vous puissiez plus facilement prendre des mesures positives. Les énoncés de l'enquête ont été revus de façon à mieux refléter les besoins des employeurs et des organisations, l'état de la recherche, les pratiques actuelles et l'évolution de la réglementation. Vos résultats seront comparés à ceux d'un échantillon actualisé de travailleurs de différentes industries et régions à travers le Canada. Quantité de nouvelles ressources permettant de veiller à la santé et à la sécurité psychologiques ont aussi été intégrées. Tout demeure gratuit.

Travail Social : Que retenir du confinement

 

https://www.federationsolidarite.org/wp-content/uploads/2020/11/TravailSocial-Que-retenir-du-confinement.pdf

 

Depuis le début de la pandémie, chaque jour en France partout dans le monde, les intervenant.e.s sociaux.ales font face aux contraintes liées aux mesures de confinement et à leurs conséquences sur les conditions de vie des personnes les plus précaires d’entre nous.

Dans cette période très particulière les professionnel.le.s, qu’ilelles agissent au domicile pour aider la personne dans son quotidien, dans la rue pour les personnes qui ne peuvent être confinées, ou à distance, Ils et elles sont toujours  en première ligne, en premiers liens. Afin de faire un premier bilan de ces multiples adaptations du travail social et des enjeux que cela soulève, la Fédération a mis en place depuis mai dernier différents ateliers et concertations sur le sujet « Travail Social : Que retenir du confinement ».

Activités physiques, sédentarité et télétravail en période de confinement

 

http://www.onaps.fr/news/activites-physiques-sedentarite-et-teletravail-en-periode-de-confinement/

 

L'affiche / http://www.onaps.fr/data/documents/affiche_teletravail.pdf

 

Au cours de la première période de confinement induite par la COVID-19, le télétravail a contribué à l’augmentation des comportements sédentaires (temps total passé assis, temps d’écran) en diminuant les déplacements actifs liés à l’activité professionnelle.

 

A travers cette affiche, l’Onaps propose des recommandations simples, à partager entre employeurs et salariés, qui ont vocation à inscrire dans la durée des comportements favorables à la santé en télétravail, et au travail de manière générale.

 

Ces éléments ne se substituent pas aux recommandations des services de médecine du travail, ils proposent des conseils permettant d’éviter des impacts négatifs pour la santé au cours de cette période particulière où le nombre de télétravailleurs a fortement augmenté.

Quelles sont les spécificités des professions occupées par les personnes handicapées ? - DARES - septembre 2020

 

https://dares.travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/dares_analyses_professions_personnes_handicapee.pdf

 

Sur les années 2016 à 2018, 36 % des personnes reconnues handicapées et âgées de 15 à 64 ans ont un emploi, contre 65 % des autres personnes de cette tranche d’âge. 

Lorsqu’elles en ont un, elles exercent une variété de métiers réduite par rapport aux autres personnes. Les 20 professions les plus répandues représentent 37 % de l’emploi des personnes reconnues handicapées, contre seulement 25 % de l’emploi sans reconnaissance. 

Dans le secteur public, les personnes reconnues handicapées sont fortement surreprésentées dans des postes d’employés. 44 % d’entre elles sont employés civils et agents de service de la fonction publique, soit 16 points de plus que chez les personnes sans reconnaissance. C’est particulièrement le cas des postes d’adjoints administratifs et d’agents de service. Les ouvriers qualifiés de type artisanal de la fonction publique sont également surreprésentés parmi les personnes reconnues handicapées, notamment dans les métiers de jardiniers, d’ouvriers qualifiés d’entretien général des bâtiments ou encore de cuisiniers et commis de cuisine. A contrario, elles exercent quasiment deux fois moins fréquemment une profession scientifique, le métier d’enseignant, ou une profession intermédiaire de la santé ou du travail social. 

Dans le secteur privé, seulement 6 % des personnes reconnues handicapées occupent un poste de cadre, soit 10 points de moins que pour les actifs occupés sans reconnaissance. Les personnes handicapées travaillent plus souvent comme ouvriers non qualifiés, industriel ou artisanal ; elles sont alors nettoyeurs, manutentionnaires ou ouvriers du tri, de l’emballage et de l’expédition notamment. Elles sont aussi surreprésentées parmi les employés, les agents de service hospitaliers ou les secrétaires, par exemple. 

Les personnes en emploi reconnues handicapées sont plus âgées et moins diplômées que celles qui n’ont pas de reconnaissance. Cependant, cela n’explique qu’en partie leur spécificité socioprofessionnelle au regard du reste de la population.

Une revue des méthodes d'évaluation de la rentabilité de la prévention des lésions professionnelles 

 

https://www.irsst.qc.ca/media/documents/PubIRSST/R-1109.pdf

 

Les lésions professionnelles entraînent des coûts élevés qui sont assumés par l’ensemble des acteurs économiques de la société (travailleurs, employeurs, assureurs, collectivité). L’investissement dans la prévention des lésions professionnelles peut permettre d’en réduire l’ampleur. Toutefois, l’investissement en vaut-il toujours le coût? Et comment peut-on estimer la rentabilité d’un investissement en prévention? Cette étude s’inscrit dans la volonté institutionnelle de développer des connaissances et des outils en lien avec le calcul de la rentabilité des investissements en prévention des lésions professionnelles dans les entreprises. 

Inégalités environnementales : comment cela se passe au travail

 

https://www.inegalites.fr/environnement-travail

 

L’environnement de travail des ouvriers n’a rien à voir avec celui des personnes qui travaillent dans les bureaux. Produits dangereux, fumées, poussières ou bruit : l’exposition aux nuisances est sans comparaison entre les milieux socioprofessionnels et les secteurs d’activité.

Guide pratique de prévention du risque radon

Le guide : https://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/guide_dgt_-_prevention_du_risque_radon_-_edition2020.pdf

L'article : https://travail-emploi.gouv.fr/sante-au-travail/prevention-des-risques-pour-la-sante-au-travail/autres-dangers-et-risques/article/radon

 

En complément : (SFSP - 1998) Evaluation et gestion du risque d'exposition au radon dans les habitation - https://www.sfsp.fr/content-page/item/883-evaluation-et-gestion-du-risque-d-exposition-au-radon-dans-les-habitations

 

- Le guide pratique pour la prévention du risque radon en milieu professionnel a vocation à accompagner les employeurs dans la prévention du risque et la mise en œuvre de la réglementation applicable aux lieux de travail.

 

- La cartographie du potentiel radon des communes (zonage territorial) sur le site de l’IRSN

 

- Le plan d’action pour la gestion du risque lié au radon 2020-2024 (PAR) permet de répondre au besoin de coordination de la stratégie nationale de gestion du risque lié au radon, et la réglementation qui en découle. Cette stratégie est une responsabilité partagée entre les ministères chargés de la prévention des risques, de la santé, du travail et de la construction, avec l’appui de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), qui chacun dans leur domaine assure une facette de cette stratégie. Le PAR reprend les actions prioritaires et l’élaboration d’outils communs pouvant servir à tous les acteurs de la gestion du risque lié au radon.

 

Risques psychosociaux, bien-être et qualité de vie au travail

 

http://www.inrs.fr/media.html?refINRS=ED%208002

 

Les notions de risques psychosociaux, de bien-être au travail et de qualité de vie au travail recouvrent des réalités distinctes, bien que des liens existent. Ce décryptage vise à clarifier ces trois termes. Il précise leurs liens avec les obligations des entreprises en matière de santé au travail et de prévention, ainsi que leurs cadres juridiques et réglementaires respectifs. Le rôle des deux notions les plus récentes dans l'élargissement des questions de santé au travail vers des enjeux sociétaux et de performance globale des entreprises est également évoqué.

6 études sur les risques professionnels - Direction de l'animation, de la recherche des études et statistiques du Ministère du travail

https://dares.travail-emploi.gouv.fr/dares-etudes-et-statistiques/etudes-et-syntheses/synthese-stat-synthese-eval/article/les-expositions-aux-risques-professionnels-les-risques-psychosociaux

 

Les données présentées sont issues de l’enquête Surveillance médicale des expositions des salariés aux risques professionnels (Sumer) de 2017, enquête transversale qui permet, dans un questionnaire principal, de cartographier les expositions professionnelles des salariés, la durée de ces expositions et les protections collectives ou individuelles éventuelles mises à disposition dans un questionnaire principal.

Le programme «L’école en action – Prévention du stress au travail» 

 

https://promotionsante.ch/assets/public/documents/fr/3-bgm/instrumente/schule-handelt/Evaluation_projet-pilote_Ecole_en_action_-_Rapport_final.pdf

 

Les évaluations recommandent un ancrage de l’offre «L’école en action»

Le programme «L’école en action – Prévention du stress au travail» est une mesure globale qui vise à améliorer la santé psychique du personnel des écoles. Ont été évaluées, en Suisse alémanique, la multiplication de l’offre et, en Suisse Romande, la phase pilote. Les deux évaluations recommandent un ancrage durable de l’offre et proposent, par ailleurs, des pistes de perfectionnement.

Le présentéisme au travail - Corps présent, rendement absent

 

https://www.preventionautravail.com/reportages/67-le-presenteisme-au-travail-corps-present-rendement-absent.html

 

En combattant avec un certain succès, durant les trente dernières années, l’absentéisme au travail, qui leur coûte très cher, et en valorisant plutôt la présence par différentes interventions, les entreprises ont engendré sans le vouloir l’envers de la médaille : le présentéisme.

Les gens ont fini par comprendre. Aujourd’hui, ils sont fidèles au poste… même quand ils sont malades ! On a toutefois oublié en cours de route que leur présence ne garantit en rien leur performance. En plus, travailler avec une maladie ne favorise pas le retour à la santé.

Suicide : quels liens avec le travail et le chômage ? Penser la prévention et les systèmes d’information

 

https://drees.solidarites-sante.gouv.fr/etudes-et-statistiques/la-drees/observatoire-national-du-suicide-ons/article/suicide-quels-liens-avec-le-travail-et-le-chomage-penser-la-prevention-et-les

 

Observatoire national du suicide - 4e rapport / juin 2020

Pour ce quatrième rapport, l’Observatoire national du suicide apporte des éclairages académiques, statistiques et juridiques sur les suicides liés au travail et au chômage. Il offre également un état des lieux des évolutions des systèmes d’information pour améliorer la mesure globale des suicides et éclairer les liens avec la situation professionnelle et la santé mentale.

 

Ouvrage principal

PDFSuicide : quels liens avec le travail et le chômage ? Penser la prévention et (...) Téléchargement (10.1 Mo)

 

Synthèse

 

Dossiers

 

Fiches

 

Annexes

 

Entrevue avec Sophie Meunier : La santé psychologique à l’ère du télétravail

https://www.preventionautravail.com/reportages/848-sante-psychologique-teletravail.html

 

En raison de la pandémie de COVID‑19 qui frappe tous les milieux de travail, toutes les entreprises et toutes les organisations ont dû s’adapter rapidement. Le télétravail, lorsque possible, est devenu la forme d’adaptation la plus utilisée par les travailleurs et les employeurs. Sophie Meunier, psychologue et professeure au Département de psychologie de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), et l’étudiante au doctorat en psychologie Laurence Bouchard évoquent l’importance à accorder à la santé psychologique en contexte de télétravail.

Handicaps et emploi- Rapport thématique 2019-2020 de l’IGAS

 

http://www.igas.gouv.fr/spip.php?article785

 

Comment favoriser l’emploi des personnes en situation de handicap ? Les politiques publiques déployées à cette fin depuis des décennies ont-elles fait leurs preuves et répondent-elles aux besoins et aspirations de ces personnes ? Aux besoins des employeurs ? Avons-nous seulement une idée claire de ces besoins, du nombre de personnes concernées et de la nature de leur handicap ? Que peuvent nous apprendre les voies empruntées par d’autres pays, en recherche, comme la France, d’une société plus inclusive, donc d’un monde du travail plus inclusif ?

Évaluation de l'impact psychologique du télétravail

 

http://www.inrs.fr/dms/inrs/CataloguePapier/DMT/TI-TF-276/tf276.pdf

 

Le service de Médecine et santé au travail du Centre hospitalier universitaire de Nice a conduit une étude qualitative sur les effets du télétravail auprès de dix agents après six mois d'expérimentation. Ont été retrouvées une amélioration de la qualité de vie et la diminution de la sensation de stress. Cependant, une augmentation du temps de travail et une dégradation des relations avec le collectif de travail ont conduit à proposer une stratégie de prévention spécifique pour ces travailleurs : adaptation du suivi médical avec guide d'entretien spécifique et élaboration de deux supports destinés aux agents télétravailleurs et à leurs collègues.

Workaholisme : les dangers de l'addiction au travail

 

http://www.inrs.fr/dms/inrs/CataloguePapier/HST/TI-DC-16/dc16.pdf

 

De l'implication excessive dans le travail à l'addiction, il n'y a parfois qu'un pas... que certains salariés franchissent sans s'en rendre compte. Avec, à la clé, des conséquences parfois graves pour eux-mêmes et leur entourage. Difficile à repérer, cette dépendance au travail a fait l'objet d'études afin de mieux comprendre les facteurs de risque et les secteurs d'activité les plus concernés. Cet article fait le point sur ce que l'on sait et sur les moyens de prévenir cette maladie.

Vieillissement, maintien en emploi et dans l'emploi, retour au travail : état des lieux et perspectives de prévention

 

http://www.inrs.fr/dms/inrs/CataloguePapier/DMT/TI-TC-170/tc170.pdf

 

Lutter contre les stéréotypes d'âge, appliquer une communication soutenue, agir sur les conditions de travail et repérer les salariés à risque de décrochage permet de mieux accompagner les séniors.

Postures de travail statiques et repères techniques sur les sièges de travail

 

http://www.inrs.fr/media.html?refINRS=ED%20131&utm_source=lettre-information-INRS-juin-2020&utm_medium=email&utm_campaign=newsletter-INRS

 

Cette fiche pratique de sécurité propose des points de repère visant à déterminer la posture de travail principale en fonction de la tâche réalisée, tout en proposant des alternatives pour limiter les risques liés aux postures de travail statiques. Cette fiche propose, en outre, des repères techniques sur les moyens d'assise les plus courants.

 

Évaluation des services de santé au travail interentreprises (SSTI)

 

Évaluation des services de santé au travail interentreprises (SSTI)

http://www.igas.gouv.fr/spip.php?article777

 

D.Chaumel, B.Maurice, J-P.Vinquant (IGAS) – Avec la participation d’A.Rousteau (stagiaire)

Créés à l’initiative des employeurs, institués et encadrés par la loi, les services de santé au travail interentreprises (SSTI) sont, depuis leur fondation en 1946, les premiers acteurs de proximité en matière de santé au travail et de prévention des risques professionnels. Les 235 SSTI couvrent plus de 16 millions de salariés pour le compte d’1,4 million d’entreprises ou d’établissements, généralement de petite taille (de moins de 10 salariés pour 80 % d’entre eux). Avec plus de 17.000 collaborateurs (dont 15.000 professionnels médicaux) et 1,5 Md€ de ressources issues des cotisations versées par les entreprises, ils réalisent chaque année quelque 7 millions de visites et un ensemble d’actions en entreprise....

Canada - Milieu de travail - Trousse COVID‑19

https://www.cnesst.gouv.qc.ca/salle-de-presse/covid-19/Pages/trousse.aspx

 

Afin de garantir que les activités puissent reprendre ou continuer dans les conditions les plus sûres et les plus saines possible dans le contexte de la COVID‑19, la CNESST propose une trousse d’outils. Elle s’adresse aux employeurs et aux travailleurs de tous les secteurs d’activité pour les appuyer dans leur prise en charge de la santé et de la sécurité. Un guide générique de prévention ainsi que des aide-mémoires interactifs et imprimables sont offerts pour tous les milieux de travail. Une affiche qui rappelle les mesures de prévention pour la santé des travailleurs et des travailleuses dans le contexte de la COVID‑19 est également disponible.

 

Les mesures proposées doivent être adaptées à leurs spécificités par les différents secteurs pour garantir que les activités puissent reprendre ou continuer dans les conditions les plus sûres et les plus saines possible. Des outils particuliers pour certains secteurs d’activité sont également disponibles.

Les outils présentés sont évolutifs. Consultez régulièrement cette page pour connaître les nouveautés. La trousse sera également bientôt disponible sur une application mobile évolutive, qui pourra être téléchargée sur Google Play et dans l’App Store.

Il est important que les travailleurs, travailleuses, employeurs et autres acteurs du milieu collaborent afin d’avoir des milieux de travail sains et sécuritaires pour tous! Le dialogue et la coopération sont essentiels pour y arriver.

Retour au travail : « Penser que tout redeviendra comme avant, c'est illusoire

 

https://www.welcometothejungle.com/fr/articles/interview-apres-confinement-entreprise

 

Catherine Tourette-Turgis : « Penser que tout redeviendra comme avant, c’est illusoire »

La psychologue clinicienne, spécialiste du retour au travail des patients atteints de maladies chroniques et de cancers, décrypte la situation psychologique des salariés en télétravail et au chômage partiel. Pour elle, c’est une certitude : le retour en entreprise ne sera pas simple et le monde du travail devra s’adapter.

Conditions de travail - Bilan 2018 du Conseil d’orientation des conditions de travail (COCT)

 

Rapport / https://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/bilan_des_conditions_de_travail_2018.pdf

Synthèse / https://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/synthese_bct_2018.pdf

 

(Ministère du Travail, Direction générale du travail, 2019 remis en : février 2020)

« Ce rapport annuel, présente un panorama global de l’action en faveur de la prévention des

risques professionnels et de l’amélioration des conditions de travail. »

Les enjeux d'une transformation en marche

 

https://www.anact.fr/file/5612/download?token=wnLYvUIB

 

La transition numérique n'est pas réductible à son aspect technique. Elle bouleverse l'ensemble des dimensions du travail, depuis ses organisations jusqu'à ses finalités, en passant par les manières de le réaliser et par les conditions dans lesquelles il s'exerce. Elle ouvre des perspectives de transformation sociale des rapports au travail et des organisations de travail sur la base d'un renouvellement des usages, des capacités et des relations, dont les acteurs sociaux commencent à se saisir comme enjeux de régulation collective.

Source: Travail & changement, no 362, janvier-février-mars 2016.

Outil Faire le point RPS

 

http://www.inrs.fr/publications/outils/faire-le-point-rps.html

 

Evaluation des risques psychosociaux dans les petites entreprises

L'outil Faire le point RPS permet aux petites entreprises de s'interroger sur la présence ou non de facteurs de risques psychosociaux et de les évaluer. Destiné aux entreprises de moins de 50 salariés, cet outil est une aide à l’élaboration du document unique d’évaluation des RPS.

Cet outil comprend 41 questions à renseigner collectivement (direction et salariés). Une fois les questions renseignées, cet outil permet de générer : un tableau donnant les résultats de l’évaluation, le rapport détaillé de l’évaluation,un tableau de bord Excel pour élaborer le plan d’actions.

Les expositions aux risques professionnels dans la Fonction publique et le secteur privé en 2017. Enquête Sumer 2017

 

https://dares.travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/synthese_stat__expositions__risques_professionnelles_fonctions_publiques.pdf

 

(Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares), décembre 2019)

« Ce numéro de Synthèse Stat’ décrit les principales expositions aux risques professionnels des salariés dans la Fonction publique (en distinguant ses trois versants), ainsi que celles du secteur privé dans son ensemble. Les expositions aux risques professionnels sont présentées par type de contraintes physiques, organisationnelles, d’expositions aux agents biologiques, aux nuisances chimiques ainsi que pour trois indicateurs de risques psychosociaux. » Dares, Synthèse Stat’ n° 31

 

Guide "Agir pour l'emploi des personnes en situation de handicap dans l'ESS

https://www.pratiquesensante.org/2019-03-10-01/

 

Ce guide pratique "Agir pour l'emploi des personnes en situation de handicap dans l'ESS" s'organise autour de 14 fiches sur les définitions et notions clés du handicap, les obligations légales des employeurs, la sensibilisation au sein de l’entreprise, le recrutement, l'intégration et la prévention, le maintien dans l’emploi... Une fiche présentant quelques bonnes pratiques ainsi qu'un quizz et un autodiagnostic sont également disponibles dans ce guide qui a été présenté officiellement le 7 mars 2019 lors d'une matinée dédiée à ce sujet. 

 


Santé au travail : vers une prévention fondée sur des preuves

https://www.pratiquesensante.org/2019/02/26/edito-sant%C3%A9-au-travail-vers-une-pr%C3%A9vention-fond%C3%A9e-sur-des-preuves/

 

Pr William Dab

Conservatoire national des arts et métiers, chaire d’Hygiène et sécurité. Laboratoire Modélisation, épidémiologie, surveillance des risques sanitaires (MESuRS), Paris, France

La prévention des risques professionnels ne peut pas seulement consister en l’application de règles, de normes et de procédures. Pour savoir où on veut aller, il faut savoir d’où on part. Aucune gestion rationnelle des risques sanitaires au travail n’est envisageable sans leur mesure. Comme le dit l’adage, « on ne peut gérer que ce que l’on mesure » et « on ne croit que ce que l’on voit ».

 


Plus de prévention, d’efficacité, d’équité et de maîtrise des arrêts de travail : neuf constats, vingt propositions

 / Berard, Oustric, Seiller

https://www.pratiquesensante.org/2019/02/22/plus-de-pr%C3%A9vention-d-efficacit%C3%A9-d-%C3%A9quit%C3%A9-et-de-ma%C3%AEtrise-des-arr%C3%AAts-de-travail-neuf-constats-vingt-propositions/

 

Le gouvernement a souhaité que soit ouvert un débat sur le système d’indemnisation des arrêts de travail dont bénéficient les salariés du secteur privé, à travers une large concertation entre les médecins prescripteurs, les partenaires sociaux et les organismes de couverture.

Il a confié aux présents rapporteurs la mission de conduire les échanges nécessaires avec l’ensemble des parties intéressées, en vue d’identifier les causes des évolutions rapides des dépenses enregistrées ces dernières années, de faire des propositions afin d’agir sur l’ensemble des causes et des conséquences des arrêts de travail, d’améliorer la régulation du dispositif et de faire évoluer le cadre d’indemnisation et de contrôle nécessaire, par des axes de réforme, normatifs ou opérationnels, relevant de la négociation collective, conventionnelle ou de l’Etat.

 


Emploi et handicap : et si on commençait par un DUO ?

https://www.duoday.fr/

 

Le 16 mai 2019, partout en France, l'opération DUODAY permettra la formation de duos entre des personnes en situation de handicap et des professionnels volontaires dans de nombreuses entreprises, collectivités ou associations.

Le principe du duoday est simple : une entreprise, une collectivité ou une association accueille, à l’occasion d'une journée nationale, une personne en situation de handicap, en duo avec un professionnel volontaire. Au programme de cette journée : découverte du métier, participation active, immersion en entreprise. 

 


Orientations 2018-2022 - Santé et Sécurité au travail

http://www.inrs.fr/dms/inrs/CataloguePapier/ED/TI-ED-4484/ed4484.pdf

 

Ce document propose une déclinaison du plan stratégique de l'Institut national de recherche et de sécurité (INRS) 2018-2022 voté par le Conseil d'administration.

Les orientations s'inscrivent dans le cadre de la Convention d'objectifs et de gestion de la branche AT/MP et du Plan santé travail selon 3 axes :

-Poursuivre la promotion de la culture de prévention et l'amélioration de la SST au sein des entreprises

-Développer des connaissances, des méthodes et des outils adaptés aux besoins de l'ensemble des entreprises et de leurs salariés tout en restant à l'écoute des évolutions du monde du travail pour mieux anticiper les risques émergents

-Consolider le rôle d'expertise de l'INRS auprès du réseau prévention, des pouvoirs publics et des acteurs de la prévention.


Photographie statistique des accidents de travail, des accidents de trajet et des maladies professionnelles en France selon le sexe entre 2001 et 2016

https://www.anact.fr/file/5894/download?token=Cf-9-8g3

 

Des différences d’exposition qui restent méconnues

Chaque année, depuis 2012, l’Anact met à jour une analyse sexuée des accidents du travail, des accidents de trajet et des maladies professionnelles à partir des statistiques de sinistralité au travail des salariés, fournies par la Caisse Nationale d’Assurance Maladie (CNAM).  

Cette étude quantitative et longitudinale de la sinistralité au travail en France entre 2001 et 2016 met en lumière des différences d’évolution selon le sexe qui restent méconnues :

 

 


Guide "Développer le travail pair"

http://www.federationsolidarite.org/images/stories/PDF/Guide-Developper-le-travail-pair.pdf

 

La Fédération s’intéresse depuis quelques années au travail pair en tant que méthodologie d’intervention sociale innovante. L’intervenant social qu’est le travailleur pair a connu par le passé une situation a priori stigmatisante (exemple : parcours de rue). Ayant pris du recul sur son expérience, il la mobilise pour accompagner des personnes vivant une situation similaire.  

 


L’essentiel 2017 Santé et sécurité au travail

https://assurance-maladie.ameli.fr/sites/default/files/amrp_essentiel2017_v11.pdf

 

L’Assurance Maladie – Risques professionnels publie les chiffres 2017 des accidents du travail et maladies professionnelles, ainsi que le bilan de son activité de cette même année.  Avec 33,4 accidents du travail pour 1 000 salariés en 2017, la sinistralité liée à ce risque continue de décroître (- 0,5 par rapport à 2016). Elle est à son niveau le plus bas depuis 70 ans. Trois secteurs se distinguent nettement par rapport à cette moyenne : le BTP qui poursuit sa baisse de sinistralité, l’intérim, ainsi que l’aide et les soins à la personne, dont la sinistralité continue d’augmenter. La diminution globale des maladies professionnelles, elle aussi, se confirme à nouveau en 2017.Les pathologies liées à l’amiante diminuent mais les cancers hors amiante et les affections psychiques reconnues au titre des maladies professionnelles continuent d’augmenter.

 


Handicap et emploi : étude de parcours individuels

https://www.ladocumentationfrancaise.fr/docfra/rapport_telechargement/var/storage/rapports-publics/184000763.pdf

 

Dans la continuité de la mission d'appui à Mme Dominique Gillot, l'IGAS a conduit un travail inédit de recueil de témoignages et d'analyse de 71 parcours professionnels de personnes en situation de handicap, en activité ou en recherche d'emploi. Il s'agissait de mieux appréhender leurs parcours, leurs difficultés, les appuis mobilisés, ainsi que leurs expériences et attentes à l'égard des politiques mises en oeuvre. Fondé sur le volontariat, l'échantillon de ces témoignages, quoique non représentatif, se révèle riche et diversifié. Deux points saillants émergent : l'accès à l'information et les processus d'orientation sont souvent aléatoires, du fait d'acteurs institutionnels insuffisamment ‘présents' et coordonnés ; de nombreuses situations de ruptures - parfois majeures - résultent du manque d'accompagnement aux moments charnières de la vie professionnelle : entre milieu scolaire, enseignement supérieur et vie professionnelle, entre milieu protégé et milieu ordinaire, ou face à une progressive désinsertion professionnelle.

 


Santé mentale des actifs en France : un enjeu majeur de santé publique

https://www.fondationpierredeniker.org/programme/sante-mentale-des-actifs-en-france-un-enjeu-majeur-de-sante-publique

 

Les liens entre le travail et la santé psychique sont aujourd’hui bien établis, que ce soit dans un sens positif ou négatif. Les pathologies mentales liées au travail sont en augmentation constante* et le stress est le premier risque professionnel pour la santé des individus au travail*. La santé psychique des actifs est dorénavant un enjeu majeur de santé publique. C’est également un enjeu humain, sociétal et économique.

Nombreuses sont les enquêtes d’une part sur les environnements et conditions de travail et d’autre part sur la santé mentale des salariés. En France ces enquêtes sont conduites de façon indépendante et nous ne disposions donc d’aucune étude reliant, d’un point de vue scientifique, ces deux éléments : le travail et la santé psychique.

 


La santé des chercheurs d'emploi

https://snc.asso.fr/rapports/sante-chercheurs-emploi/SNC-RAPPORTCHOMAGE2018.pdf

 

Solidarités Nouvelles face au Chômage (SNC), une association œuvrant dans le domaine du retour à l’emploi, a choisi de consacrer la seconde édition de son rapport à la thématique de la santé des chercheurs d’emploi. Arguant que leur santé  est un sujet insuffisamment prise en compte en France, l’association dresse le tableau des effets du chômage sur la mortalité, les pathologies, les habitudes de vie, les addictions, les comportements à risque et la santé mentale. Le risque de décès des chercheurs d’emploi serait ainsi multiplié approximativement par deux par rapport aux actifs du même âge. Le rapport met également en évidence que les renoncements aux soins sont plus fréquents chez les chercheurs d’emploi. 

 


Promotion Santé Suisse définit sa stratégie pour les années à venir

 

https://promotionsante.ch/qui-sommes-nous/medias/communiques-de-presse/article/promotion-sante-suisse-definit-sa-strategie-pour-les-annees-a-venir.html

 

Berne, 22.08.2018. Promotion Santé Suisse définit les grands axes des années à venir dans le cadre d’une nouvelle stratégie. En plus de ses prestations existantes, la Fondation entend promouvoir la prévention dans le domaine des soins.

Depuis 1996, Promotion Santé Suisse a le mandat légal de stimuler, de coordonner et d’évaluer des mesures destinées à promouvoir la santé et à prévenir les maladies dans toute la Suisse. Pour garantir l’indépendance de l’évaluation de sa stratégie 2007-2018, la Fondation en a confié le mandat à un bureau externe. 

 


Quel matériel de premiers secours doit être disponible dans les entreprises ?

http://www.inrs.fr/publications/juridique/focus-juridiques/focus-materiel-premiers-secours.html?platform=hootsuite

 

Le matériel de premier secours qui est mis à disposition est à choisir en fonction des risques de l'entreprise (par exemple, lave-œil en cas d’utilisation de produits chimiques, kit de récupération de membre sectionné en cas d’utilisation de machines à lames tranchantes) et des personnes assurant les premiers soins (personnel médical ou secouriste). Le médecin du travail conseille l’employeur dans le choix du matériel à mettre à disposition.

 


Santé au travail : vers un système simplifié pour une prévention renforcée

 

https://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/rapport_lecocq_sante_au_travail_280818.pdf

 

Le rapport préconise de regrouper tous les acteurs et de s’assurer que tous soient réellement mobilisés au service des objectifs définis dans le troisième Plan de santé au travail. Les auteurs se positionnent aussi en faveur de la mise en place d’un guichet unique qui permettrait aux entreprises et salariés d’accéder à une véritable prise en charge adaptée à leurs besoins...

 


Une stratégie nationale pour "favoriser la qualité de vie au travail en établissements médico-sociaux"

http://solidarites-sante.gouv.fr/professionnels/ameliorer-les-conditions-d-exercice/qualite-de-vie-au-travail/article/une-strategie-nationale-pour-favoriser-la-qualite-de-vie-au-travail-en

 

Le secteur médico-social a connu de profondes mutations ces 15 dernières années qui ont aujourd’hui un impact sur la qualité de vie au travail ressentie par les professionnels et, par conséquent, sur la qualité de l’accompagnement proposé aux personnes accueillies et à leurs familles.

Les pouvoirs publics comme les directeurs d’établissement souhaitent y apporter des réponses favorisant la prise en compte de la question de la Qualité de Vie au Travail (QVT) en EHPAD et en établissements pour personnes handicapées au niveau national. Pour autant, il ne saurait être question de formaliser une démarche type de QVT car cette question doit être travaillée au plus près des réalités quotidiennes de chaque entité et doit être endossée par les équipes elles-mêmes pour être efficace.

Pour mener cette réflexion, la ministre des solidarités et de la santé a missionné la DGCS pour animer une commission nationale pour la qualité de viie dans les EHPAD et établissements accueillants des personnes handicapées.

 


Une stratégie nationale pour "Prendre soin de ceux qui soignent"

 

http://solidarites-sante.gouv.fr/professionnels/ameliorer-les-conditions-d-exercice/qualite-de-vie-au-travail/article/une-strategie-nationale-pour-prendre-soin-de-ceux-qui-soignent

 

Choisir un métier dans le domaine de la santé relève le plus souvent d’un engagement, du choix d’un métier-passion. Une passion qui se confronte aux contraintes horaires et physiques, à la charge mentale et émotionnelle, ce qui nécessite une réponse spécifique.

Différentes réformes engagées récemment comme la Loi de modernisation de notre système de santé, le virage ambulatoire et la mise en place des groupements hospitaliers de territoire - GHT transforment profondément l’organisation du travail des professionnels exerçant dans les établissements et en ambulatoire. Il est nécessaire de prendre en compte les conséquences de ces évolutions sur les conditions de travail des personnels, de les associer à la mise en œuvre des réformes afin qu’elles soient accompagnées, acceptées et adaptées

 


Conséquences de la survenue du cancer sur les parcours professionnels : une analyse sur données medico‑administratives

 

Conséquences de la survenue du cancer sur les parcours professionnels : une analyse sur données medico‑administratives

http://www.irdes.fr/recherche/2018/rapport-568-consequences-de-la-survenue-du-cancer-sur-les-parcours-professionnels.html

 

Ce rapport étudie les effets à court et moyen termes de la survenue d'un cancer sur l'emploi et l'activité. Il utilise la base de données Hygie, produite par l'Irdes à partir des données administratives de la Caisse nationale de l'Assurance maladie et de la Caisse nationale d'assurance vieillesse. Hygie permet de reconstituer la carrière de l'individu ainsi que les événements de santé.

 


Evaluation des risques induits par le changement climatique sur la santé des travailleurs. Rapport d'expertise collective

http://www.irdes.fr/recherche/documents-de-travail/075-generalisation-de-la-complementaire-sante-d-entreprise.pdf

 

Aurélie Pierre, Florence Jusot, Denis Raynaud, Carine Franc

Depuis le 1er janvier 2016, les employeurs du secteur privé ont l'obligation de proposer et de financer partiellement une complémentaire santé à tous leurs salariés. Elle s'accompagne d'une amélioration de la portabilité de cette complémentaire pour les chômeurs jusqu'à douze mois après la rupture du contrat de travail. Cette réforme a été largement soutenue par les pouvoirs publics qui souhaitent généraliser, à tous, la couverture santé par une complémentaire de qualité

 


Evaluation des risques induits par le changement climatique sur la santé des travailleurs. Rapport d'expertise collective

Evaluation des risques induits par le changement climatique sur la santé des travailleurs. Rapport d'expertise collective

https://www.anses.fr/fr/system/files/AP2013SA0216Ra.pdf

 

Les changements climatiques, définis comme une variation de l’état du climat qui persiste pendant de longues périodes de temps, font partie du « changement global ». Ce dernier, parfois qualifié de « changement environnemental global », a été défini par le groupe de travail en charge de l’expertise comme l’ensemble des modifications environnementales et sociétales majeures à l’échelle planétaire, produites aussi bien par des activités anthropiques que par des facteurs naturels. Le changement climatique est notamment susceptible d’affecter la santé humaine, avec des effets spécifiques ou aggravés sur la santé de certains professionnels. 

 

 


Conditions de travail : une autonomie en recul mais une ambiance de travail moins tendue.

 http://invs.santepubliquefrance.fr/beh/2018/12-13/2018_12-13_2.html

 

Enquête Conditions de travail et risques psychosociaux 2016

Cet article présente les premiers résultats de l’enquête Conditions de travail et risques psychosociaux 2016, qui s’inscrit dans la suite des enquêtes Conditions de travail menées depuis 1978 en France. Les résultats sont présentés en évolution et, par conséquent, concernent plutôt les questions historiques des enquêtes menées de 1984 à 2016, questions pour lesquelles des comparaisons en évolution sont possibles.

 


2 fois moins d’accidents du travail chez les jeunes formés à la santé et sécurité au travail

 

http://www.inrs.fr/dms/inrs/Presse/presse-2018/Synthese-Resultats-ATJ/Synthese-Resultats-ATJ.pdf

 

Une étude épidémiologique réalisée par l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) révèle que les jeunes de moins de 25 ans formés en santé et sécurité au travail pendant leur scolarité ont 2 fois moins d’accidents du travail que les autres. Réalisée sur 5 ans dans 7 régions de France, cette étude montre la pertinence d’intégrer un enseignement en santé au travail dans l’ensemble des formations initiales.

 


2 fois moins d’accidents du travail chez les jeunes formés à la santé et sécurité au travail

 

http://www.inrs.fr/dms/inrs/Presse/presse-2018/Synthese-Resultats-ATJ/Synthese-Resultats-ATJ.pdf

 

Une étude épidémiologique réalisée par l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) révèle que les jeunes de moins de 25 ans formés en santé et sécurité au travail pendant leur scolarité ont 2 fois moins d’accidents du travail que les autres. Réalisée sur 5 ans dans 7 régions de France, cette étude montre la pertinence d’intégrer un enseignement en santé au travail dans l’ensemble des formations initiales.

 


Survol de la législation concernant l’exposition environnementale à l’amiante au Québec et ailleurs

 

Survol de la législation concernant l’exposition environnementale à l’amiante au Québec et ailleurs

https://www.inspq.qc.ca/sites/default/files/publications/2340_legislation_exposition_environnementale_amiante.pdf

 

Le présent document passe en revue les législations environnementales de différentes juridictions pour déterminer si l’amiante y est qualifié de matière dangereuse et en quoi ces législations se comparent à celles du Québec. Les législations étudiées incluent celles du gouvernement fédéral et de toutes les provinces et territoires du Canada, celles du gouvernement fédéral et de quatre États américains, soit la Californie, le Maine, le Montana et le Vermont, ainsi que celles de l’Union européenne.

 


Dimension éthique de la stigmatisation en santé publique : outil d'aide à la réflexion

Dimension éthique de la stigmatisation en santé publique : outil d'aide à la réflexion

https://www.inspq.qc.ca/sites/default/files/publications/2344_dimension_ethique_stigmatisation_outil_aide_reflexion_2018.pdf

 

La stigmatisation liée à la santé est un processus social à travers lequel se construisent ou se renforcent des représentations sociales négatives à l’égard de certains groupes d’individus étiquetés sur la base de problèmes de santé jugés évitables ou sous leur contrôle.

Des comportements, des habitudes de vie, des conditions de vie ou d’autres caractéristiques personnelles se trouvent accolés à une évaluation morale renvoyant à de « bonnes » ou de « mauvaises » maladies, de « bons » ou de « mauvais » malades.

 


La Fing et l’Anact le Transformateur Numérique appuie des projets combinant innovation technologique et innovation sociale.

https://www.letransformateur.fr/

 

Les technologies et la culture numérique bouleversent à la fois l’organisation du travail, les pratiques et les normes de management, le rapport au travail des individus et les manières dont ils collaborent. Ces multiples évolutions sont particulièrement ambivalentes, et extrêmement rapides. Elles offrent des opportunités aux salariés pour travailler avec plus de flexibilité, d’autonomie et de coopération mais peuvent également se traduire par de nouvelles contraintes, de l’intensification et de l’hyper-rationalisation génératrices de risques pour l’individu et de performance réduite pour l’entreprise.


Travail de nuit, travail posté

Santé au travail dans le secteur saitaire, social et médico-social

http://sante-travail-unifaf.fr/

 

Unifaf est l’organisme paritaire collecteur agréé par l’Etat (OPCA) pour collecter et gérer les fonds de la formation professionnelle continue des entreprises de la Branche professionnelle sanitaire, sociale et médico-sociale, privée à but non lucratif. L'organisme a regroupé dans un nouveau site internet les études, les notions, et les outils réalisés sur la santé au travail. Objectif : aider les associations du secteur sanitaire, social et médico-social à mettre en place des démarches de prévention afin d’éviter l’usure professionnelle et les ruptures de parcours qu’elle entraîne. 

 


Travail de nuit, travail posté

http://www.inrs.fr/risques/travail-de-nuit-et-travail-poste/ce-qu-il-faut-retenir.html

 

Le travail de nuit et le travail posté sont des horaires dits « atypiques » et qui peuvent, de par leurs spécificités, engendrer des risques pour la santé. On qualifie d’« horaires atypiques » tous les aménagements du temps de travail qui ne sont pas « standards ». Le travail standard correspond aux configurations suivantes : 5 jours réguliers par semaine du lundi au vendredi, horaires compris entre 5 et 23 heures, avec 2 jours de repos hebdomadaires.


Comment utiliser Protégeons la santé mentale au travail plus efficacement ?

Comment utiliser Protégeons la santé mentale au travail plus efficacement

https://www.strategiesdesantementale.com/formation-et-outils-gratuits/comment-utiliser-protegeons-la-sante-mentale-au-travail-plus-efficacement

 

Protégeons la santé mentale au travail lien externeest une ressource gratuite conçue pour vous aider, vous et votre organisation, à améliorer la santé et la sécurité psychologiques en milieu de travail. Cette ressource consiste en un ensemble d’outils libre-service permettant d’évaluer les facteurs susceptibles d’influer sur la santé et la sécurité psychologiques des employés, de déterminer les mesures à prendre et d’évaluer l’efficacité des efforts mis en place. 


Quelles sont les évolutions récentes des conditions de travail et des risques psychosociaux ?

 Quelles sont les évolutions récentes des conditions de travail et des risques psychosociaux ?

http://dares.travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/2017-082v3.pdf

 

(Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares), décembre 2017) 

« Ce document présente les premiers résultats de la dernière enquête Conditions de travail conduite en 2016. Ils font état d'une stabilisation des contraintes de rythme de travail et d'une baisse de certaines contraintes psychosociales (charge mentale en diminution, horaires moins contraignants, soutien social fort et stabilisation de la demande émotionnelle) qui s'accompagnent d'un recul des comportements hostiles. En revanche l'autonomie des salariés poursuit son recul. Les contraintes physiques sont globalement stabilisées à un niveau qui reste élevé. » 

 


Santé et travail : enjeux et actions

 

Santé et travail : enjeux et actions

http://www.risquesprofessionnels.ameli.fr/fileadmin/user_upload/document_PDF_a_telecharger/brochures/Enjeux%20et%20actions%202018_affections%20psychiques%20travail.pdf

 

Selon la définition retenue par l’INRS les risques psychosociaux correspondent à des situations de travail où

sont présents, combinés ou non :

• du stress lié à un déséquilibre entre la perception qu’une personne a des contraintes de son environnement de travail et la perception qu’elle a de ses propres ressources pour y faire face ;

• des violences internes commises au sein de l’entreprise par des salariés (harcèlement moral ou sexuel, conflits exacerbés entre des personnes ou entre des équipes) ;

• des violences externes commises sur des salariés par des personnes externes à l’entreprise (insultes, menaces, agressions…).

 


La charte des 11 engagements "Cancer et Emploi"

 

http://www.e-cancer.fr/Institut-national-du-cancer/Cancer-et-Emploi/Charte-des-11-engagements

 

La charte des 11 engagements pour améliorer l’accompagnement des salariés touchés par le cancer et promouvoir la santé propose aux entreprises des principes et des engagements opérationnels pour mettre en place une démarche cohérente pour le maintien et le retour en emploi des personnes atteintes de cancer. Elle a été élaborée dans le cadre du Club des entreprises « Cancer et Emploi » animé conjointement par l’Institut national du cancer, l’Association nationale des DRH (ANDRH) et l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail (Anact) et son réseau des associations régionales pour l’amélioration des conditions de travail (Aract).

 


Prévenir les risques psycho-sociaux : personnes âgées désorientées

https://www.unccas.org/IMG/pdf/unccas_prevenir_les_risques_psychosociaux_developper_une_demarche_specifique_sur_la_personne_agee_desorientee_meudon.pdf

 

Les CCAS et CIAS font face à de nombreuses évolutions de la demande sociale sur leur territoire, lesquelles touchent plus particulièrement les agents. Ce constat est d’autant plus vrai dans les Services à Domicile gérés par les CCAS et CIAS où les agents sont au premier plan dans l’accompagnement des personnes en perte d’autonomie les plus fragiles.

Leurs métiers induisent des contraintes physiques et psychologiques importantes liés à leurs conditions d’exercice, auxquelles s’ajoutent des facteurs organisationnels ou humains, source de nombreux risques : turnover, absentéisme, risques psychosociaux, Troubles Musculo-Squelettiques (TMS)...

 


La maladie chronique à l’épreuve de l’entreprise : une réalité et un enjeu pour demain

 

https://www.cairn.info/revue-regards-2017-1-page-181.htm

parPatricia Courtial

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, une maladie chronique est une affection de longue durée qui, en règle générale, évolue et nécessite une prise en charge sur une période de plusieurs années ou plusieurs décennies associée à une menace d’invalidité et de complication. Il existe de nombreuses formes de pathologies chroniques évolutives dont les retentissements sur la vie quotidienne et sur la vie au travail seront différents.