Vie affective et sexualité

Handicap et sexualité : la déontologie face au besoin d’aimer

Liens

Handicap et sexualité : la déontologie face au besoin d’aimer

 

 

Avoir une vie la plus normale possible, c’est le souhait principal des personnes handicapées. Une vie normale passe par l’école, le travail mais aussi la vie de famille : former un couple, avoir des enfants. La sexualité des personnes handicapées a longtemps été complètement tabou. Mais les mentalités commencent à changer, notamment dans les établissements médicosociaux. Des projets voient le jour pour prendre en compte la vie affective et sexuelle des résidents des établissements, des professionnels sont formés à cette thématique. Les assistants sexuels, qui travaillent dans d’autres pays, ne sont cependant pas reconnus en France. Pour le Comité consultatif national d’éthique, la sexualité appartient à la sphère privée et n’est pas de la responsabilité de l’État. C’est, pour l’heure, la réponse apportée la demande des personnes handicapées qui revendiquent, elles aussi, le droit d’aimer.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article 


Lire la suite 0 commentaires

Handicaps et santé sexuelle : état des lieux

Liens

Une recherche sur la santé sexuelle des personnes en situation de handicap a recensé les différents services de Suisse romande et du Tessin. Deux cents institutions, écoles spécialisées, ateliers et associations ont participé à l’enquête.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article 


Lire la suite 0 commentaires

L’éducation sexuelle à l’école vue par les médias

Liens

 

Dans la presse vaudoise, l’éducation sexuelle à l’école est régulièrement abordée. Les querelles sont vives sur les rôles de l’école et de la famille ou sur les notions de biologie et de sentiments. Un grand absent dans ces débats: l’enfant.

 

 

 

 

Partager cet article 


Lire la suite 0 commentaires

Une stratégie globale d’amélioration et de promotion de la santé sexuelle des Français

Liens

Les mesures contenues dans la Stratégie nationale de santé sexuelle visent, à l’horizon 2030, à :

- placer l’éducation à la sexualité et à la santé sexuelle des plus jeunes au cœur de leurs parcours éducatifs en santé. Il ne s’agit pas seulement de connaissances biologiques, mais aussi de compétences psycho-sociales (réflexion sur le respect mutuel, égalité filles-garçons, réciprocité et consentement des relations à l’autre). Une attention particulière sera portée aux adolescents de moins de 15 ans dont 20 % sont déjà entrés dans la sexualité

-  renforcer l’offre de prévention, de dépistage et d prise en charge en santé sexuelle autour des professionnels de premier recours. Il s’agit notamment de promouvoir la consultation de contraception et de prévention des infections sexuellement transmissibles (IST) prévue par la convention médicale 2016-2021 pour les jeunes filles mineures et de préparer son extension, à terme, pour les garçons

- maintenir une attention particulière pour les populations vulnérables ou exposées au VIH en renforçant notamment la prévention diversifiée  : accompagner et sécuriser l’accès à la prophylaxie pré-exposition (PrEP) pour certains publics, faciliter l’accès au traitement post-exposition pour le VIH et le virus de l’hépatite B

- en population générale, renforcer et diversifier la prévention des IST et du VIH par la promotion de dispositifs adaptés aux personnes et à leur situation. Le préservatif reste l’outil de prévention privilégié ; de nouvelles stratégies de dépistage seront déployées ; des actions seront mises en place pour augmenter la couverture vaccinale contre le virus de l’hépatite B et le Papillomavirus – HPV

- promouvoir la recherche et l’innovation en santé sexuelle

La stratégie nationale de santé sexuelle a été élaborée en concertation avec l’ensemble des parties prenantes (sociétés savantes, associations d’usagers, organisations représentatives des professionnels de santé, etc.). Elle s’appuie sur le rapport sur la prévention et la prise en charge des IST chez les jeunes du Professeur Patrick Yeni, mais également sur les recommandations du Haut conseil de la santé publique. Les mesures qu’elle contient seront déclinées en région par les Agences régionales de santé sur la base de diagnostics territoriaux.

 

 

Partager cet article 


Lire la suite 0 commentaires

Avis suivi de recommandations sur la prévention et la prise en charge des IST chez les adolescents et les jeunes adultes

Liens

La ministre en charge de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et la ministre en charge des Affaires sociales et de la Santé ont saisi le Conseil National du Sida et des hépatites virales le 2 mai 2016, sur la définition de nouvelles orientations dans le cadre de la prévention et de la lutte contre les infections sexuellement transmissibles (IST) chez les adolescents et les jeunes adultes.

Cette saisine s’inscrit dans un contexte d’augmentation de l’incidence des infections sexuellement transmissibles (dont le VIH) chez les jeunes âgés de 15 à 29 ans, y compris chez les adolescents (envisagés ici de 15 à 19 ans) ; celles-ci entraînent des conséquences importantes en termes de santé individuelle, physique et psychique, et de santé publique.

 

 

 

Partager cet article 


Lire la suite 0 commentaires

Prise en charge du VIH – Recommandations du groupe d’experts

Liens

Le CNS et l’ANRS ont confié au Pr Philippe Morlat la responsabilité de l’actualisation de ces recommandations. Vous trouverez ici les différents chapitres des recommandations dans leur version la plus récente. La présentation séparée des différents chapitres est accompagnée de l’introduction au sein des textes de liens permettant de passer d’un chapitre à un autre ou d’un chapitre vers une annexe.

 

 

Partager cet article 


Lire la suite 0 commentaires

Santé sexuelle : travailler en réseau, au plus près des populations

Liens

Agir pour la bientraitance afin de lutter dontre la maltraitance

 

 

Réflexions québécoise : ...la loi devrait d’abord viser l’obligation de l’État de favoriser la bientraitance des personnes vulnérables tout en prévenant la maltraitance. L’objectif de cette loi serait de mettre en place une politique de la bientraitance, dans laquelle les questions relatives à la maltraitance seraient traitées spécifiquement, incluant des recommandations, des moyens concrets et un processus d’intervention...

 

 

Partager cet article 


Lire la suite 24 commentaires

Eduscol ouvre un site "Education à la sexualité"

Liens

Eduscol ouvre un site "Education à la sexualité"

 

 

L'éducation à la sexualité, qui se situe à l'intersection de trois champs : biologique, psycho-affectif et social, contribue à la construction de la personne et à l'éducation du citoyen. Composante d'un projet global d'éducation, elle participe à la formation de la personnalité, de l'identité de l'enfant et de l'élève, à son développement et à sa socialisation. Elle vise à l'acquisition de connaissances, au questionnement et à l'élaboration de réponses adaptées à la vie en société. Par la réflexion individuelle et collective qu'elle suscite, elle permet d'accompagner chaque enfant dans la vie de la classe ou de l'école

 


Lire la suite 0 commentaires

Dossier Inserm : Sexe, genre et santé

Liens

Sexe, genre et santé

 

 

Depuis une vingtaine d'années, la recherche médicale internationale évolue pour intégrer la question du genre dans les pratiques et les théma

tiques de recherche. L'objectif est de prendre en compte la façon dont les rôles sociaux et le contexte culturel influencent la santé des femmes et des hommes sur le plan physiologique et pathologique. Intégrer le genre dans la médecine et la recherche répond à un questionnement à la fois scientifique et éthique. Il s'agit de lutter contre les inégalités et les discriminations qui touchent les hommes et les femmes dans  les domaines de la santé.

 

 


Lire la suite 2 commentaires

Dossier : Santé sexuelle et de la reproduction

Santé sexuelle et de la reproduction

 

 

Actualité et dossier en santé publique n° 96

La sexualité et ses enjeux ont évolué. On est passé de la prévention et du traitement des maladies sexuellement transmissibles à une approche globale de la santé sexuelle et de la reproduction s’inscrivant dans la notion de parcours de santé.

Si le champ de la santé sexuelle est vaste (éducation sexuelle, contraception, lutte contre les discriminations…), les dispositifs et programmes mis en œuvre sont multiples et gagneraient à intervenir dans le cadre d’une politique globale de santé sexuelle.

Ce dossier dresse un état des lieux des problèmes mais aussi des méthodes, techniques et services qui participent à la santé et au bien-être en matière de sexualité et de procréation.

 


Lire la suite 0 commentaires

Dépistage de l’infection par le VIH en France, 2003-2015

Cet article présente un bilan, actualisé pour 2015, de l’activité de dépistage du VIH en France dans les laboratoires d’analyses médicales, à partir du recueil « LaboVIH » et des tests rapides d’orientation diagnostique (TROD) réalisés dans le cadre d’actions de dépistage communautaire.

En 2015, 5,35 millions (IC95%: [5,20-5,33]) de sérologies VIH ont été réalisées, en progression de +3% depuis 2013. Parmi elles, 6% (environ 327 000) ont été réalisées dans un cadre anonyme et gratuit. La proportion de sérologies confirmées positives pour 1 000 réalisées était de 1,9 parmi les sérologies non anonymes et 3,3 parmi les sérologies anonymes.

 


Lire la suite 0 commentaires



Plus d'informations

Association "Pratiques en santé"

Président : Daniel Oberlé

 

Pour en parler dans vos réseaux 

22, place Aristide Briand

02130 FÈRE-en-TARDENOIS 

Tel : 06 31 27 00 69 
contact@pratiquesensante.org