Accès et droits

La médiation en santé pour les personnes éloignées des systèmes de prévention et de soins

Liens

Le médiateur en santé crée du lien et participe à un changement des représentations et des pratiques entre le système de santé et une population qui éprouve des difficultés à y accéder. Le médiateur en santé est compétent et formé à la fonction de repérage, d’information, d’orientation, et d’accompagnement temporaire. Il a une connaissance fine de son territoire d’intervention, des acteurs et des publics. Le travail du médiateur en santé s’inscrit au sein d’une structure porteuse, en relation avec une équipe et des partenaires.

 

 

 

Partager cet article 


Lire la suite 0 commentaires

Interprétariat linguistique dans le domaine de la santé

Liens

L’interprétariat professionnel dans le domaine de la santé est un outil porté historiquement par la société civile, puis par les institutions, afin de lutter contre les exclusions et tenter de rétablir une égalité dans l’accès à la prévention et aux soins. La HAS considère que seul le recours à un interprète professionnel permet de garantir d’une part, aux patients/usagers les moyens de communication leur permettant de bénéficier d’un égal accès aux droits, à la prévention et aux soins de manière autonome et, d’autre part, aux professionnels les moyens d’assurer une prise en charge respectueuse du droit à l’information, du consentement libre et éclairé du patient et du secret médical. Elle reconnaît néanmoins que d’autres moyens de communication peuvent s’avérer utiles dans les cas où le recours à un interprète professionnel n’est pas possible.

 

 

 

Partager cet article 


Lire la suite 1 commentaires

Rapport IGAS : Les réseaux de soins

Liens

(Inspection générale des affaires sociales (Igas), juin 2017, publié en septembre 2017)

« Ce rapport établit un bilan approfondi des réseaux de soins : parts de marché ; conséquences pour les patients en termes d'accès aux soins et de reste à charge ; impacts sur les prix pratiqués par les professionnels, etc. » 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article 


Lire la suite 0 commentaires

Qualité et accès aux soins : que pensent les Français de leurs médecins ?

Liens

Une large majorité de Français sont attachés à leurs médecins et au système de santé. 58 % déclarent consulter leur médecin en premier lieu en cas de problème médical, mais l’automédication et la recherche de conseils en dehors du système de soins sont les premiers réflexes de plus d’un tiers d’entre eux, en particulier des plus jeunes.

Plus de huit Français sur dix sont satisfaits de la qualité des soins dispensés par leurs médecins. Néanmoins, près de trois Français sur dix ressentent des difficultés d’accès à leur généraliste et près d’un sur deux à leurs spécialistes. Ce sentiment est d’autant plus partagé que le niveau d’accessibilité réelle, mesuré par l’indicateur d’accessibilité potentielle localisée (APL), est faible.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article 


Lire la suite 0 commentaires

La santé et l’accès aux soins des migrants: un enjeu de santé publique

Liens

Cette revue propose un regard épidémiologique qui s’intéresse à la santé et à l’accès aux soins des personnes ayant connu la migration à partir de plusieurs situations : celle des personnes vivant dans des camps de fortune, celle des personnes prises en charge par des centres d’accueil ou de santé, celle des inégalités de santé en maternelle et celle de la consommation alimentaire de personnes en voie d’insertion.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article 


Lire la suite 0 commentaires

Rapport IGAS : Les réseaux de soins

Liens

 

Rapport IGAS : Les réseaux de soins

http://www.igas.gouv.fr/spip.php?article620

 

N.Durand et Dr J.Emmanuelli (IGAS)

L’IGAS a été saisie en 2016 d’une mission d’évaluation des réseaux de soins, conformément à la Loi ‘Le Roux’ du 27 janvier 2014. Ces réseaux de soins reposent sur des conventions conclues entre des organismes d’assurance maladie complémentaire et des professionnels de santé. Ces derniers s’engagent contractuellement à respecter des tarifs plafonds pour une liste de produits/prestations, avec des garanties de qualité ou de service associées.

Ces réseaux de soins n’ont véritablement pris leur essor qu’au milieu des années 2000, avec la création de « plateformes de gestion » : CarteBlanche, Istya, Itelis, Kalivia, 

 

 

 

Partager cet article 


Lire la suite 0 commentaires

 En 2016, les dépenses de santé retrouvent leur dynamisme

Liens

La consommation de soins et de biens médicaux (CSBM) progresse en valeur de 2,3 % en 2016, contre 1,5 % un an plus tôt, pour atteindre 198,5 milliards d’euros. Après un léger ralentissement en 2015, la CSBM croît à nouveau à un rythme proche de celui des années précédentes. Cette croissance est principalement portée par les soins hospitaliers, les soins de ville, notamment les auxiliaires médicaux et les médecins, et les autres biens médicaux. Les prix continuent de reculer : –0,6 % en 2016.

 

 

 

Partager cet article 


Lire la suite 0 commentaires

Accès à la santé et parcours d’exil : De la reconnaissance à l’agir (Actes)

Liens

 

Accès à la santé et parcours d’exil : De la reconnaissance à l’agir (Actes)

 

Actes des journées d’échanges et de réflexion, organisées fin 2016, portant sur la promotion de la santé des personnes ayant vécu l’exil. Beaucoup de ces femmes et de ces hommes sont souvent confronté·e·s, dans le pays d’accueil, à des systèmes peu lisibles, à des démarches complexes qui freinent l’accès à des ressources favorables à leur santé (soins, aide sociale, emploi, logement…).

Dans une société qui leur demande tantôt de suivre un trajet défini, tantôt de devenir "acteur·trice", cette inadéquation est susceptible de fragiliser leurs conditions de vie. Les professionnel·le·s, de leur côté, peuvent également se sentir peu outillé·e·s pour promouvoir la santé de ces personnes.

 

Partager cet article 


Lire la suite 0 commentaires

 Dépenses publiques de soins de santé et de soins de longue durée : une nouvelle série de projections

Liens

Le présent document propose de nouvelles projections relatives aux dépenses publiques de soins de santé et de soins de longue durée dans les pays de l’OCDE et les BRIICS (Brésil, Russie, Inde, Indonésie, Chine et Afrique du Sud). En dépit du caractère incertain des projections, elles laissent présager une hausse rapide de ces dépenses au cours des 50 prochaines années. Représentant 6 % environ du PIB actuellement, les dépenses publiques de soins de santé et de soins de longue durée devraient atteindre au total 9.5 % du PIB en 2060 dans les pays de l’OCDE dans un scénario de maîtrise des coûts, en supposant que les mesures mises en oeuvre aient des effets plus radicaux que par le passé pour contenir quelque peu la hausse de ces dépenses. Dans un scénario d’accroissement des coûts, qui ne prévoit aucun renforcement de l’action des pouvoirs publics, les dépenses pourraient atteindre 14 % du PIB. Les hausses prévues sont encore plus fortes pour certains BRIICS, les dépenses passant en moyenne de 2.5 % actuellement à 5.3 % et 9.8 % du PIB, en fonction du scénario

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article 


Lire la suite 0 commentaires

 Accès aux soins : promouvoir l'innovation en santé dans les territoires

Liens

Sénat : Rapport d'information 

 

Notre pays ne manque pas de professionnels de santé mais leur répartition sur le territoire est très inégale. En outre, les tensions devraient s'accroître à court terme du fait des perspectives de la démographie médicale.

La question de l'accès géographique aux soins cristallise un sentiment d'abandon d'une partie de nos concitoyens et élus, dans un domaine où l'attachement à une prise en charge solidaire est fort. Elle est toutefois le symptôme de fragilités territoriales dont les enjeux dépassent la politique de santé et appellent une réponse cohérente des différentes politiques publiques.

Les nombreux dispositifs mis en place pour favoriser le développement ou le maintien de l'offre de soins primaires dans les zones fragiles (aides à l'installation, mesures fiscales, aides à l'investissement, bourses d'étude, etc.) poursuivent des ambitions louables. Cependant, mis en place en ordre dispersé, leur articulation est imparfaite ; par ailleurs, ils se sont superposés sans évaluation, dans des zones aux contours fluctuants.

Pour les rapporteurs, il est nécessaire de bâtir des réponses concertées avec les acteurs de terrain pour agir plus efficacement.

Sans prôner de « solution miracle », leurs préconisations s'articulent autour de trois principaux leviers :

- s'adapter aux mutations de l'exercice libéral et aux attentes des jeunes professionnels de santé ;

- innover dans les territoires, par le déploiement de la télémédecine ;

- créer l'ancrage géographique des praticiens dès le stade décisif de la formation initiale. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article 


Lire la suite 0 commentaires

Accès aux soins - Santé et accès aux soins des personnes migrantes

Liens

Le Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire (BEH) consacre un numéro spécial à la sensible problématique de la santé et de l’accès aux soins des migrants. Principalement consacré à la santé des migrants les plus précaires et primo-arrivants, ce numéro spécial comporte diverses contributions issues de différentes structures publiques ou associations humanitaires. Des données sur l’état de santé des personnes migrantes sont ainsi fournies par l’intermédiaire des bilans infirmiers des centres franciliens hébergeant des migrants évacués des campements parisiens, ou par les résultats des consultations réalisées dans les centres de Médecins du Monde

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article 


Lire la suite 0 commentaires

Accès aux soins : promouvoir l'innovation en santé dans les territoires

Liens

Notre pays ne manque pas de professionnels de santé mais leur répartition sur le territoire est très inégale. En outre, les tensions devraient s'accroître à court terme du fait des perspectives de la démographie médicale.

La question de l'accès géographique aux soins cristallise un sentiment d'abandon d'une partie de nos concitoyens et élus, dans un domaine où l'attachement à une prise en charge solidaire est fort. Elle est toutefois le symptôme de fragilités territoriales dont les enjeux dépassent la politique de santé et appellent une réponse cohérente des différentes politiques publiques.

Les nombreux dispositifs mis en place pour favoriser le développement ou le maintien de l'offre de soins primaires dans les zones fragiles (aides à l'installation, mesures fiscales, aides à l'investissement, bourses d'étude, etc.) poursuivent des ambitions louables. Cependant, mis en place en ordre dispersé, leur articulation est imparfaite ; par ailleurs, ils se sont superposés sans évaluation, dans des zones aux contours fluctuants.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article 


Lire la suite 0 commentaires

 PAERPA : Le Parcours santé des aînés 

Liens

 

 

Comment les territoires #PAERPA avancent-ils dans la mise en œuvre des actions de leur feuille de route ?Quelques illustrations dans le tableau de bord national du T1-2017, produit grâce aux informations remontées par les professionnels des 9 premiers territoires.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article 


Lire la suite 0 commentaires

 « Les déserts médicaux se créent aussi là où on ne les attend pas ». 

Liens

Entretien avec Emmanuel Vigneron, géographe

18 août 2017 - La désertification médicale est bien identifiée dans les zones rurales isolées. Mais l’accessibilité des soins n’est pas qu’une question de kilomètres. Comment enrayer le phénomène ? Entretien avec Emmanuel Vigneron, géographe, professeur à l’université de Montpellier.

La quasi-totalité de la population française vit à moins de quinze minutes d’un médecin généraliste, selon l’Insee. Et 95 % de la population peut accéder à un hôpital en moins de 45 minutes, rappelait le ministère de la Santé en 2011. Les "déserts médicaux" sont-ils un faux problème ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article 


Lire la suite 0 commentaires

Des patients partenaires sur les parcours de soins et de santé

COMMUNIQUE

28 SEPTEMBRE 2017 DE 14h A 17h

 Fondation Léonie Chaptal SARCELLES FRANCE

Des patients partenaires sur les parcours de soins et de santé

«Quand des malades, des aidants, nous inspirent et nous accompagnent sur les parcours de vie et de santé»

Avec l’aimable participation de Luc Vigneault, patient intervenant, conférencier et formateur canadien.

 

Pour s'inscrire : https://www.eventbrite.fr/e/billets-patient-partenaire-sur-les-parcours-de-soins-et-de-sante-37420053387

 

Patients partenaires, patients experts, patients intervenants, patients ressources… nombreuses sont les appellations visant à illustrer et promouvoir la place centrale du patient dans la définition et l’animation des politiques de santé publique. Mais en pratique, qui sont-t-ils ? Quelles sont leurs envies, leurs attentes et leurs actions? En quoi peuvent –ils constituer de véritables partenaires pour les soignants ou les institutions et les organisations de soins et d’éducation thérapeutique, pour plus d’efficience et de qualité? En quoi peuvent-ils nous permettre collectivement de mieux appréhender les parcours de soins et de santé et de développer de véritables démarches de recherche et de co-construction de la « décision partagée en santé » ?

Face à toutes ces questions nous vous proposons un temps d’échanges et de débats ouverts associant patients, aidants, soignants et étudiants à l’occasion de la venue en Europe de Luc Vigneault, conférencier et formateur canadien, co-auteur entre autre d’un ouvrage inspirant sur le sujet « je suis une personne, pas une maladie ». Riche d’un parcours de patient partenaire et formateur à l’université, initiateurs de nombreuses chroniques inspirantes en santé mentale aux cotés de patients, il nous propose une approche concrète, pleine de vie et d’humour de la lecture de la maladie, du parcours singulier de chaque patient et un retour riche de ses collaborations avec les milieux universitaires et soignants. Nous vous invitons à découvrir  parmi ses nombreuses  interventions : :  

L’une de ses nombreuses videos : https://www.youtube.com/watch?v=5FO5yUFVgfw

Intervention médias : https://www.youtube.com/watch?v=ZqZgpNVBzeg

Conférence :   https://www.youtube.com/watch?v=RVDeGUmFUXA

L’occasion nous sera donner à travers cette expérience collective de questionner ensemble la place des patients sur le parcours de soins et de santé, la recherche  d’une relation  patients / soignants collaborative fondée sur la reconnaissance des savoirs expérientiels, de faire émerger à partir de différents outils méthodologiques d’inclusion des patients dans les programmes de santé, des pistes possibles d’actions. Ce regards croisé France / Canada aura pour objectif de contribuer à imaginer ensemble des solutions nouvelles pour promouvoir la place des patients dans les démarches de recherches, de soins et d’accompagnements.

Nous sollicitons actuellement des co-intervenants français pour enrichir les débats de la table ronde aux cotés de Luc Vigneault.

Pour faire suite à une rencontre interne réservée aux intervenants, étudiants et partenaires de la fondation le matin de 10H a 12H30 nous avons souhaité proposé à tous une rencontre ouverte

le 28 septembre 2017 de 14h à 17h

Fondation Léonie Chaptal

Amphithéâtre Rez-de-Chaussée

19 Rue Jean Lurçat

Le haut du Roy

95200 SARCELLES

TEL 01.39.90.58.45  

Dans l’attente de vous retrouver nous vous prions d’agréer l’expression de nos salutations les meilleurs et vous souhaitons réussites et collaborations dans vos parcours et actions de santé.

Une démarche organisée en partenariat avec Ecosystème Santé, média francophone de promotion de la Santé, la fondation Léonie Chaptal et Luc Vigneault, Conférencier

 

Pour s'inscrire : https://www.eventbrite.fr/e/billets-patient-partenaire-sur-les-parcours-de-soins-et-de-sante-37420053387

 


0 commentaires

Observance thérapeutique - Des leviers pour agir

Liens

(Cercle de réflexion de l’industrie pharmaceutique (Crip), QuintilesIMS, avril 2017)

« Cette étude, axée sur trois pathologies : l’asthme, le diabète et l’hypertension, a pour objectif d’analyser des causes de la mauvaise observance, en identifiant les facteurs ayant un impact sur le respect des traitements. Les résultats mettent en exergue des moments, dans le parcours de soins du patient, où le risque de mauvaise observance est plus élevé. C’est le cas au moment de l’initiation du traitement, mais également lors d’une modification de traitement. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article 


Lire la suite 0 commentaires

 La « médiation » à l’hôpital : utopie ou réalité pour l’usager ?

Liens

Le concept de médiation a été introduit dans le secteur hospitalier suite à la Loi du 4 Mars 2002 sur les droits du patient qui a créé un dispositif visant à améliorer les relations avec les usagers, lorsque celui-ci sollicite une médiation, faisant suite à un conflit l’opposant à un personnel soignant de l’hôpital,  ou en lien  avec un acte de soins ou médical, pour lequel l’usager  s’estimerait lésé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article 


Lire la suite 0 commentaires

  Agir contre le renoncement aux soins : diagnostic, solutions et déploiement

Liens

Une étude de l'Assurance Maladie analyse le renoncement aux soins et présente les mesures pour y remédier.

 

"Les situations de renoncement aux soins concernent majoritairement des femmes (58,6%), des personnes vivant seules (36,6%) ou les familles monoparentales (17,7%). Une part importante des assurés qui rencontre des difficultés d’accès aux soins connait - ou a connu - une instabilité par rapport à l’emploi, des ruptures parfois successives dans son parcours de vie, des expériences administratives vécues comme compliquées…"

Les soins les plus concernés  : les soins dentaires ainsi que les soins auditifs ou ophtalmologiques et optiques, au reste à charge plus élevé . Mais l'étude montre que les consultations de spécialistes, voire même l’accès à un généraliste, sont également concernés par le phénomène.

Elle montre que la détection du renoncement nécessite une démarche proactive de la part des personnes au contact des assurés, parmi lesquels les professionnels de santé. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article 


Lire la suite 0 commentaires

  70 ans de la Sécu : à la recherche d'un nouveau sens pour la solidarité

Liens

La Sécurité sociale a été créée à la fin de la Seconde Guerre mondiale pour édifier « un ordre social nouveau ». Face au vieillissement de la population, à l’évolution de nos structures sociales et de nos territoires, aux nouveaux besoins de confort ou de prévention, la Sécu a fêté ses 70 ans fin 2015 en plein tourments, pas seulement financiers. Quels principes mettre en œuvre pour refonder un système qui s’avère inapte à résorber les inégalités de santé et joue de moins en moins son rôle d’amortisseur de crise ? Les solutions inventées sur les territoires (recours aux nouvelles technologies, mutuelles communales) préfigurent-elles de nouvelles formes de solidarité ou modifient-elles notre contrat social ? Retrouvez dans notre dossier les débats sur ce que doit être la Sécu pour les 70 prochaines années.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article 


Lire la suite 0 commentaires

La santé et l'accès aux soins : une urgence pour les femmes en situation de précarité

Liens

 

 

http://haut-conseil-egalite.gouv.fr/sante-droits-sexuels-et/actualites-53/article/la-sante-et-l-acces-aux-soins-une

 

Le Haut Conseil à l'Égalité s'est intéressé aux femmes en situation de précarité, ces femmes « hors radar » qui cumulent des difficultés dans leur accès à la santé qui tiennent, d’une part, aux inégalités entre les femmes et les hommes et, d’autre part, aux inégalités sociales.

Ces femmes dont la vie tient sur le fil du rasoir, qui passent leur temps dans les transports et à gérer les contraintes administratives et domestiques et font passer leur santé en dernier.

Ce rapport vise à faire un état des lieux des difficultés qui touchent spécifiquement ces femmes et à proposer 21 recommandations concrètes pour y répondre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article 


Lire la suite 0 commentaires

Disparités régionales de prise en charge hospitalière des accidents vasculaires cérébraux en 2015

Liens

En 2015, près de 116 000 adultes résidant en France ont eu une prise en charge hospitalière pour un accident vasculaire cérébral (AVC) survenu avant l’admission ou, plus rarement, lors d’une hospitalisation pour un autre motif. Parmi eux, 72 % ont eu un infarctus cérébral, près d’un quart un AVC hémorragique et 4 % un AVC de type non précisé.

En court séjour, la moitié des patients ayant eu un infarctus cérébral, une hémorragie cérébrale ou un AVC de type non précisé, qui relèvent plus spécifiquement de ces structures, ont été pris en charge en unité neurovasculaire. Cette proportion diffère selon les régions : de 30 % à 69 % pour les résidents de Métropole et de 1 % à 59 % pour ceux des départements et régions d’outre-mer (DROM).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article 


Lire la suite 0 commentaires

OMS : nouvelles recommandations sur l’utilisation des antibiotiques

Liens

 L’OMS met à jour sa liste des médicaments essentiels avec de nouvelles recommandations sur l’utilisation des antibiotiques

Trois catégories d’antibiotiques
Dans la révision la plus importante effectuée en 40 ans d’existence de la liste, qui a été apportée à la section sur les antibiotiques, les experts de l’OMS ont regroupé les antibiotiques en 3 catégories: les antibiotiques auxquels l’ACCÈS est indispensable, ceux à utiliser avec PRÉCAUTION et ceux à utiliser en DERNIER RECOURS, et ont formulé des recommandations sur le moment opportun d’utilisation de chaque catégorie..... Lire la suite

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article 


Lire la suite 0 commentaires

Cancer : le médecin généraliste, un point d’ancrage pour les patients

Liens

 

 

Le Dr Marie-Hélène Certain, médecin généraliste insiste notamment sur l’importance de bien communiquer entre les différents professionnels de santé, en ville et à l’hôpital, pour apporter un accompagnement adapté et efficace aux patients.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article 


Lire la suite 0 commentaires

 La place de l’assurance maladie privée dans six pays européen

Liens

Ce dossier décrit la place des organismes privés d’assurances dans la couverture maladie en Europe, à travers l’exemple de six pays : la France, l’Allemagne, les Pays-Bas, la Suisse, l’Espagne et le Royaume-Uni. Au sein de ces pays existe une couverture maladie de base et obligatoire instaurée par les pouvoirs publics. Toutefois, en Suisse, aux Pays-Bas et dans une moindre mesure en Allemagne, la gestion de cette couverture de base est confiée aux assureurs privés, mis en concurrence. Dans l’ensemble des pays étudiés, des organismes privés proposent aussi en sus une offre d’assurance maladie facultative qui vient améliorer la couverture de base.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article 


Lire la suite 0 commentaires

 Le guide : "Qualité de vie : handicap, les problèmes somatiques et les phénomènes douloureux

Liens

 

La difficulté pour certaines personnes à exprimer leurs douleurs de façon immédiatement compréhensible induit une complexité pour les professionnels et les médecins à établir un diagnostic.

Les personnes handicapées sont susceptibles de manquer de bilans somatiques, d’évaluations et de connaissance des effets secondaires de traitements, qui peuvent conduire à passer à côté de problèmes majeurs de santé. Certaines causes somatiques insoupçonnées paraissent improbables et dissociées des comportements qu’elles génèrent. Les conséquences pour la personne peuvent être irréversibles.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article 


Lire la suite 0 commentaires

 Déserts médicaux : comment les définir ? Comment les mesurer ?

Liens

Les vifs débats actuels sur l’accès aux soins, cristallisés autour de la notion de « déserts médicaux », posent une question centrale de mesure et de définition de termes communs. Ce dossier rassemble les éléments chiffrés disponibles et vise à poser quelques jalons dans la recherche de définitions partagées rendant possible l’objectivation.

Tant la démographie vieillissante des médecins que les aspirations des jeunes générations concourent à une diminution probable des effectifs libéraux dans les prochaines années, ce qui fait craindre un accroissement des inégalités territoriales d’accès aux soins, qui restent limitées à l’heure actuelle.

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article 


Lire la suite 0 commentaires

Les médecins d’ici à 2040 : une population plus jeune, plus féminisée et plus souvent salariée

Liens

 

Le nombre de médecins en activité devrait être quasiment stable entre 2016 et 2019, puis repartir à la hausse dès 2020, dans l’hypothèse d’un maintien des comportements actuels des médecins et de la législation en vigueur. Les effectifs de généralistes évolueraient de manière moins dynamique que ceux des spécialistes. Ces derniers bénéficient, en effet, davantage des installations de médecins diplômés à l’étranger. L’exercice libéral exclusif devrait poursuivre son déclin, au profit du salariat et de l’exercice mixte.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article 


Lire la suite 0 commentaires

Groupements hospitaliers de territoire (GHT) et santé publique

Liens

(Haut Conseil de la santé publique (HCSP), mars 2017)

« Les Groupements hospitaliers de territoire (GHT) prévus par la loi de modernisation du système de santé constituent une innovation organisationnelle importante. Le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) propose treize recommandations opérationnelles pour développer l’approche de santé publique au sens de la santé des populations et de la prise en compte de ses besoins sur un territoire. Ces recommandations s’appuient sur trois principes généraux : contribuer à améliorer l’état de santé de la population du territoire et répondre à ses besoins en santé ; impliquer les autres acteurs du territoire (médecine libérale, secteur hospitalier privé, monde associatif ou collectivités locales) ; développer l’évaluation des besoins de santé de la population et des actions mises en place. »

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article 


Lire la suite 0 commentaires

We Are Patients

Liens

We Are Patients  est un média qui donne la parole aux patients, ainsi qu’à leurs proches, engagés et mobilisés contre leurs maladies. En allant à la rencontre des patients leaders d’opinion, We Are Patients met en valeur des histoires fortes, touchantes et positives, tout en abordant des sujets liés aux maladies chroniques (cancer, diabète, la sclérose en plaques, épilepsie mais aussi des maladies rares et méconnues).

 

 

 

 

 

Partager cet article 


Lire la suite 0 commentaires

Coup de pouce pour l'accès à la CMU-C et l'ACS

Liens

Décret 2017-447 du 30 mars 2017 relevant le plafond des ressources prises en compte pour l'attribution de la protection complémentaire en matière de santé (Journal officiel du 31 mars 2017)

 

l'annonce, avec un décret du 30 mars 2017 relevant le plafond des ressources prises en compte pour l'attribution de la protection complémentaire en matière de santé. Outre les bénéficiaires potentiels de la CMU-C et de l'ACS, la mesure - entrée en vigueur dès le 1er avril - s'applique également à ceux de l'aide médicale de l'Etat (AME). 

En pratique, le décret ne modifie pas la nature de la prestation ni, dans le cas de l'ACS, le montant de l'aide financière versée aux intéressés pour financer l'acquisition d'une complémentaire santé. En revanche, il élargit les plafonds d'accès à ces deux prestations. Dans le cas de la CMU-C - mais aussi de l'AME - le plafond de ressources annuel pour bénéficier de ces prestations est donc désormais fixé à 8.723 euros pour une personne seule, au lieu de 8.653,16 euros, soit une augmentation - modeste - de 0,81%.

Pour sa part, le plafond de ressources pour l'accès à l'ACS est porté à 11.776 euros pour une personne seule. Ce chiffre n'est pas mentionné par le décret du 30 mars, mais le plafond de ressources de l'ACS est toujours de 35% supérieur à celui applicable à la CMU-C. La hausse du premier est donc la conséquence mécanique de celle du second.

 

 

 

 

 

Partager cet article 


Lire la suite 0 commentaires

Enquête sur l’accès aux droits : relations des usagers avec les services publics : le risque du non-recours

Liens


Le Défenseur des droits, Jacques Toubon, vient de publier une grande enquête intitulée « accès aux droits » visant à évaluer les relations que les usagers entretiennent avec les services publics. Se confirme ainsi que la dématérialisation accentue plusieurs inégalités.

 

 

Partager cet article 


Lire la suite 0 commentaires

Vaincre les déserts médicaux

L’exposition au radon, gaz radioactif d’origine naturelle, constitue un enjeu sanitaire majeur au regard de son caractère cancérogène certain reconnu depuis 1987 par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC).

La gestion de ce risque est devenue en conséquence une priorité nationale qui s’est traduite par l’inscription de cette problématique dans plusieurs plans (plan national santé-environnement, plan cancer, plan santé-travail) jusqu’à faire l’objet, depuis 2005, de plans nationaux successifs d’actions pour la gestion du risque lié au radon.

Le plan national d’actions 2016-2019 pour la gestion du risque lié au radon inscrit en première priorité la stratégie d’information et de sensibilisation du public et des acteurs concernés par les politiques de réduction de l’exposition de la population au radon. De plus, ce plan prévoit l’accompagnement des acteurs locaux, notamment dans le cadre de l’élaboration et de la réalisation des plans régionaux santé environnement, pour la mise en œuvre d’actions locales de sensibilisation des particuliers au risque radon dans leur logement.

 

Pour la mise en œuvre de cet objectif, le ministère chargé de la santé et l’Autorité de sûreté nucléaire ont élaboré ce guide, principalement à destination des collectivités territoriales, visant à les accompagner dans la mise en œuvre de la surveillance du radon dans les établissements recevant du public concernés, et à les sensibiliser au rôle qu’ils peuvent avoir dans l’impulsion et la mise en place d’actions locales dans l’habitat.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Liens

Partager cet article 


Lire la suite 0 commentaires



Plus d'informations

Association "Pratiques en santé"

Président : Daniel Oberlé

 

Pour en parler dans vos réseaux 

22, place Aristide Briand

02130 FÈRE-en-TARDENOIS 

Tel : 06 31 27 00 69 
contact@pratiquesensante.org