PERSONNES ÂGÉES

L'action des MAIA au service des territoires et de l'évolution du système de santé. Retour d'expériences

https://www.cnsa.fr/documentation/integration_2011-2018_retours_dexperiences_vf.pdf

 

Ce document est le fruit d’un travail mené en 2018 par le collectif des pilotes MAIA en lien avec l’ensemble des professionnels des MAIA en France. Il s’est construit sur la base de retours d’expériences collectés auprès de nombreux territoires MAIA. Dans cette logique, il a pour objectif de donner à voir la dynamique d’évolution des organisations et des pratiques professionnelles mais ne prétend pas représenter l’exhaustivité des actions et projets initiés grâce à la méthode d’action MAIA.

 


Les techniques d’entraînement cérébral peuvent-elles améliorer la santé mentale des seniors ?

https://theconversation.com/les-techniques-dentrainement-cerebral-peuvent-elles-ameliorer-la-sante-mentale-des-seniors-104120

 

Avec l’augmentation de l’espérance de vie, il devient crucial de s’assurer de la bonne santé mentale et physique des seniors. En effet, le nombre de personnes de plus de 60 ans devrait plus que doubler au cours de la première moitié de ce siècle atteignant 2 milliards d’individus d’ici 2050.

Parallèlement à cet allongement de l’espérance de vie, on assiste à une augmentation du nombre de personnes affectées par des troubles tels que les pertes de mémoire, la maladie d’Alzheimer et la démence. Environ 15 % des adultes de plus de 60 ans souffrent de pathologies associées au vieillissement, qui sont à l’origine d’une invalidité totale chez 6,6 % d’entre eux.

 


Présentation de l'étude OSSEBO de prévention de chutes des personnes âgées.

 

http://www.onaps.fr/data/documents/Onaps_Un-pour-tous_02.pdf

 

Analyser de l’effet d’un programme d’exercice physique sur la prévention des chutes accompagnées de fractures ou d’autres traumatismes physiques graves Les chutes sont des événements fréquents dans la vie des personnes vieillissantes, aux conséquences multiples et souvent graves (1). Au-delà de 65 ans, une personne sur trois fait au moins une chute par an. Environ 10 à 15% des chutes s’accompagnent d’un traumatisme physique grave, une fracture dans les deux tiers des cas. L’incidence et la gravité des chutes augmentent avec l’âge, et à âge égal, les taux d’incidence des chutes etdes fractures sont plus élevés chez les femmes que chez les hommes.

 


Le vieillissement de la population entraîne une hausse des dépenses de santé liées aux affections de longue durée

https://drees.solidarites-sante.gouv.fr/etudes-et-statistiques/publications/etudes-et-resultats/article/le-vieillissement-de-la-population-entraine-une-hausse-des-depenses-de-sante

 

De 2011 à 2016, les dépenses présentées au remboursement des personnes bénéficiant du dispositif des affections de longue durée (ALD) augmentent de 3,8 % par an en moyenne. La croissance de la population et son vieillissement y contribuent à hauteur de 2,1 points. Le cumul d’affections de longue durée induit, lui, une hausse de 0,6 point par an.

Les autres facteurs d’évolution des dépenses associées aux ALD (épidémiologie, évolution des prix, etc.) entraînent globalement une hausse de 1,6 point en moyenne par an, dont 1,2 point traduit une hausse de la part des personnes en ALD au sein de chaque tranche d’âge

 


Les interventions fondées sur l'évaluation individuelle du risque de chute et les interventions à composantes visant à prévenir les chutes chez les personnes âgées non institutionnalisées

https://www.cochrane.org/fr/CD012221/les-interventions-fondees-sur-levaluation-individuelle-du-risque-de-chute-et-les-interventions

 

Évaluer si les stratégies de prévention des chutes qui ciblent au moins deux facteurs de risque de chutes (interventions multifactorielles) ou la combinaison de certaines interventions (interventions à composantes multiples) sont efficaces pour prévenir les chutes chez les personnes âgées non institutionnalisées

 


Un niveau d’études plus élevé améliore la cognition après 65 ans

 

https://www.inserm.fr/actualites-et-evenements/actualites/niveau-etudes-plus-eleve-ameliore-cognition-apres-65-ans

 

Les personnes âgées qui ont fait le plus d’études au cours de leur jeunesse sont celles qui ont le meilleur capital cognitif au moment d’affronter le déclin lié à l’âge. La progression de la durée moyenne des études observée sur les dernières générations pourrait donc expliquer, au moins en partie, la baisse de l’incidence des démences constatée au cours des dernières décennies par des études de cohorte. C’est ce que suggèrent les derniers résultats d’une équipe Inserm qui a comparé les données relatives à deux "générations" de personnes âgées issues de la cohorte PAQUID.

 


Minimum vieillesse : un allocataire sur deux se perçoit en mauvaise santé

http://drees.solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/er1066.pdf

 

En 2012, 47 % des allocataires du minimum vieillesse en France métropolitaine se perçoivent en mauvaise ou très mauvaise santé, alors que ce n’est le cas que de 15 % des personnes de 60 ans ou plus. Ils sont également plus nombreux à déclarer être atteints d’une maladie chronique (70 % contre 57 %), à faire état de limitations d’activité importantes (44 % contre 16 %) et à être en situation de détresse psychologique (29 % contre 15 %). Cet état de santé dégradé concerne davantage les allocataires les plus pauvres, ainsi que ceux entrés avant 65 ans dans le dispositif, notamment en raison d’une situation de handicap, d’invalidité ou d’inaptitude au travail.

 


Évaluation d'impact de l'expérimentation - Parcours santé des aînés (Paerpa)

http://www.irdes.fr/recherche/questions-d-economie-de-la-sante/235-evaluation-d-impact-de-l-experimentation-parcours-sante-des-aines-paerpa.pdf

 

Les expérimentations Parcours santé des aînés (Paerpa), lancées en 2014 dans neuf territoires pilotes, ont pour objectif d’améliorer la prise en charge et la qualité de vie des personnes âgées de 75 ans et plus et de leurs aidants en faisant progresser la coordination des différents intervenants des secteurs sanitaire, social et médico-social au niveau local.

L’évaluation des impacts médicaux et économiques des projets pilotes, prévue dans le cahier des charges Paerpa, renvoie à des enjeux méthodologiques multiples en raison du nombre et de la diversité des acteurs impliqués, de la variété des interventions déployées dans chaque territoire, et de l’hétérogénéité des territoires sélectionnés parmi un ensemble de territoires volontaires.

 


Avis du CCNE : Enjeux éthiques du vieillissement

Avis du CCNE : Enjeux éthiques du vieillissement

http://www.ccne-ethique.fr/sites/default/files/publications/ccne_avis_128.pdf

 

Le vieillissement invite à repenser le vivre ensemble pour permettre une meilleure inclusion des personnes âgées. C’est dans ce contexte social et politique que le Comité Consultatif National d'Ethique a choisi de s’autosaisir pour traiter des enjeux éthiques du vieillissement. Le CCNE a décidé de faire partir sa réflexion de la question de la « concentration » des personnes âgées dans des établissements d’hébergement. Dans cet avis, le CCNE propose ainsi quelques pistes concrètes pour renforcer la conscience de cette réalité démographique, le vieillissement de notre population, et le respect des personnes âgées.

 


Évaluation d'impact de l'expérimentation Parcours santé des aînés (Paerpa)

 

http://www.irdes.fr/recherche/rapports/567-evaluation-d-impact-de-l-experimentation-paerpa.pdf

 

Si ces premières analyses ne permettent pas d’établir un effet moyen significatif propre à Paerpa, lorsqu’on étudie l’ensemble des expérimentations, les analyses par territoire permettent néanmoins de déceler des effets significatifs sur certains d’entre-eux. Selon l’Irdes, Le manque d’effet moyen reflète l’hétérogénéité de la mise en œuvre des expérimentations ainsi que le temps nécessaire à l’implémentation de ces dispositifs. Aussi, l’Institut souligne l’importance de bien comprendre les pratiques locales dans les territoires où l’on observe des effets significatifs, afin de mutualiser les connaissances sur les modes d’organisation qui fonctionnent.

 

 


Ehpad : des députés veulent clarifier le statut du médecin coordonnateur

https://www.weka.fr/actualite/personnes-agees/article/ehpad-des-deputes-veulent-clarifier-le-statut-du-medecin-coordonnateur-65858

 

À l’initiative de la députée des Alpes-Maritimes Marine Brenier, une vingtaine de parlementaires Les Républicains ont déposé, le 9 mai sur le bureau de l’Assemblée nationale, une proposition de loi relative aux médecins coordonnateurs des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad). Ce court texte de deux articles a été renvoyé à la Commission des affaires sociales.

 

 


« Bonne journée, bonne santé »

Le vieillissement de la population et ses enjeux. Fiche d'analyse de l'Observatoire des territoires 2017.

http://www.observatoire-des-territoires.gouv.fr/observatoire-des-territoires/fr/le-vieillissement-de-la-population-et-ses-enjeux

 

CGET ; Observatoire des territoires ; Benoit De Lapasse.

Phénomène mondial, le vieillissement des populations touche aussi bien des pays développés comme le Japon que des pays émergents comme la Chine. En Europe, il a d’abord concerné les pays du Nord avant de s’étendre à ceux du Sud. Cette augmentation de la part de personnes âgées dans la population européenne (13,7 % des personnes avaient 65 ans et plus en 1990, 19,2 % en 2016 dans l’UE 28) est la dernière conséquence de la transition démographique, qui se traduit par la baisse de la fécondité et l’augmentation de l’espérance de vie.

 

 


Vieillir dans la dignité

Le vieillissement de la population et ses enjeux. Fiche d'analyse de l'Observatoire des territoires 2017.

http://www.observatoire-des-territoires.gouv.fr/observatoire-des-territoires/fr/le-vieillissement-de-la-population-et-ses-enjeux

 

CGET ; Observatoire des territoires ; Benoit De Lapasse.

Phénomène mondial, le vieillissement des populations touche aussi bien des pays développés comme le Japon que des pays émergents comme la Chine. En Europe, il a d’abord concerné les pays du Nord avant de s’étendre à ceux du Sud. Cette augmentation de la part de personnes âgées dans la population européenne (13,7 % des personnes avaient 65 ans et plus en 1990, 19,2 % en 2016 dans l’UE 28) est la dernière conséquence de la transition démographique, qui se traduit par la baisse de la fécondité et l’augmentation de l’espérance de vie.

 

 


Quel sens à la concentration des personnes âgées entre elles, dans des établissements dits d’hébergement ?

Le vieillissement de la population et ses enjeux. Fiche d'analyse de l'Observatoire des territoires 2017.

http://www.observatoire-des-territoires.gouv.fr/observatoire-des-territoires/fr/le-vieillissement-de-la-population-et-ses-enjeux

 

CGET ; Observatoire des territoires ; Benoit De Lapasse.

Phénomène mondial, le vieillissement des populations touche aussi bien des pays développés comme le Japon que des pays émergents comme la Chine. En Europe, il a d’abord concerné les pays du Nord avant de s’étendre à ceux du Sud. Cette augmentation de la part de personnes âgées dans la population européenne (13,7 % des personnes avaient 65 ans et plus en 1990, 19,2 % en 2016 dans l’UE 28) est la dernière conséquence de la transition démographique, qui se traduit par la baisse de la fécondité et l’augmentation de l’espérance de vie.

 

 


Le vieillissement de la population et ses enjeux. Fiche d'analyse de l'Observatoire des territoires 2017.

Le vieillissement de la population et ses enjeux. Fiche d'analyse de l'Observatoire des territoires 2017.

http://www.observatoire-des-territoires.gouv.fr/observatoire-des-territoires/fr/le-vieillissement-de-la-population-et-ses-enjeux

 

CGET ; Observatoire des territoires ; Benoit De Lapasse.

Phénomène mondial, le vieillissement des populations touche aussi bien des pays développés comme le Japon que des pays émergents comme la Chine. En Europe, il a d’abord concerné les pays du Nord avant de s’étendre à ceux du Sud. Cette augmentation de la part de personnes âgées dans la population européenne (13,7 % des personnes avaient 65 ans et plus en 1990, 19,2 % en 2016 dans l’UE 28) est la dernière conséquence de la transition démographique, qui se traduit par la baisse de la fécondité et l’augmentation de l’espérance de vie.

 

 


Personnes âgées : mieux maîtriser l’outil d’évaluation Inter RAI Home Care

 https://www.cnsa.fr/documentation/formation_oemd_processus_selection_des_formateurs_relais.pdf

 

La CNSA diffuse cinq vidéos pédagogiques sur l’utilisation de l’outil d’évaluation multidimensionnelle Inter RAI Home Care.

Pour aider les gestionnaires de cas à s’approprier leur nouvel outil d’évaluation multidimensionnelle des besoins des personnes âgées (en situation complexe vivant à domicile) suivies en gestion de cas, la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) a conçu cinq vidéos pédagogiques. Celles-ci rappellent le contexte et l’intérêt du déploiement d’un outil unique. Elles expliquent la démarche d’évaluation avec Inter RAI Home Care et l’illustre par un cas pratique.

Ces vidéos s’inscrivent dans un plan global d’appropriation à l’outil constitué, par ailleurs, de sessions régionales de sensibilisation et d’une formation plus complète. 27 sessions de sensibilisation, organisées tout au long de l’année 2017 ou début 2018, ont permis d’initier 1 100 professionnels à l’outil. Les gestionnaires de cas seront ensuite formés durant trois jours. Ces formations seront organisées dès que l’outil d’évaluation multidimensionnelle sera disponible dans les logiciels métiers, courant 2018.

Parallèlement, la CNSA recherche une quarantaine de gestionnaires de cas qui formeront leurs pairs à l’outil d’évaluation multidimensionnelle Inter RAI Home Care pendant l’année 2018. Deux vagues de recrutement sont organisées pour tenir compte du rythme d’implémentation de l’outil dans les régions. La première vague concerne les régions Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne-Franche Comté, Bretagne, Cent

 


Fragilité des personnes âgées et consommation de médicaments : polymédication et prescriptions inappropriées

 

http://www.irdes.fr/recherche/questions-d-economie-de-la-sante/230-fragilite-des-personnes-agees-et-consommation-de-medicaments.pdf

 

Marie Herr, Nicolas Sirven, Hélène Grondin, Sylvain Pichetti, Catherine Sermet

Le vieillissement n’est pas un processus homogène. Certaines personnes sont plus fragiles que d’autres : elles ont une moindre capacité à faire face à des événements stressants à cause d’une réserve physiologique insuffisante (dénutrition, perte de masse musculaire, etc.) et subissent des conséquences néfastes en matière de santé et de consommation de soins (hospitalisation, institutionnalisation, décès, etc.). Depuis quelques années, la Haute Autorité de santé (HAS) met en avant la détection et la prise en charge de la fragilité comme un moyen d’améliorer les parcours de soins des personnes âgées. Les interventions proposées incluent l’ajustement et la simplification du traitement médicamenteux des patients.


"Intergénération et vivre-ensemble" : le cinquième numéro des Essentiels amis des aînés

"Intergénération et vivre-ensemble" : le cinquième numéro des Essentiels amis des aînés 

http://villesamiesdesaines-rf.fr/files/evenements/200/243-parution-du-n-5-des-essentiels-amis-des-aines-intergeneration-et-vivre-ensemble.pdf

 

Partages d'expériences de villes et associations, contributions d'universitaires, présentation de dispositifs innovants...un outil méthodologique pour soutenir votre réflexion et rapprocher les générations !

 

 


Le guide pratique « Vieillesses Plurielles »

 Le guide pratique « Vieillesses Plurielles »

http://www.areli.fr/connaitre-notre-activite/reseau-vieillesses-plurielles/nos-outils-vieillesses-plurielles/

 

Le guide pratique « Vieillesses Plurielles » est un outil de travail pour les professionnels qui sont amenés à traiter des situations concernant des personnes âgées immigrées. Ce guide complète sur un plan local les informations développées dans le  » Guide du retraité étranger  » publié en février 2012 par l’UNAFO. Il a été élaboré collectivement en 2012-2013 par les membres d´un des groupes de travail mobilisé dans la démarche « Vieillesses Plurielles »

 


Rapport mondial sur le vieillissement et la santé

http://who.int/ageing/publications/world-report-2015/fr/

 

Aujourd'hui pour la première fois dans l'histoire, la majorité des populations pevent espérer vivre jusqu'à 60 ans et au-delà. Combinée à une baisse marquée des taux de fécondité, cette augmentation de l'espérance de vie conduit à un vieillissement rapide des populations partout dans le monde. Il s'agit là d'un profond bouleversement et ses répercussions sont considérables. Une action globale de santé publique en matière de vieillissement de la population est nécessaire de toute urgence. Cela nécessitera des changements fondamentaux, et pas uniquement dans ce que nous réalisons, mais dans la façon dont nous concevons le vieillissement lui-même...