Lutte contre les violences

 

Pour connaître les personnes ressources du site PRATIQUES EN SANTE : https://www.pratiquesensante.org/personnes-ressources/

Vous pouvez aussi participer 

Guide pour accompagner les parents dont les enfants sont confrontés à des situations de violence ou d'intimidation en milieu scolaire

 

https://www.fcpq.qc.ca/fr/archives/2020/guide-pour-les-parents-intimidation-en-milieu-scolaire

 

La Fédération des comités de parents du Québec est heureuse de partager avec l'ensemble des parents d'élèves du Québec son Guide pour accompagner les parents dont les enfants sont confrontés à des situations de violence ou d'intimidation en milieu scolaire. Réalisé par les parents, pour les parents, avec le soutien d'un comité aviseur composé d'experts de différentes sphères, ce guide vise à accompagner les parents dans la prévention et à rendre accessibles de l'information et des ressources si leurs jeunes sont victimes, témoins ou sources de violence et d'intimidation.

Commission pour la lutte contre la maltraitance et la promotion de la bientraitance - 5 vidéos et 2 notes

 

https://solidarites-sante.gouv.fr/affaires-sociales/personnes-vulnerables/maltraitance-des-personnes-vulnerables/article/commission-lutte-contre-maltraitance-et-promotion-bientraitance

 

Prévue par la loi du 28 décembre 2015 d’adaptation de la société au vieillissement, la Commission pour la lutte contre la maltraitance et la promotion de la bientraitance est une instance conjointe du Haut Conseil de la Famille, de l’Enfance et de l’Âge (HCFEA) et du Comité National Consultatif des Personnes Handicapées (CNCPH), installée le 19 mars 2018 et présidée par Mme. Alice Casagrande.

- La « note d’orientation pour une action globale d’appui à la bientraitance dans l’aide à l’autonomie »

- L’élaboration d’un vocabulaire partagé de la maltraitance (définition et classification) Une démarche de consensus formalisé

- 5 vidéos : Le 23 septembre 2020 auront lieu des ateliers-débats relatifs à ce vocabulaire de la maltraitance où une pluralité d’acteurs issus des trois champs concernés sont conviés. Ils viendront enrichir la définition de la maltraitance et la classification proposées par les échanges qu’elles susciteront.

Cinq vidéos d’experts, d’une durée de 20 à 40 minutes, sur le sujet viendront en amont éclairer les débats.

 

Etude nationale relative aux morts violentes au sein du couple en 2019

 

https://www.interieur.gouv.fr/Actualites/Communiques/Etude-nationale-relative-aux-morts-violentes-au-sein-du-couple-en-20192

 

En 2019, 173 personnes ont été tuées par leur partenaire ou leur ex partenaire de vie (contre 149 en 2018). Parmi ces victimes, on dénombre 146 femmes (contre 121 en 2018) et 27 hommes (contre 28 en 2018). En moyenne, un décès est enregistré tous les deux jours. L’étude précise également les circonstances du passage à l’acte, à savoir que l’auteur des faits est le plus souvent un homme (88 % des cas) et que le recours à une arme, quelle que soit sa nature, est largement majoritaire (68 % des cas). La dispute et le refus de la séparation demeurent les principaux mobiles du passage à l’acte (51 % des cas).

 

A ces données s'ajoutent 25 enfants victimes en 2019 contre 21 en 2018.

Canada : Trousse de survie au travail d'équipe : outil pour prévenir et résoudre les conflits qui surgissent lors d'un travail d'équipe

http://cll.qc.ca/servicesadaptes/wp-content/uploads/2016/11/Trousse-survie-travail-equipe.pdf

 

La Trousse de survie au travail d’équipe répond à des besoins exprimés par le Comité de prévention,

harcèlement, intimidation, cyber-intimidation et violence au regard du soutien à apporter aux étudiants

qui rencontrent des situations problématiques lors d’un travail en équipe. Le développement de cet outil

s’inscrit aussi dans la première orientation du plan stratégique 2009-2014 du Collège qui vise à offrir aux étudiants des occasions diversifiées de développer leur plein potentiel par le développement de compétences génériques telles que les habiletés à travailler en équipe.

Ce guide a été élaboré sous la responsabilité du Service du développement pédagogique et institutionnel

du Cégep de Sainte-Foy. Il est disponible aux professeurs et professionnels qui interviennent auprès des

étudiants. Une version web de ce document est accessible sur le portail du Collège

Comportements sexistes et violences sexuelles - guide

 

https://cache.media.eduscol.education.fr/file/Protection_de_l_enfance/12/4/Guide_comportements-sexistes-violences-sexuelles_2019_1285124.pdf

 

Les comportements sexistes et les violences sexuelles sont un fait de société qui concerne toutes les catégories sociales, toutes les tranches d’âge et de nombreux espaces de vie dont l’École. Ces violences sont liées notamment à la persistance dans la société des inégalités entre les femmes et les hommes, qui s’appuie sur les stéréotypes de sexe. Ces stéréotypes sont ancrés socialement et ce, dès le plus jeune âge. Ils renforcent les systèmes de normes qui hiérarchisent le féminin et le masculin, justifient une domination et peuvent initier des comportements violents. Déclarée grande cause nationale du quinquennat par le Président de la République, l’égalité entre les femmes et les hommes engage l’ensemble du Gouvernement. Qu’il s’agisse de transmettre et diffuser une culture de l’égalité dès le plus jeune âge, d’enrayer les inégalités de salaire et de favoriser une meilleure conciliation des temps de vie, de prévenir et combattre toutes les formes de violences sexistes et sexuelles, de promouvoir la parité dans toutes les sphères de la société, la mobilisation doit être constante partout où les inégalités continuent de s’exercer : à l’Ecole, dans la rue, dans les administrations et les entreprises, dans les transports, dans les médias, dans les territoires, dans les foyers, ou encore sur Internet. 

Matinale en Visioconférence : La BOîte à ouTils (BOAT) prévention des violences à caractère sexuelles et/ou sexistes

 

https://drapps-occitanie.fr/les-rencontres/les-matinales-du-drapps/retour-sur-les-precedentes-matinales/matinale-en-visioconference-la-boite-a-outils-boat-de-prevention-des-violences-physiques-psychologiques-sexuelles-%e2%80%8b/

 

Mardi 9 Juin 2020 - la vidéo de la visio conférence et des documents complémentaires 

 

  • Docteur Mathieu LACAMBRE, Psychiatre coordonnateur, Centre Ressource pour les Intervenants auprès des Auteurs de Violences Sexuelles – Languedoc-Roussillon ( CRIAVS-LR ).
  • Madame PRUD’HOMME, Psychologue, référente prévention – Languedoc-Roussillon ( CRIAVS-LR ).
  • Madame PIAZZA, Psychologue – Languedoc-Roussillon ( CRIAVS-LR ).
Lire la suite

Belgique : Campagne 2020 : Le harcèlement sexiste virtuel, c’est RÉEL !

https://www.planningsfps.be/campagne-2020-le-harcelement-sexiste-virtuel-cest-reel/

 

Apéro virtuel entre ami·e·s, partage de défis et de vidéos amusantes, appel groupé familial, live sur les réseaux sociaux, etc. La période de (dé)confinement dû à la crise sanitaire a un réel impact sur notre vie sociale et nos manières de communiquer avec les autres. L’obligation de ne plus quitter son domicile sauf en cas de besoins essentiels a rompu toute forme de communications et de relations sociales ordinaires. Les citoyen·ne·s se sont donc tourné·e·s davantage vers le numérique avec tous les dangers et les dérives que cela peut comporter.

Les personnes handicapées sont plus souvent victimes de violences physiques, sexuelles et verbales

 Note Pratiques en santé : Merci pour cette étude à la DRESS même si nous aurions préféré le terme de "Personnes en situation de handicap" plutôt que "Personnes handicapées"

 

https://drees.solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/er1156.pdf

 

Entre 2011 et 2018, les personnes identifiées comme handicapées dans l’enquête Cadre de vie et sécurité déclarent plus souvent que le reste de la population avoir été victimes de violences physiques, sexuelles et verbales au cours des deux années précédant leur interrogation. 7,3 % ont subi des violences physiques et/ou sexuelles, autant ont été exposées à des menaces, et 15,4 % à des injures. L’écart entre les personnes handicapées et le reste de la population est plus important parmi les femmes que parmi les hommes. Les personnes handicapées font également plus souvent état de violences ayant causé des dommages physiques ou psychologiques importants. Les victimes en situation de handicap sont deux fois plus souvent agressées chez elles ou à proximité de leur domicile et connaissent plus fréquemment leur agresseur. Un quart des victimes handicapées se sont déplacées au commissariat ou à la gendarmerie après avoir subi une atteinte contre un cinquième des personnes non handicapées, et deux tiers d’entre elles ont porté plainte. D’après les données enregistrées par les forces de sécurité, près de la moitié des personnes en situation de handicap qui portent plainte le font pour des faits de violence physique ou sexuelle. Enfin, le sentiment d’insécurité dans le quartier ou au domicile est plus fortement ressenti par les personnes handicapées, qu’elles aient ou non subi une infraction.

Repères et ressources pour la prévention et le traitement des violences sexuelles de l'école au lycée

 

https://eduscol.education.fr/cid47994/reperes-et-ressources-pour-la-prevention-et-le-traitement-des-violences-sexuelles.html

 

L'éducation à la sexualité, contribue à la construction de la personne, à l'éducation du citoyen, ainsi qu'à la lutte contre les violences sexistes et sexuelles. Elle doit permettre de sensibiliser et faire réfléchir les élèves à l'importance des notions de dignité, d'égalité, de respect mutuel, et leur faire prendre conscience, par exemple, que les propos sexistes instaurent un rapport de force qui peut conduire à d'autres formes plus graves de violences.

Mutilations sexuelles des mineures : identifier les patientes à risque et les protéger

 

https://www.has-sante.fr/jcms/p_3192635/fr/mutilations-sexuelles-des-mineures-identifier-les-patientes-a-risque-et-les-proteger

 

La France est le 2e pays le plus concerné en Europe, après le Royaume-Uni, par les mutilations sexuelles féminines. La HAS a élaboré une recommandation pour prévenir cette forme de maltraitance, largement méconnue, et pour améliorer la prise en charge des femmes qui en sont victimes. Pour les professionnels de santé, l’un des premiers signes d’alerte est la région d’origine. En France, les femmes concernées sont souvent originaires d’Afrique. Autre signe d’alerte sérieux : si la mère, la sœur ou une cousine ont subi une mutilation. Face à un risque imminent de mutilations sexuelles, le professionnel de santé doit faire un signalement en urgence auprès du procureur de la République.

Exposition des jeunes à la violence dans les jeux vidéo et les médias sociaux : considérations dans le contexte de la pandémie de la COVID-19

https://www.inspq.qc.ca/publications/3012-exposition-jeunes-violence-jeux-video-media-sociaux-covid19

 

Une synthèse des connaissances réalisée récemment par l’INSPQ s’est intéressée à la contribution de l’utilisation de deux médias populaires chez les jeunes âgés de moins de 18 ans, les médias sociaux et les jeux vidéo à contenu violent, sur la violence interpersonnelle subie (ex. : victimisation en ligne) et commise (ex. : agression physique). Les résultats de cette synthèse des connaissances montrent que l’usage des médias sociaux chez les jeunes est associé à plus d’agressions en ligne, qu’elles soient subies ou commises. Pour ce qui est des jeux vidéo à contenu violent, les constats sont moins clairs. En raison des mesures de confinement mises en place, il est possible que l’utilisation des jeux vidéo et des médias sociaux soit en hausse depuis le début de la pandémie de la COVID-19. L’augmentation du temps consacré à ces plateformes peut exposer les jeunes à un plus grand risque de subir de comportements violents sur Internet (ex. : se faire menacer, se faire intimider). Dans la plupart des recommandations émises par des organismes de santé, l’importance de limiter le temps que les jeunes passent devant les écrans (y compris sur les médias sociaux et les jeux vidéo) est mise de l’avant ainsi que la nécessité de privilégier un contenu de haute qualité.

 

Dans le contexte actuel de confinement, il peut être difficile pour les parents de limiter le temps d’écran de leurs enfants. L’attention et les efforts des parents pourraient se concentrer sur la nature du contenu consulté et des activités réalisées en ligne. Il existe des ressources pour aider les parents et les jeunes à limiter les risques associés à un usage excessif des jeux vidéo, des médias sociaux ou d’autres activités sur Internet.

 

en complément :  L’utilisation des écrans en contexte de pandémie de COVID-19 — quelques pistes d’encadrement

https://www.inspq.qc.ca/publications/3015-utilisation-ecrans-pistes-encadrement-covid19

 

Mieux vivre ensemble à l'école - Climat scolaire et prévention de la violence

 

https://www.climatscolaire.ch/wp-content/uploads/Brochure-mieux-vivre-ensemble-complete.pdf

 

Cette brochure, dont l'ensemble du contenu a été mis à jour et actualisé pour répondre aux réalités d'aujourd'hui, propose deux nouveaux chapitres liés à l'évolution numérique, soit le harcèlement, cyberharcèlement entre pairs et l'influence des médias sociaux sur le climat scolaire.

Ni recette, ni méthode clé en main, mais bel et bien une brochure dans laquelle les professionnels peuvent trouver des repères et puiser inspiration et idées pour favoriser un climat scolaire serein qui reste gravé positivement dans la mémoire de tous les élèves

Rapport, Droits de l'enfant, violences institutionnelles, institutions publiques, intérêt supérieur de l'enfant

 

Rapport annuel sur les droits de l'enfant 2019, "Enfance et violence : la part des institutions publiques" : https://www.defenseurdesdroits.fr/sites/default/files/atoms/files/rae-2019-num-22.10.19-2_1.pdf

 

 

Synthèse - Rapport annuel sur les droits de l'enfant 2019, "Enfance et violence : la part des institutions publiques" : https://www.defenseurdesdroits.fr/sites/default/files/atoms/files/synth-rae-2019-num-22.10.19-2.pdf

A l’occasion de la journée internationale des droits de l’enfant, le 20 novembre, et dans le cadre de sa mission de défense et de promotion des droits de l’enfant, le Défenseur des droits, Jacques Toubon, et la Défenseure des enfants, Geneviève Avenard, son adjointe rendent public leur rapport annuel thématique. Cette année, le rapport intitulé « Enfance et violence : la part des institutions publiques » est consacré à la question des violences subies par les enfants au sein des institutions publiques, qu’elles soient verbales, physiques ou psychologiques, directes ou indirectes, commises entre enfants ou par des adultes ainsi que les dispositions prises pour les prévenir et les faire cesser.

 

 

Observatoire national des violences en milieu de santé - Rapport 2019, données 2018

https://www.ladocumentationfrancaise.fr/var/storage/rapports-publics/194000661.pdf

 

Les signalements déclarés par les établissements sur la « plateforme- signalement ONVS » illustrent des situations de violences et d'incivilités vécues dans les diverses structures en milieu de santé. Toutefois, ces signalements ne sont pris en compte que sur la base du volontariat des établissements. C'est la raison pour laquelle l'ONVS engage depuis sa création des efforts importants de mobilisation des établissements afin que cette plateforme soit davantage renseignée. Le rapport 2019 (données 2018) de l'Observatoire national des violences en milieu de santé (ONVS) appelle plusieurs observations d'ordre général. Il propose des focus supplémentaires en plus de ceux habituels sur la psychiatrie, la gériatrie et les urgences.

 

La santé en action : Prévention des violences sexuelles : comment agir ?

 

https://www.santepubliquefrance.fr/determinants-de-sante/sante-sexuelle/documents/la-sante-en-action-juin-2019-n-448-prevention-des-violences-sexuelles-comment-agir

 

En France, 800 000 personnes sont chaque année victimes de violences sexuelles. Ce numéro de La Santé en action mobilise une vingtaine d’experts et présente un état des connaissances et des pratiques sur les modalités de prévention des violences sexuelles. Les violences constituent un déterminant majeur de santé, de nombreuses enquêtes ont mis en évidence des liens étroits entre l’expérience des violences sexuelles et, ultérieurement, des problèmes de santé physique, mentale et sexuelle. Ce dossier central présente en particulier les interventions probantes –telles qu’identifiées par la littérature scientifique – pour prévenir les violences sexuelles, ainsi que les recommandations des experts réunis dans le cadre d’une audition publique.

 

Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 25 juin 2019, n°17-18 Populations migrantes : violences subies et accès aux soins

 

https://www.santepubliquefrance.fr/docs/bulletin-epidemiologique-hebdomadaire-25-juin-2019-n-17-18-populations-migrantes-violences-subies-et-acces-aux-soins

 

La santé des personnes migrantes et exilées pré - occupe les acteurs de notre système de soins, et ce n’est pas le premier BEH qui nous alerte. Cette inquiétude s’aggrave en proportion de l’avancement des connaissances et traverse l’ensemble des pays européens 1 . Les enjeux sont majeurs, d’abord pour les personnes concernées : l’impact sanitaire de la violence de leur parcours et des conditions de leur exil est dramatique, et désormais transgénérationnel. Mais, la capacité de notre système de santé à innover pour répondre à des besoins précis, parfois peu exprimés, et vis-à-vis desquels la réponse doit être adaptée, est aussi questionnée

 

Accompagnement à la vie relationnelle, affective et sexuelle. Éducation à la sexualité et prévention des violences sexuelles 

 

http://www.jeunes.gouv.fr//IMG/UserFiles/Files/GuideSexualite_2019_VF%202019.pdf

 

Ministère de l'éducation nationale et de la jeunesse , ministère des sports, avril 2019, 140 p.Ce guide a pour objectif de donner des clés, en premier lieu, aux responsables de structures (Accueils collectifs de mineurs - ACM , sportives), aux animateurs et éducateurs sportifs et aux formateurs pour mieux prévenir et mieux traiter les questions liées à la sexualité des enfants et des adolescents. Il vise également l’objectif de mieux prévenir les risques pouvant potentiellement générer des violences à caractère sexuel.

 

 Approche de prévention de la violence

Liens

La violence se définit comme étant « la menace ou l’utilisation délibérée de la force physique ou du pouvoir contre soi-même, contre autrui ou contre un groupe ou une communauté qui entraîne ou risque fortement d’entraîner un traumatisme, un décès, des dommages psychologiques, un maldéveloppement ou des privations »1.
Cette définition englobe à la fois l’acte lui-même, les différentes conséquences qui peuvent en découler, ainsi que les différentes formes que peut prendre la violence. Des précisions peuvent être apportées à cette définition selon le contexte dans lequel la violence se produit ou selon la relation entre l’auteur et la victime. On parle alors de type particulier de violence, par exemple de violence conjugale.
La violence interpersonnelle peut se manifester de différentes façons et être exercée dans différents contextes. Elle regroupe d’une part la violence qui se produit au sein de la famille ou entre partenaires intimes et d’autre part la violence qui survient au sein de la communauté. La violence familiale ou entre connaissances comprend les mauvais traitements envers les enfants, la violence conjugale et la maltraitance envers les aînés. La violence dite communautaire se produit entre des individus qui ne font pas partie de la même famille et qui peuvent ne pas se connaître ou ne pas entretenir de relations. Elle comprend notamment la violence chez les jeunes, les agressions sexuelles commises par des étrangers, la violence en milieu de travail et la violence en milieu scolaire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article 


Lire la suite 0 commentaires

Rapport 2017 (données 2015 et 2016) – Observatoire national des violences en milieu de santé

Liens

 

 

 

Ce rapport appelle plusieurs remarques : il prend en compte les annexes 2015 et 2016 en ce qui concerne les signalements qui ont été portés à sa connaissance par les établissements de santé et les établissements sociaux et médicosociaux. Il comporte essentiellement des données chiffrées assorties de quelques commentaires et exemples. La partie concernant la réflexion sur la prévention des violences et des incivilités, la présentation des bonnes pratiques et les éléments techniques sont intégrés dans le Guide méthodologique de l’ONVS "La prévention des atteintes aux personnes et aux biens en milieu de santé" dont la 1ère édition a été mise en ligne fin avril 2017 sur les pages Internet du ministère des solidarités et de la sante dédiées à l’ONVS. Les signalements recueillis sur la "plateforme signalement ONVS" ne sont pris en compte que sur la base du volontariat des établissements. Ainsi, en 2015, 337 établissements (5,94 % des établissements) ont déclaré 15 990 signalements et en 2016, 360 établissements (6,23 % des établissements) ont déclaré 17 596 signalements

 

 

Partager cet article 


Lire la suite 0 commentaires

 Guide de prévention des cyberviolences en milieu scolaire

Liens

 

Le guide de prévention des cyberviolences en milieu scolaire est destiné aux équipes pédagogiques et éducatives afin de les aider à mieux prévenir, repérer et traiter dans les établissements et dans la sphère scolaire le phénomène des cyberviolences et du cyberharcèlement. Ce guide leur permettra notamment :

de mieux connaître les phénomènes de cyberviolences ;

d’entreprendre des démarches de prévention pour développer un climat de confiance dans les établissements ;

d’assurer la prise en charge des élèves victimes de cyberviolences ;

de mettre en œuvre les mesures destinées à faire cesser de tels actes. 

 

 

 

 

Partager cet article 


Lire la suite 0 commentaires

« Les collectivités sont des laboratoires d’expérimentation dans la lutte contre les violences faites aux femmes »

Liens

 Iman Karzabi

 

Le Centre francilien pour l’égalité femmes-hommes a publié le guide "Agir efficacement contre les violences faites aux femmes au niveau local" destiné aux municipalités et établissements publics de coopération intercommunale. Chargée de mission au sein de cet organisme, Iman Karzabi a répondu à nos questions.

 

 

 

Partager cet article 


Lire la suite 0 commentaires

Une boîte à outils pour gérer les violences

Liens

Un kit de 29 outils a été lancé par la Haute Autorité de santé (HAS) à destination des équipes soignantes des unités de psychiatrie. Objectif : les aider à éviter, prévenir et gérer les moments de violence des patients adultes.

 

 


Lire la suite 0 commentaires

5ème plan de mobilisation et de lutte contre les violences (2017-2019)

 

Les enfants témoins de violences sont des victimes. Assister aux violences commises par son père sur sa mère a des conséquences sur les enfants : en tant que témoins, ils deviennent des victimes.C’est pourquoi la prise en charge des femmes victimes de violences et des enfants doit être mieux articulée (formation des professionnel.le.s dans 50 départements). La protection des mères et des enfants doit être assurée pendant la séparation

 

 

 

 

 


Lire la suite 0 commentaires

Plus d'informations

Association "Pratiques en santé"

Président : Daniel Oberlé

 

Pour en parler dans vos réseaux 

 

6, place de l'Eglise

22200 LE MERZER

Tel : 06 31 27 00 69 

contact@pratiquesensante.org