Pensez à vous inscrire à la lettre bi-mensuelle, si ce n'est pas déjà fait pour 2019 : https://www.pratiquesensante.org/inscription-lettre/

EDUCATION - PROMOTION SANTÉ

Apports de la démarche communautaire en santé en situation de COVID-19

 

http://educationsante.be/article/apports-de-la-demarche-communautaire-en-sante-en-situation-de-covid-19/

 

Une quinzaine d’institutions membres de la Fédération bruxelloise de promotion de la santé (FBPS) mettant en œuvre des projets de démarche communautaire se sont réunies pour générer une parole concertée sur les spécificités de la/des démarches communautaires dans le champ de la promotion de la santé. La principale ambition de cette note est de clarifier les spécificités et apports des démarches communautaires dans le champ de la promotion de la santé et de diffuser ces approches au sein des autres politiques de santé, plus particulièrement dans le cadre de la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19.

La Santé en action, Septembre 2020, n°453 Éthique, prévention et promotion de la santé

 

https://www.santepubliquefrance.fr/docs/la-sante-en-action-septembre-2020-n-453-ethique-prevention-et-promotion-de-la-sante

 

Comment conjuguer éthique et santé publique, prise en compte de la santé des populations, promotion de la santé ? Une trentaine d'experts, chercheurs des sciences humaines et acteurs de terrain, ont accepté de contribuer à ce numéro coordonné par Martine Bungener, Pierre Lombrail, Jean-Christophe Mino, Anne-Catherine Viso et Sophie Legond. Ce dossier central prend en compte le contexte de pandémie Covid 19 qui place bien évidemment les questions éthiques aux coeur de toute démarche de santé publique.

Le manuel CompHP des références professionnelles pour la promotion de la santé

 

https://www.promosante-idf.fr/sites/default/files/le_manuel_comphp_des_references_professionnelles_pour_la_promotion_de_la_sante_0.pdf

 

Les référentiels de compétences ont pour objet de définir, structurer et évaluer les formations en promotion de la santé et en éducation pour la santé.

Les interventions en promotion de la santé sont conduites par un ensemble d’intervenants de proximité en contact direct avec les individus/groupes concernés. On estime que 50 métiers sont potentiellement concernés par la PS (enseignants, chefs d’établissements scolaires, conseillers principaux d’éducation, infirmiers, médecins, éducateurs, assistants de service social, aides à domicile, responsables administratifs, animateurs sociaux, etc.) .

Développer les compétences de ces divers professionnels représente une exigence en promotion de la santé.

Ressources pour les enseignants : Apprendre sur la santé et la promotion de la santé à l’école - concepts et activités clés

 

https://www.schoolsforhealth.org/sites/default/files/editor/Teachers%20resources/materials-for-teachers-2019-french.pdf

 

Schools for Health in Europe

Ces ressources pour les enseignants ont pour but : d’introduire des piliers et des concepts clés pour les écoles promotrices de santé ; de décrire la littératie en santé et la compétence à agir en tant que résultats de l’éducation à la santé en milieu scolaire ; de souligner l’importance de la participation des élèves pour promouvoir les valeurs fondamentales de SHE (Schools for Health in Europe) et d’une école promotrice de santé ; de donner des exemples d’activités pédagogiques qui favorisent les concepts et sujets mentionnés ci-dessus, mais aussi des possibilités de participation des élèves dans le développement du cadre scolaire plus favorable à la santé. 

 

Les ressources sont divisées en trois parties : les concepts clés choisis, les processus participatifs et les résultats d’apprentissage, et des exemples d’activités pédagogiques. Les ressources sont conçues pour aider les enseignants et autres éducateurs à favoriser l’apprentissage de “ connaissances et d’aptitudes qui permettent aux élèves d’acquérir des compétences et d’agir en lien avec la santé, le bien-être et le niveau de scolarité “ (SHE). 

L'évolution du champ de l'éducation à la santé au Québec ces dix dernières années et perspectives actuelles

 

https://www.cairn.info/revue-sante-publique-2013-HS2-page-137.html

 

Hélène Gagnon, Hélène Valentini - Dans Santé Publique 2013/HS2 (S2), pages 137 à 147

 

 

Cet article présente l’opinion de cinq professeurs/chercheurs du milieu universitaire québécois quant à l’évolution de l’éducation à la santé au Québec, son importance relative comme stratégie de promotion de la santé et ses perspectives d’avenir. Il a été rédigé à partir d’entretiens individuels réalisés auprès de ces experts, lesquels ont aussi validé son contenu. Les experts partagent, avec quelques nuances, une même définition de l’éducation à la santé. Ils perçoivent une évolution des connaissances des facteurs qui influencent l’adoption de comportements liés à la santé et des fondements théoriques sous-jacents aux processus de changement. Cependant, du travail reste à faire pour intégrer ces connaissances dans les pratiques. Les acteurs de l’éducation à la santé se sont diversifiés au Québec au cours des dernières années mais les infirmières y occupent toujours une place importante. Aussi, l’accent mis au Québec sur la création d’environnements favorables à la santé et les politiques publiques aurait eu des répercussions négatives sur le développement de l’éducation à la santé, selon certains. Pour d’autres, on assisterait actuellement à une meilleure intégration des différentes stratégies de promotion de la santé. Quant à son avenir, certains sont plutôt pessimistes faisant état de répercussions possibles des conditions économiques actuelles, ou encore de l’impact possible de la popularité de l’éducation thérapeutique qui risque de se faire au détriment d’une approche plus systémique. D’autres sont plus optimistes et soulignent que l’avenir de l’éducation à la santé dépendra de la volonté politique et des efforts des intervenants pour assurer une meilleure complémentarité des actions.

J'ai tous les autres en tête, je roule pour ma planète, vers une justice sociale et environnementale

 

https://www.atd-quartmonde.fr/wp-content/uploads/2020/07/DossierPedagogique2020.pdf

 

Réalisé à l'occasion de la journée mondiale - il reste utile dans d'autres circonstances

Voici quelques ressources de dialogue avec les élèves de vos classes, et les enfants et jeunes dont vous avez la responsabilité éducative, pour lancer l’activité et introduire le 17 Octobre, journée mondiale du refus de la misère auprès des enfants et des jeunes.

Déterminants des pratiques collaboratives en milieu scolaire dans la promotion d’une saine alimentation et de l’activité physique et rôle de l’infirmière dans c

 

https://www.cairn.info/revue-recherche-en-soins-infirmiers-2015-1-page-61.htm

 

Marie-Claude Bouchard, Frances Gallagher, Denise St-Cyr Tribble

Dans Recherche en soins infirmiers 2015/1 (N° 120), pages 61 à 77

 

Contexte : chez les 12 à 17 ans, le taux d’embonpoint et d’obésité a plus que doublé au cours des 25 dernières années. Peu d’écrits documentent les pratiques collaboratives dans les activités de promotion d’une saine alimentation et de l’activité physique en milieu scolaire, alors que la collaboration constitue un élément clé de la promotion de la santé. Objectifs : décrire les déterminants qui influencent les pratiques collaboratives en milieu scolaire secondaire. Préciser le rôle de l’infirmière scolaire dans ces pratiques. Méthode : une étude de cas multiples descriptive a été réalisée dans trois écoles secondaires du Québec. Un groupe de discussion, des entrevues individuelles (21), l’observation (5) et l’examen de documents (3) ont été effectués. L’analyse qualitative a été réalisée par plus d’une chercheuse. Résultats : les déterminants des pratiques collaboratives se rapportent à l’individu, à l’équipe et à l’organisation. Le temps, nécessaire à l’appropriation du rôle, est un déterminant qui influence la contribution de l’infirmière scolaire nouvellement en poste dans les pratiques collaboratives en milieu scolaire. Conclusion : la connaissance des déterminants influençant les pratiques collaboratives ouvre la voie à la mise en œuvre de conditions favorables à l’implication de plusieurs acteurs dans la promotion de la santé des jeunes. 

O-5-30 : A NOTRE SANTÉ !Des fiches d’animations pour les enfants de 3 à 12 ans

 

https://www.clps-namur.be/app/download/12458922549/Guide+d_activit%C3%A9s+0-5-30.pdf

 

« 0-5-30 » c’est : 0 tabac, 5 portions de fruits et légumes, 30 minutes d’activité physique au quotidien. Le slogan est né au Québec et largement utilisé chez nous , surtout au sein du programme européen «Générations en Santé», proposé par les Provinces du Hainaut, du Luxembourg et de Namur. Autour cette thématique et en partenariat avec les communes, la Province de Namur a créé un répertoire qui contient des fiches d’activités autour de la combinaison « 0-5-30 » à développer au sein des collectivités d’enfants de 3 à 12 ans.

Mon corps au quotidien en promotion de la santé...en 180 minutes...

 

https://ireps-bfc.org/sites/ireps-bfc.org/files/dossier_doc_sesa_corps_au_quotidien_1.pdf

 

Lorsque la santé est perçue à la fois comme un état et comme une dynamique, une "capacité à...", l’actionde santé s’étend alors aux interactions sociales, au bienêtre, au rôle et au pouvoir sur sa propre santé, à la conscience des déterminants de santé, à la réflexion sur la place et la priorité de la santé dans la vie... L’instauration d’un service sanitaire pour tous les étudiants en santé (médecine, pharmacie, odontologie, maïeutique, soins infirmiers et masseur-kinésithérapeute) s’inscrit dans le cadre de la stratégie nationale de santé dont le premier axe est de mettre en place une politique de prévention et de promotion de la santé. Il vise à former tous les futurs professionnels de santé aux enjeux de la prévention primaire par la participation à la réalisation d’actions concrètes de prévention auprès de publics identifiés comme prioritaires. Ce dossier documentaire accompagne donc le dispositif du service sanitaire en Bourgogne-FrancheComté. Il vient en complément au dossier documentaire "Faire le tour de la promotion de la santé… en 180 minutes (ou presque)". 

 

Voir ici le Service sanitaire :  https://www.education.gouv.fr/prevention-intervention-d-etudiants-en-sante-dans-les-ecoles-et-etablissements-scolaires-11546

Enjeux santé : Les déterminants de santé sous la loupe

 

https://www.cultures-sante.be/nos-outils/outils-education-permanente/item/549-enjeux-sante-les-determinants-sous-la-loupe.html

 

Pour promouvoir la santé et l’équité en santé, il est indispensable de cerner ce qui les construit socialement, ce qui, dans nos sociétés, les génère ou les contrecarre.

 

Enjeux santé est un outil d’animation qui propose d’explorer et d’interroger les déterminants de santé. Il s’inscrit dans le prolongement de La santé c’est aussi…kit pédagogique, édité il y a plus de 10 ans par Cultures&Santé et qui proposait une vision multifactorielle de la santé.

 

À travers une série de 78 cartes illustrées à manipuler, Enjeux santé soutient, au sein de secteurs touchant de près ou de loin à la santé, une réflexion active sur l’ensemble des facteurs influençant la santé ainsi que sur les relations qu’ils entretiennent entre eux. À l’aide de ces cartes, de multiples réflexions peuvent être menées sur les causes de certaines situations dans la perspective d’une prise de conscience, d’un diagnostic, d’une évaluation, d’une action ou d’une décision. Il peut être utilisé aussi bien avec des citoyen·nes que dans un groupe de professionnel·les ou dans des échanges avec le politique.

 

Ce kit est composé de:

 

Un set de 78 cartes illustrées représentant des déterminants de santé ;

Un guide d’accompagnement (70 p.) qui fournit des repères théoriques et pratiques (12 pistes d'animation) pour travailler la question des déterminants de santé ;

Un guide des illustrations (42 p.) qui propose un titre pour chacune des illustrations, parfois d'un terme descripteur principal, et d'éléments objectifs et subjectifs, qu'elle peut évoquer ;

2 affiches "La santé ça se construit" représentant une sélection des déterminants de santé (parmi les 78 cartes illustrées) et une proposition de catégorisation, allant du plus proche des individus aux plus éloignés de ceux-ci ;

2 séries de 7 fiches mosaïque reprenant les 78 déterminants et qui permettent la réfléxion en sous-groupes pour certaines pistes d'animation.

Un ensemble de supports complémentaires peut être téléchargé :

 

Un support mini-récits (nécessaire pour exploiter la piste 7)

Un feuillet d’exploitation de l’affiche

4 guides avec des supports d'éducation pour la santé : CODES 84

Lire la suite

Thérapie animale assistée

 

http://educationsante.be/article/therapie-animale-assistee/

 

Education Santé Numéro 369 septembre 2020

HASSAN SARAH

Les animaux domestiques nous font rire, craquer, pleurer, nous rassurent, mais quels sont leurs véritables effets sur notre santé physique et mentale ? Le Centre Verviétois de Promotion de la Santé (CVPS) s’est intéressé à cette question au travers d’une conférence organisée fin 2019. Le but : faire découvrir à des professionnels de la promotion de la santé une démarche encore peu connue en Belgique, apporter un éclairage théorique sur ses bénéfices et sur les conditions de sa mise en œuvre, mais aussi expliquer les différentes interventions « animalement assistées » possibles, et présenter des projets existants en Wallonie (via les asbl Os’mose et Hippopassion). Véronique Servais, psychologue et professeure d’anthropologie de la Communication à l’université de Liège, dresse un bilan des thérapies assistées par les animaux, d’hier à aujourd’hui.

Promotion de la santé globale chez les personnes présentant une déficience intellectuelle

 

 

Dans le cadre du projet I SAID, une analyse de la littérature sur la promotion de la santé auprès de personnes avec une déficience intellectuelle (DI) a été effectuée.

L’objectif de cette recherche était de déterminer les contextes qui favorisent la santé globale des personnes avec DI et la place de l’autodétermination dans ces différents contextes.

Stratégies de communication pour soutenir la promotion et le maintien des comportements désirés dans le contexte de déconfinement graduel

 

https://www.inspq.qc.ca/sites/default/files/covid/3026-strategies-communication-promotion-comportements-covid19.pdf

 

Ce document a pour objectif de déterminer les stratégies de communication visant à favoriser le maintien des comportements désirés dans le contexte du déconfinement graduel. Il est destiné aux institutions, organisations et intervenants appelés à promouvoir le respect des recommandations émises par le gouvernement. Les stratégies de communication proposées tiennent compte de plusieurs facteurs en jeu, entre autres la compréhension des informations sur la pandémie, la confiance du public, la perception des risques, les normes sociales et la résilience communautaire. Les stratégies et les messages clés qui se dégagent de l’analyse sont résumés ci-après...

Lien social et santé : analyse d'une relation complexe en contexte de pandémie

 

https://observatoiresante.hainaut.be/produit/lien-social-et-sante/

 

La pandémie de Covid-19 n’est pas qu’un problème de santé publique. Elle est également un phénomène social à part entière. Les manifestations les plus directes en sont la propagation de la transmission du virus de personne à personne, l’amplification des inégalités sociales, l’impact économique engendrant un accroissement de la paupérisation, l’altération du lien social par les mesures barrières ainsi qu’une surmortalité souvent brutale qui engendre un processus de deuil difficile. Dans ce contexte, analyser la relation entre le lien social et la santé prend tout son sens.

Collaboration avec les parents

 

https://www.radix.ch/parents

 

De nombreuses références dans cet article

 

Les parents sont les personnes les plus à même de promouvoir la santé de leur enfant. Ils transmettent leurs informations et connaissances à leur enfant qui adopte à son tour un comportement favorable à la santé. Le but d’une collaboration avec les parents réussie est une coopération entre les familles et les professionnel-le-s/organisations qui promeuvent la santé physique et psychique des enfants et des jeunes. Les parents et les personnes qui remplissent une fonction éducative auprès de l’enfant veulent et devraient savoir d’une part tout ce qui est transmis à leur enfant et d’autre part être impliqués dans ce processus. A cette fin, une collaboration avec les parents réussie est primordiale.

Enquête CESC 2017 - 2018 - Direction générale de l’enseignement scolaire

https://cache.media.eduscol.education.fr/file/Sante/40/9/Enquete_CESC_2017-2018VF_mai2020_1289409.pdf

 

En 2018, une enquête sur le déploiement des comités d’éducation à la santé et à la citoyenneté (CESC) dans les académies, les directions départementales et les établissements a été menée. Elle a eu pour objectif d’évaluer la mise en place effective des CESC au sein des différents niveaux territoriaux et de rendre visibles les politiques en matière d’éducation à la santé et à la citoyenneté.

 

rappel / Le CESC : sa composition, ses missions

https://eduscol.education.fr/cid46871/le-cesc-sa-composition-ses-missions.html

 

Le comité d'éducation à la santé et à la citoyenneté (CESC) s'inscrit dans le pilotage de chaque établissement scolaire du second degré. C'est une instance de réflexion, d'observation et de proposition qui conçoit, met en œuvre et évalue un projet éducatif en matière d'éducation à la citoyenneté et à la santé et de prévention de la violence, intégré au projet d'établissement. Le CESC organise également le partenariat en fonction des problématiques éducatives à traiter.

Tribune de la FNES « Épidémie, crise sanitaire et COVID-19 : le pouvoir d’agir de la promotion de la santé"

 https://www.fnes.fr/wp-content/uploads/2020/05/Tribune-Covid_Fnes_5_mai_2020.pdf

 

FNES : Christine Ferron, Déléguée générale, François Baudier, Président

La crise sanitaire liée au Covid-19 met au défi notre système de soin et interpelle tout autant le secteur de la prévention, à différents niveaux. La prévention universelle : comment protéger l’ensemble des individus, quel que soit leur niveau de risque ? La prévention sélective : comment assurer la protection des groupes de population présentant des risques spécifiques ? La prévention indiquée : comment assurer la continuité de la prise en charge des personnes atteintes de maladies chroniques ? Ces questions ne sont pas nouvelles, elles se posent à chaque fois qu’une épidémie frappe une population. Notre propos n’est pas ici de revenir sur les mesures importantes, urgentes et nécessaires mises en place au cours des dernières semaines, mais de rappeler qu’il existe un domaine d’intervention de la santé publique qui dispose d’atouts considérables pour guider les décideurs, les opérateurs et la population dans leur pouvoir d’agir face à une situation épidémique. Ce domaine, c’est la promotion de la santé.

Social-santé : faut-il le COVID-19 pour taper sur le clou ?

 

https://www.cbcs.be/Social-sante-faut-il-le-COVID-19-pour-taper-sur-le-clou

 

Qu’avons-nous appris de cette crise ? Que là où ça craque en premier, que là où la souffrance se répand d’abord, c’est là où les limites étaient dépassées depuis longtemps : dans les lieux de relégation, dans la rue et dans les logements précaires, dans les camps de migrants, dans les prisons, dans les maisons de repos mais aussi, bien sûr, dans les hôpitaux et les endroits de soins. (Edito de l’équipe du CBCS, 04/05/2020)

 

Les ressources PENSER DEMAIN : https://www.cbcs.be/-Penser-demain-

Agir aujourd'hui : https://www.cbcs.be/-Agir-aujourd-hui-

Rapport de gestion 2019 de Promotion Santé Suisse 

 

https://gesundheitsfoerderung.ch/assets/public/documents/fr/6-ueber-uns/stiftung/geschaeftsberichte/Rapport_de_gestion_Promotion_Sante_Suisse_2019.pdf

 

L’année sous revue a été jalonnée d’actions inédites et d’autres largement éprouvées. Promotion Santé Suisse a soutenu la prévention dans le domaine des soins, s’est engagée en faveur d’un échange entre les acteurs de la santé et a célébré le dixième anniversaire du label Friendly Work Space. 

Les enjeux et opportunités pour la promotion de la santé dans le contexte de crise sanitaire 

https://cdn.uclouvain.be/groups/cms-editors-reso/documents/lu-pour-vous/Lu-pour-vous-01_%C3%89ditorial-Pr-Van-den-Broucke.pdf

et

https://uclouvain.be/fr/instituts-recherche/irss/reso/actualites/lu-pour-vous-editorial-du-pr-stephan-van-den-broucke.html

 

Lu pour vous par Bénédicte Scheen et Isabelle Aujoulat

Dans un éditorial à paraître dans le journal Health Promotion International (Volume 35, Issue 2, April 2020), le Pr Stephan Van den Broucke de l’UCLouvain, fait le point sur les enjeux et opportunités pour la promotion de la santé dans le contexte de crise sanitaire sans précédent que nous vivons. À l’heure où les virologues, les épidémiologistes, les spécialistes des systèmes de santé, les soignants, pour ne citer qu’eux, se mobilisent, les acteurs de la promotion de la santé ont eux aussi un rôle clé à jouer pour affronter la pandémie COVID-19. Voici un bref résumé des éléments clés de cet éditorial, auquel le Service UCLouvain/IRSS-RESO ne peut qu’adhérer.

Les transformations de l’intervention sociale collective et communautaire

 

http://metices.ulb.ac.be/spip.php?article274&lang=fr

 

L’idée maîtresse de ce nouveau cadre référentiel est de passer progressivement d’uneredistribution des fruits du développement à une dynamisation du potentiel non exploitédes individus, des groupes et des territoires. Autrement dit, l’intervention sociale collectiveet communautaire ne s’inscrit plus dans la seule logique de la lutte contre l’inégalitésociale par la redistribution de la richesse, mais plutôt dans la mise en œuvre, sur le planlocal ou de proximité, d’un nouveau mode de gouvernance selon lequel le public cible etles acteurs locaux peuvent créer leur propre avenir en mobilisant les ressourceshumaines ou autres qui sont inexploitées. Ce « nouveau paradigme » de gouvernance du Appelée tantôt action sociale communautaire, intervention collective en travail social ou organisation etdéveloppement communautaire.

La gestion de projets de promotion de la santé : Aspects généraux et spécifiques aux consommations à risque des jeunes

 

https://cdn.uclouvain.be/groups/cms-editors-reso/documents/selections-de-ressources/Selection-de-ressources_FARES_Gestion-de-projets.pdf

 

A la demande du Fonds des Affections Respiratoires asbl (FARES), le service universitaire de promotion

de la santé UCLouvain/IRSS-RESO a réalisé une sélection de ressources concernant la gestion de

projets de promotion de la santé et plus spécifiquement la gestion de projets de promotion de la

santé auprès des jeunes au sujet des consommations à risque. Cette sélection de ressources sera

transmise aux participants de la formation «tous acteurs de prévention» dispensé par le FARES.

Cadre de Référence sur les Compétences pour la Promotion de la Santé

 

https://www.researchgate.net/publication/255569250_Cadre_de_Reference_sur_les_Competences_pour_la_Promotion_de_la_Sante

 

Rédigé par Mme Colette Dempsey, Mme Barbara Battel-Kirk, Professeur Margaret M. Barry, Health Promotion Research Centre, National University of Ireland Galway, Février 2011

 

Ce document relève du projet « Développement des compétences et normes professionnelles

pour le renforcement des capacités en promotion de la santé en Europe » (CompHP) qui a

bénéficié d’un soutien financier de l’Union européenne dans le cadre du programme de santé.

Cette publication a été créée conformément au contrat établi avec l’Agence Exécutive pour la

Santé et les Consommateurs (EAHC) — numéro de projet 20081209. Le contenu de cette

publication relève de la seule responsabilité de ses auteurs et ne peut en aucune manière être

considéré comme le reflet des positions officielles de l’Agence l’Union Européenne.

La traduction a été rendue possible grâce au soutien financier du Fonds québécois de la recherche

sur la société et la culture (2010-2013) dans le cadre d’une action concertée en prévention de

l’obésité à l’équipe de Lapierre et al.

Ruminer en période de crise, 5 stratégies à effet immédiat et 5 stratégies durables

Bernard Anselem

Médecin neuropsychologie. Auteur conférencier. Apprendre à obtenir le meilleur de son cerveau

 

https://www.linkedin.com/in/bernard-anselem/

 

Lorsque la tempête s’abat par surprise, notre esprit s’emballe, cherche des solutions, nos émotions nous submergent, débordant toutes les digues patiemment dressées par notre expérience.

 

S’il est naturel de s’inquiéter et d’envisager des réponses adaptées, d’autres compulsions doivent être évitées. L’anxiété favorise une disposition à ressasser nos craintes, frustrations, irritations, colères, jugements sévères ou découragements. Les ruminations ne sont pas seulement une tendance à rabâcher des idées désagréables, elles sont surtout des pensées négatives qui s’installent lorsqu’aucune action correctrice n’est mise en place, parce que nous ne pouvons pas, ou n’osons pas agir [i]

 

Elles sont sous-tendues par des émotions intenses. Rappelons que l’émergence d’une émotion ne se contrôle pas, c’est un signal d’alarme utile face à une information importante pour notre organisme. Elle s’active dans notre cerveau avant l’accès à la conscience, l’émotion précède la pensée. Toutes les émotions ont une fonction, y compris les plus désagréables. Il est aussi absurde de chercher à contrôler l’apparition d’une émotion pénible que de vouloir maîtriser sa tension artérielle ou sa glycémie par le simple pouvoir de la volonté.

 

Cela ne signifie pas que nous sommes démunis, mais il faut commencer par accepter ce que nous ne maitrisons pas. C’est cette absence d’acceptation émotionnelle qui est le principal carburant des ruminations (lorsque nous cherchons en vain à supprimer ces ressentis, nous ne faisons que les raviver, en remuant des souvenirs ou des anticipations anxiogènes).

 

Les émotions non acceptées produisent les ruminations qui sont à la source de nouveaux affects négatifs réalisant un véritable piège par cercle vicieux. Elles entraînent à la longue une perturbation de l’humeur, un effondrement de la motivation, des difficultés relationnelles et des conséquences directes sur la santé physique et le sommeil par l’intermédiaire des effets du stress chronique.

 

5 Stratégies à effet immédiat

 

L’acceptation émotionnelle

Accepter un ressenti désagréable n’est pas une démarche naturelle, elle est plutôt contre-intuitive. Accepter nos perceptions permet d’agir suffisamment tôt, avant que les pensées en boucle ne s’installent. Ma souffrance est là, je l’accepte et je continue à vivre, à poursuivre mes buts. Si l’on ne tente pas de combattre ses émotions, de s’enliser dans un combat perdu d’avance, on laisse son organisme effectuer les mécanismes de régulation naturelle. En cessant de lutter, notre esprit se rend de nouveau DISPONIBLE pour imaginer des solutions ou s’occuper l’esprit par autre chose. À partir de là, l’acceptation s’accompagne d’une part active, qui lui donne toute sa valeur : accepter pour mieux agir et mieux penser.

 

Elle est souvent confondue avec la passivité, la résignation, voire la soumission. Mais il ne s’agit pas de tout accepter, uniquement ce qui n’est pas modifiable. Les émotions subites (et subies) en font partie. La simple acceptation est la plus efficace des méthodes de régulation émotionnelle[ii]

 

L’exercice physique

Dans le cas des ruminations, les réseaux émotionnels envoient des messages d’alerte et inondent le corps de cortisol, en le préparant à l’action, ils mobilisent nos sources d’énergie, mais l’action ne vient pas… Ces préparatifs tournent à vide et provoquent diverses nuisances inflammatoires, corporelles et mentales. Le stress est considéré comme le grand aggravateur de la plupart des pathologies du corps ou de l’esprit.

 

L’exercice physique permet l’utilisation de ces énergies, en les canalisant dans l’action. L’amélioration concerne pratiquement tous les domaines, musculaire et cardiovasculaire bien sûr, mais aussi neurologique (facteur de croissance neuronale), pulmonaire, et immunitaire (défense contre les agressions infectieuses, cancéreuses ou les maladies inflammatoires auto-immunes entre autres). En milieu confiné il est possible d’utiliser des exercices impliquant le poids du corps (pompes burpees, fentes, crunch etc.) voir les sites et tutoriels d’exercice au poids du corps.

 

Le contrôle respiratoire (cohérence cardiaque)

La plus abordable des techniques d’apaisement consiste à diminuer son rythme respiratoire. Encore appelé « respiration rythmique » ou « cohérence cardiaque », le ralentissement volontaire de la respiration envoie un message de décontraction à l’organisme [iii]. Les effets apaisants commencent à être perçus en 3 à 5 minutes. Pour les personnes peu familiarisées avec les propriétés de leur corps, cette étonnante faculté nous révèle les liens profonds de l’organisme avec les émotions et les pensées.

 

Plusieurs avantages : l’effet est rapide (5 à 10 minutes suffisent). Il ne demande aucune aptitude, aucun talent, ni connaissance particulière. Une seule précaution pour les personnalités à tendance anxieuse ou hypersensible : le premier essai devra se faire au calme, à froid, avant d’être utilisé en situation émotionnelle. De nombreuses applications smartphone existent et sont faciles à utiliser.

 

L’imagerie mentale

Baruch Spinoza l’avait compris il y a longtemps « Un sentiment ne peut être contrarié ou supprimé que par un sentiment contraire et plus fort »

Il s’agit de s’immerger dans un souvenir de situation particulièrement plaisante, épanouissante ou apaisante, de mémoriser tous les détails sensoriels, émotionnels, relationnels, les pensées les sensations[iv]. Plus la mémorisation est riche, plus l’effet apaisant sera puissant. Cette technique est très utilisée en préparation mentale, par les sportifs de haut niveau. 

 

Le soutien social

Échanger auprès d’une oreille bienveillante permet de mettre à distance momentanément les pensées anxieuses, mais le véritable effet d’une discussion avec un proche est l’entretien d’un lien social qui apporte des bienfaits sur le long terme que nous abordons maintenant. 

 

5 Stratégies à effet prolongé

 

Réévaluation cognitive

Le principe est de considérer que les pensées ne sont que des pensées, nous possédons le pouvoir de les modifier, à condition de ne pas s’identifier à elles et de savoir prendre de la distance lorsqu’elles nous font souffrir.

 

  "Un homme est aussi malheureux qu'il pense l'être" Sénèque.

Il s’agit d’explorer divers points de vue différents et d’approfondir celui qui nous paraît le plus favorable. Cette nouvelle évaluation d’une réalité complexe aura un effet indirect mais réel sur notre imaginaire, nos associations d’idées et nos émotions. L’apprentissage de cette démarche permet d’anticiper les réactions trop violentes. Cette démarche est validée par d’innombrables travaux de psychothérapie et constitue l’une des stratégies les plus efficaces[v].

 

Quelques pistes de réévaluation : Corriger une interprétation pessimiste en rationalisant, en repérant les autres options possibles, plus positives ; s’en tenir aux faits, ne pas les amplifier ; prendre du recul sur une mauvaise nouvelle, s’imaginer dans 5 ou 10 ans ; s’orienter vers le futur quand nous pensons trop à une personne disparue ou à une situation perdue ; rechercher des solutions plutôt que des coupables ; se mettre à la place de l’autre pour comprendre sa vision ; prendre un angle de vision plus favorable ; se demander comment aurait réagi quelqu’un que nous admirons ; rechercher le côté positif d’une situation déplaisante, qu’avons-nous appris, quelles sont les nouvelles opportunités, etc.

 

Orientation vers le présent

« L'avenir nous tourmente, le passé nous retient, et c'est pour cela que le présent nous échappe ». Gustave Flaubert, correspondances.

Pour échapper à cette dictature de l’inquiétude nous pouvons entrainer notre attention à revenir encore et encore au présent et à accepter nos pensées et ressentis négatifs sans les juger, en les laissant passer naturellement.

 

Pour revenir au présent, il faut développer une capacité de prise de distance en laissant passer nos pensées et émotions envahissantes sans les juger, en les observant de l’extérieur et en se recentrant sur ses perceptions internes.

 

Ces pratiques sont connues depuis des millénaires. Elles ont été redécouvertes récemment et développées dans le sillage de J Kabat Zinn. Ce chercheur du MIT a adapté la « pleine conscience » aux exigences du monde moderne[vi]. D’abord utilisées dans le traitement de l’anxiété et la prévention des dépressions, ces méthodes ont montré une telle efficacité qu’elles ont essaimé comme une trainée de poudre dans les hôpitaux du monde entier puis ont diffusé au grand public. Les séances sont simplifiées, libérées de tout contexte spirituel.

 

Les effets bénéfiques ne sont plus à prouver, leur pratique régulière apporte apaisement, ouverture, augmentation des émotions positives, amélioration de l’humeur, du sommeil, de la santé mentale et physique.

 

Il s’agit d’une véritable discipline, les résultats ne sont pas immédiats mais ils sont profonds. Il existe aussi quantité d’applications, livres, vidéos et d’associations pour pratiquer cette démarche.

 

Orientation reconnaissante

Nos réactions, nos intuitions, nos émotions, nos humeurs sont nourries par ce que nous choisissons de traiter au niveau conscient. Si nous passons notre temps à écouter des nouvelles angoissantes, à remuer des souvenirs douloureux ou à anticiper des scénarios catastrophe, il ne faut pas s’étonner de percevoir des pensées intrusives anxieuses, de ressentir des émotions pénibles et violentes, de subir des ruminations. L’orientation volontaire et délibérée vers des informations positives, et par-dessus tout, vers des pensées de gratitude envers des personnes ou des situations, n’est donc pas une démarche utopique ou naïve, mais bien un exercice de santé mentale (et physique).

 

Attention à ne pas confondre cette approche avec l’injonction au bonheur, « je ne veux ressentir que du positif » qui est illusoire et contre-productive. L’orientation positive ne vise qu’à rééquilibrer une tendance naturelle à la négativité, pas à supprimer les émotions désagréables qui sont utiles si on les accepte sans les ruminer.

 

Les évaluations scientifiques mesurent les apports de ces démarches : la gratitude est bénéfique pour notre équilibre émotionnel, pour notre bien-être global, notre santé et nos relations sociales[vii].

 

 Il existe de nombreux exercices visant à améliorer notre capacité à identifier les éléments positifs, malgré l’adversité, l’un des plus connus et des plus efficaces est l’exercice des 3 bienfaits par jour (nombreux tutos et vidéos, 3 bienfaits, 3 kifs etc). Apprendre à repérer l’immensité de tout ce qui va bien, nous renforce face aux épreuves[viii] [ix].

 

Engagement dans une action impliquante

S’impliquer dans une action prenante est une des méthodes les plus efficaces pour tenir à distance ses tempêtes personnelles. Chaque parcours est singulier, mais pour s’engager entièrement dans l’action il faut déterminer un objectif qui nous anime, qui nous porte. Dans ce but, il peut être utile de prendre quelques instants pour s’interroger sur nos besoins profonds, ce que nous aimons, ce dont nous avons besoin, nos motivations internes, nos valeurs. Ces actions peuvent concerner une réalisation personnelle, un apprentissage, une connaissance, un dépassement de soi, ou la culture d’un lien affectif ou d’une appartenance à un groupe[x]. Nos motivations profondes ont plusieurs avantages : elles ne dépendent que de nous (pas des circonstances, aussi dures soient-elles) elles sont adaptée à notre personnalité, nos valeurs nos goûts, elles ne s’épuisent pas avec l’adversité car elles correspondent à nos besoins internes. Une fois l’objectif déterminé selon ces critères, il devient naturel et motivant de s’engager complètement dans l’action et éloigner ainsi les ruminations.

 

Cultiver la qualité relationnelle

Vous le percevez, et les travaux scientifiques le confirme : le lien relationnel est le plus important facteur de résilience et d’épanouissement.

 

« Longtemps méconnu, le cerveau social est un atout pour l'équilibre. Cultiver son altérité revient à entretenir son cerveau », Pierre-Marie Lledo, directeur de recherche au CNRS et à l’institut Pasteur.

La qualité relationnelle est liée aux performances professionnelles (créativité, ouverture, agilité, empathie), diminue le stress et les émotions négatives, et c’est de loin le 1er facteur de bien-être et satisfaction de vie[xi], c’est aussi le 1er facteur de longévité cérébrale, elle protège du déclin cognitif[xii].

 

En période de crise ce lien est mis à mal, heureusement le bon côté des technologies modernes nous permet de conserver ce lien si fondamental. Les gens qui vous entourent sont votre meilleur médicament, et vous-même êtes le remède pour d’autres. En l’absence de contact physiques, les écrans, les télécommunications et les échanges écrits comblent ce vide. A appliquer sans modération !

 

Ces stratégies ne sont pas toujours faciles à appliquer dans un contexte de tension émotionnelle, mais elles possèdent toutes un effet validé. A nous de sélectionner les plus adaptées à notre personnalité et nos compétences, et de s'organiser pour les appliquer avec suffisamment de persévérance pour qu'elles soient efficaces !

 

  • [i]   « je rumine tu rumines nous ruminons » B. Anselem 2017 éditions Eyrolles http://bit.ly/2yQ8hMR
  • [ii] Heiy, J. E. & Cheavens, J. S. (2014) “Back to Basics: A Naturalistic Assessment of the Experience and Regulation of Emotion”. Emotion. Oct;14(5). 878-91.
  • [iii] Servant D., Logier R., Mouster Y., Goudemand M. (2009). “Heart rate variability. Applications in psychiatry”. Encephale. 2009 Oct;35(5):423-8.
  • [iv] Heiy,J., Cheavens, J., (2014) ibid
  • [v] COTTRAUX J., Thérapie cognitive et émotions : la troisième vague, Masson, Paris, 2007
  • [vi] Kabat-Zin Jon, Où tu vas, tu es. Apprendre à méditer pour se libérer du stress et des tensions profondes, Paris, J’ai lu, 1996.
  • [vii] EMMONS R.A., MC CULLOUGH M.E., Counting blessing versus burdens: an experimental investigation of gratitude and subjective well-being in daily life, Journal of personality and social Psychology, 84, 2003.
  • [viii] FREDRICKSON B. L., The Role of Positive Emotions in Positive Psychology: The Broaden-and-Build Theory of Positive Emotions, The American Psychologist, 56(3), 218-226, 2001.
  • [ix] FREDRICKSON B. L., TUGADE M. M., WAUGH C. E., LARKIN G. R., What good are positive emotions in crises? A prospective study of resilience and emotions following the terrorist attacks on the United States on September 11, 2001, Journal of Personality and Social Psychology, 84, 365-376, 2003.
  • [x] RYAN R.M., DECI E.L., Self-determination theory and the facilitation of intrinsic motivation, social development, and well-being, Am Psychol., 55(1):68-78, 2000.
  • [xi] DIENER E., SELIGMAN M.E., Very happy people, Psychol Sci., 13(1):81-4, 2002.
  • [xii] Vaillant, G., Mukamal K. Successful Aging. American Journal of Psychiatry, 2001: 158:839–847

 

Développement social et Promotion de la Santé. La démarche communautaire - Numéro 9

https://www.sfsp.fr/images/docs/lire_et_ecrire/la_collection_sante_societe/sfsp_sante_societe_9.pdf

 

N°9 - Synthèse des travaux de la Commission Développement social et promotion de la santé de la SFSP

SFSP - Collection Santé et Société 6 Avril 2000 6 Auteurs : B. Pissaro, D. Oberlé, S. Schapman, V. Billaud, M. Delour, F. Jésu, P. Macquet, M. Zamichiei

 

L'ouvrage a 20 ans mais reste d'actualité . Réalisé à partir du travail de recherche de Sophie SCHAPMAN

 

La partie Recherche de ce travail a été financée par la Fondation de France, la Délégation Interministérielle à la Ville, les Mutuelles de France et le Comité Français d'Education pour la Santé

 

 Dans le champ du travail social, de la santé ou de la politique de la ville, les institutions et les professionnels ne cessent de mettre en avant l’intérêt des actions et de la participation communautaires, tant comme principe éthique que comme moyen efficace pour améliorer les résultats et produire du changement. Toutefois, ces actions ne sont ni suffisamment connues, ni suffisamment reconnues et soutenues. La SFSP à travers cet ouvrage, a souhaité approfondir la réflexion pour favoriser le développement et la valorisation d’actions de ce type. A partir d’exemples concrets, il s’agit de mieux définir les enjeux et d’identifier les freins et les leviers d’une démarche communautaire.

 

 

0 commentaires

Ecole, promotion de la santé et territoires

 

https://www.fabrique-territoires-sante.org/sites/default/files/dr_ecole_vf.pdf

 

Les inégalités de santé se construisent dès l’enfance ; c’est pourquoi il est primordial que la promotion de la santé cible prioritairement les enfants. A ce titre, l’école est un lieu privilégié pour agir. Les interactions entre école et santé sont connues et fortes : d’une part, les liens entre réussite scolaire et état de santé sont établis (des élèves en bonne santé ont de meilleurs résultats scolaires) ; d’autre part, l’école est révélatrice d’inégalités sociales de santé très précoces qui, sans intervention, aggraveront les inégalités sociales à l’âge adulte. 

 

C’est pourquoi Fabrique Territoires Santé consacre un Dossier ressources aux actions de prévention et promotion de la santé dans ou en partenariat avec les établissements scolaires, en s’interrogeant sur l’inscription des écoles dans leur territoire et dans un réseau local d’acteurs de santé. 

Vademecum - L’École promotrice de santé ÉduSanté

https://cache.media.eduscol.education.fr/file/Sante/84/2/VM_EcolePromotriceSante_1240842.pdf

 

« One Health, une seule santé humaine, animale et environnementale » : ce concept, introduit à partir des années 2000 par l’Organisation des Nations unies en faveur d’une vision holistique et intégrée de la santé, porte l’ambition de prévenir et de lutter contre la pauvreté et les inégalités tout en assurant une transition écologique et solidaire. Dans ce contexte global, l’École joue un rôle important quant au déploiement d’une approche positive et intégrée de la promotion de la santé . En effet, l’École apporte une contribution significative à la santé et au bien-être des enfants et des adolescents : des élèves en bonne santé apprennent mieux...

Le volontariat, c’est bon pour la santé - Dossier Revue Education Santé

http://educationsante.be/media/filer_public/11/48/1148cefc-b05e-444c-b883-87ae03b40bb1/es_363_br.pdf

 

Le volontariat est largement répandu dans notre pays. D’après la Fondation Roi Baudouin, près de 1,2 million de Belges font du volontariat au sein d’organisations. Et c’est loin d’être une activité marginale : un volontaire preste « en moyenne près de 190 heures au cours de l’année écoulée, soit près de 4 heures par semaine. » La vie associative couvre un large éventail de domaines d’activité : sport, culture, jeunesse, santé et bien-être, féminisme, environnement, vie de quartier… Il y en a pour tous les goûts. Y a-t-il un lien entre engagement volontaire dans la vie associative et la santé tant subjective qu'objective ? C’est la question de recherche à l’origine d’une étude à grande échelle, menée par la Mutualité chrétienne, ses mouvements partenaires et la Faculté de psychologie de l'UCLouvain

Promotion de la santé & démarches participatives : décryptage et points d'attention  (2018)

 

https://cdn.uclouvain.be/groups/cms-editors-reso/documents/revues-de-litterature/SC_PARTICIPATION_DEC2018.pdf

 

Concept phare de la promotion de la santé, la participation n’en reste pas moins nébuleuse tant elle revêt de dimensions différentes, engendrant ainsi différentes représentations autant pour les participants que pour les initiateurs de démarches participatives. Cette synthèse de connaissances a pour objectifs d’apporter aux lecteurs une introduction au concept de « participation » tel qu’il peut être mobilisé en promotion de la santé, de clarifier le terme et ses déclinaisons, d’offrir des éléments de réflexion sur les enjeux liés à cette pratique et de mettre en évidence quelques points d’attention. Une des spécificités de la synthèse est qu’elle aborde avec une attention particulière la participation des personnes dites précarisées, dont l’implication dans les projets peut parfois s’avérer être un challenge. La participation n’est pas l’apanage du domaine de la promotion de la santé, les éléments présentés dans cette synthèse peuvent se montrer utiles dans de nombreux contextes. Ce document s’adresse dès lors aux acteurs et professionnels issus de divers horizons, désireux d’initier des processus participatifs dans leurs pratiques.

La promotion de la santé à Bruxelles - Hier, aujourd’hui et demain

 

https://questionsante.org/assets/files/BS/20191126_PUB_BS96_Interactif_CS.pdf

 

Se pencher sur le chemin parcouru par la promotion de la santé à Bruxelles conduit inévitablement à devoir rencontrer beaucoup de professionnels de ce secteur et d’autres. Cet exercice serait incomplet si Question Santé, Service support en promotion de la santé, n’y apportait pas sa petite contribution. Patrick Trefois, ancien directeur de l’association, s’est volontiers prêté au jeu et a donné sa vision sur l’évolution du secteur en Région bruxelloise. Au cours de ces 25 dernières années, il y a certainement eu quelques avancées, notamment législatives. Je pense par exemple au Décret relatif à l'offre de services ambulatoires et au décret francophone bruxellois de promotion de la santé.

Le projet sur le capital humain - Groupe de la banque mondiale


CapitalHumain - c'est la somme des connaissances, des compétences et du capital santé qu’un individu accumule le long de sa vie, et qui lui permettent de réaliser son potentiel en tant que membre productif de la société.

En renforçant leurs aptitudes, leur santé, leurs connaissances, leur résilience — bref, leur capital humain — les individus peuvent être plus productifs, flexibles et créatifs. Il est de plus en plus important d’investir dans le capital humain parce que la nature du travail change face aux rapides évolutions technologiques. Comme le souligne le Rapport sur le développement dans le monde 2019 : Le travail en mutation, les marchés veulent de plus en plus des travailleurs dotés d’un capital humain élevé, notamment des aptitudes cognitives et socio-comportementales de pointe. Au Viet Nam par exemple, les salariés capables d’exécuter des tâches analytiques non routinières sont rémunérés pratiquement 25 % de plus que les autres

Renforcer les compétences psychosociales à l'école élémentaire

 

http://ireps-ara.org/actualite/action_dl.asp?action=999&idz=3e87cd57c1ee3890667b72e87a7b1a44

 

Quels sont les prérequis pour travailler les CPS en école élémentaire ? Comment cela peut se traduire en classe, concrètement ? Avec quels exemples de séances ?

Ce document est issu de 5 années de collaboration entre l’IREPS ARA et la circonscription de l’Education nationale de Crest, dans le cadre de la recherche-intervention sur le développement des compétences psychosociales (CPS) des enfants de 7 à 12 ans, dans et hors l’école.

Renforcer les compétences psychosociales des 7-12 ans dans et hors l'école

 

http://ireps-ara.org/actualite/action_dl.asp?action=999&idz=b61f90889cea7afd759ffebb4fee499c

 

Pendant 5 ans et sur 5 territoires de la région, l'IREPS ARA a mené un projet de développement des compétences psychosociales (CPS) des enfants de 7 à 12 ans, dans et hors l’école.

Cette approche territoriale de promotion de la santé s'inscrivait dans une recherche-intervention réalisée en collaboration avec l'Education nationale, l'ESPE Université Lyon 1 et l'Unires.

Comment ce projet a-t-il été mis en oeuvre dans les différents territoires ?

En quoi l'approche territoriale est-elle une condition de la réussite du développement des compétences psychosociales des enfants ?

Pourquoi la formation des acteurs éducatifs est-elle au coeur du projet ?

Ce document de capitalisation est le fruit des retours d'expériences des acteurs impliqués dans le projet.

Les soins de santé primaires , d'Alma Ata à Astana

 

La déclaration : https://www.who.int/docs/default-source/primary-health/declaration/gcphc-declaration-fr.pdf

L'analayse des deux déclaration : http://educationsante.be/article/les-soins-de-sante-primaires-dalma-ata-a-astana/

 

En octobre 2018, à Astana, capitale du Kazakhstan, s’est tenue une conférence internationale sur les soins de santé primaires. Elle a lieu quarante ans après la Déclaration d’Alma Ata, de septembre 1978, qui clôturait une conférence tenue non loin de là, dans une ville dénommée aujourd’hui Almati. Lors d’une soirée débat en mars 2019, le Groupe Nord Sud de l’Intergroupe liégeois des maisons médicale a comparé les deux textes et nous livre les principales observations.

Santé publique : mieux cibler la communication pour parler à tous

 

https://journals.openedition.org/hommesmigrations/438

 

La mise en place d’une communication spécifique en matière de santé publique à l’intention des populations migrantes résidant en France continue de rencontrer des difficultés d’ordres multiples. Ce qui semble aller de soi, à savoir adapter son message au récepteur, n’est pas aussi simple qu’il peut paraître au premier abord. La communication institutionnelle a longtemps peiné à ajuster ses campagnes de prévention à des cibles bien définies. Vis-à-vis des migrants, entre refus de stigmatiser et souci d’égalité républicaine, le chemin reste encore long.

Webinaire - Comment et pourquoi évaluer le déploiement d'une démarche d'évaluation d'impact sur la santé (EIS)?

 

http://www.ccnpps.ca/101/Presentations.ccnpps?id_article=1974&utm_source=Cyberimpact&utm_medium=email&utm_campaign=Bulletin-Novembre-2019

 

À la fin du webinaire, les participants étaient en mesure de : Comprendre l'importance et les limites de l'évaluation d'une démarche d'EIS -  - Planifier la réalisation de l'évaluation d'une démarche d'EIS sur un territoire.

L’enregistrement de ce webinaire et la présentation PPT, sont maintenant disponibles en ligne. 

 

Les compétences psychosociales des enfants et jeunes ados (3-15 ans)

 

https://www.promosante-idf.fr/dossier/cps

 

Les bénéfices en matière de santé et de bien-être liés aux compétences psychosociales sont avérés. Dossier pour approfondir vos connaissances et donner des ressources utiles au montage d'un projet. [Mise en ligne : mai 2018 - Dernière publication : juillet 2019]

La revue "Education Santé"

La revue "Education Santé"http://educationsante.be/la-revue/

Les différents numéro : http://educationsante.be/rechercher/revue/

 

la revue est envoyée gratuitement dans toute la Belgique

Il est possible d’avoir accès à notre contenu en s’abonnant à la Newsletter : http://educationsante.be/newsletter/inscription/

ou  Facebook : https://www.facebook.com/revueeducationsante/

 

Education Santé est une revue mensuelle publiée par l'Alliance nationale des mutualités chrétiennes (Belgique) dans le cadre d'une cellule de coordination intermutualiste ANMC-UNMS. La Wallonie et la COCOF financent cette publication, de même que son site internet. 

 

Education Santé travaille à promouvoir la promotion de la santé : le concept, les stratégies, les méthodes, les processus d'évaluation, sans négliger les initiatives concrètes, tant locales qu'au niveau du territoire wallon ou bruxellois. La revue Education Santé est un instrument d'information, de formation, d'échange et de contact destiné à tous les acteurs de la promotion de la santé en Belgique francophone et ailleurs, à titre individuel ou institutionnel dans le cadre d'une activité professionnelle.

Pour des interventions intégrées et efficaces de promotion et prévention en contexte scolaire : assises théoriques, modèle et savoirs incontournables

https://www.inspq.qc.ca/sites/default/files/publications/1789_interventions_integrees_contexte_scolaire.pdf

 

l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) s'est vu confier le mandat suivant. À partir de la synthèse de recommandations d'experts Réussite, santé et bien-être : agir efficacement en contexte scolaire produite par l'INSPQ en 2010 (Palluy et collab., 2010) :

- Identifier les éléments communs incontournables à l'ensemble des thématiques de santé chez les jeunes à partir d'un modèle qui intègre les déterminants de la santé et de la réussite éducative en fonction des phases de développement des jeunes – du préscolaire à la 5e année du secondaire – et des niveaux d'intervention (jeunes, école, famille, communauté);

- Identifier les meilleures pratiques en lien avec ces éléments communs incontournables;

- Valider auprès d'experts et d'acteurs clés des deux réseaux (santé et services sociaux, et éducation) le modèle, les éléments communs incontournables à l'ensemble des thématiques de santé chez les jeunes et les meilleures pratiques qui y sont liées.

3 critères de qualité pour promouvoir la santé des enfants et des jeunes en milieu scolaire. Guide à l'usage des établissements

 

https://promotionsantebretagne.fr/wp-content/uploads/2018/06/doc.pdf

 

Ce guide expose les modalités d’intervention possibles en milieu scolaire en les illustrant d’exemples concrets. Les actions santé mises en œuvre peuvent viser des problématiques de santé comme la nutrition, la connaissance et la lutte contre les addictions ou encore la contraception. Pour être efficientes, ces actions doivent se construire en lien avec les besoins et les priorités de santé publique du territoire et poursuivre l’objectif de développer les compétences favorables à la santé et les compétences psychosociales. Trois critères de qualité sont identifiés : s’appuyer sur des références solides avant de s’engager dans l’action ; travailler dans une logique partenariale avec des acteurs internes et externes à l’établissement ; faire participer des groupes pour développer les compétences et le pouvoir d’agir des élèves.

 

Pour une approche Queer de l’enseignement historique dans l’éducation aux genres, sexualités et dans l’éducation à la santé

 

https://journals.openedition.org/rechercheseducations/6611

 

Georges Jablonski-Sidéris

La question de la catégorisation des eunuques à Byzance fournit un témoignage indéniable qu’une approche binaire des sexes et genres est incompatible avec un compte rendu scientifique des réalités historiques de cette période. Ceci signifie que nous avons besoin de réexaminer et enseigner toutes les périodes de l’histoire en utilisant l’héritage de Eric Rofes sur la façon de repenser la sexualité à l’intérieur du contexte éducatif et d’une épistémologie queer afin de développer une nouvelle approche de l’enseignement du genre, des sexes et des sexualités.

 

Déclaration de Rotorua WAIORA : Promouvoir la santé planétaire et le développement durable pour tous

 

https://www.iuhpe.org/images/CONFERENCES/world/2019/Rotorua_statement_fr.pdf

 

Cette Déclaration représente la voix collective des membres du mouvement social, des chercheurs, des praticiens et des décideurs qui ont participé à la 23ème Conférence mondiale de l’UIPES sur la promotion de la santé, qui s’est tenue à Rotorua, Aotearoa en Nouvelle-Zélande, en avril 2019. Il faut la lire en parallèle à la Déclaration des peuples autochtones pour la santé planétaire et le développement durable, lors de cette conférence. Les participants à la conférence appellent la communauté mondiale à agir d’urgence pour promouvoir la santé planétaire et le développement durable pour tous, maintenant et pour les générations futures. 

Meilleures pratiques en lien avec les services dentaires préventifs déployés en milieu scolaire

https://www.inspq.qc.ca/sites/default/files/publications/2551_services_dentaires_milieu_scolaire.pdf

 

Les documents analysés portent sur les résultats de revues systématiques, de méta-analyses ou sont basés sur des données probantes comme les lignes directrices d’organismes dentaires, et ce, pour les années de publication de 2005 à 2018. La démarche a permis de recenser et décrire les meilleures pratiques et les pratiques prometteuses dispensées en milieu scolaire concernant l’application d’agents de scellement dentaire, l’utilisation de fluorure topique à usage professionnel ainsi que le counseling sur le brossage des dents, l’utilisation de la soie dentaire et la réduction de la consommation d’aliments cariogènes.

Avis d'experts relatif à la mise en place d'un processus d'analyse de l'efficacité des interventions dans le cadre de la création d'un portail d'interventions p

 

https://www.santepubliquefrance.fr/docs/avis-d-experts-relatif-a-la-mise-en-place-d-un-processus-d-analyse-de-l-efficacite-des-interventions-dans-le-cadre-de-la-creation-d-un-portail-d-in

 

Il existe un patrimoine de 50 ans de recherche en prévention et en promotion de la santé publié dans la littérature scientifique. L'accès à cette littérature est difficile et coûteux. De plus les interventions évaluées ne sont que très peu décrites dans les articles ou les synthèses qui sont essentiellement consacrés aux méthodes statistiques de l'évaluation et à leur validité. Cette littérature est donc sous-exploitée. Cette recherche a pourtant demandé d'importantes ressources humaines, financières et surtout un investissement en temps de conception, de mise en oeuvre et suivi de cohortes nécessaire à une évaluation à long terme, se comptant parfois en dizaines d'années. 

 

E-Santé et promotion de la santé : un mariage fécond ?

http://educationsante.be/article/e-sante-et-promotion-de-la-sante-un-mariage-fecond/

 

Le Centre verviétois de promotion de la santé (CVPS) fête ses 20 ans d’existence. Pour célébrer cet événement, il a tenu une conférence dédiée à l’e-santé. Plusieurs intervenants sont venus apporter leur expertise sur les liens existants, et à créer, entre la santé connectée et la promotion de la santé.

 

Apparue il y a une dizaine d’année, l’e-santé se développe de plus en plus rapidement. Elle constitue probablement une voie royale pour épauler très efficacement la promotion de la santé dans sa mission. La santé connectée est en effet dotée de nombreux outils pouvant aider et encourager les individus à mieux prendre leur santé en main. Encore faut-il rester vigilant pour que cette évolution n’aggrave pas davantage les inégalités en tous genres, mais soit bien un moteur de progrès.

 

Pour mieux cerner les enjeux de l’e-santé, rien de tel que de revenir aux sources de la promotion de la santé.


Intervenir en promotion de la santé à l'aide de l'approche écologique (2ième édition)

http://promosante.org/wp-content/uploads/2018/12/GuidepratiqueApprocheEcologique2018-web.pdf

 

La promotion de la santé est l’une des fonctions essentielles de santé publique; elle vise à ce que les populations aient une santé optimale. « En effet, c’est son caractère positif qui distingue fondamentalement la promotion de la santé du reste du secteur de la santé, c’est sa volonté de construire un état de santé plutôt que de seulement prévenir ou traiter la maladie et d’autres conditions négatives. »

 

Toutefois, les enjeux pour construire un état de santé et de bien-être optimal sont complexes. Ceci exige de porter un regard global sur tout ce qui l’influence tant au niveau des caractéristiques des individus ou des groupes d’individus que de celles des milieux de vie et de la société dans lesquels ces individus évoluent. Devant cette complexité, plusieurs décideurs et intervenants limitent leur analyse et la conception de leurs actions et les résultats qui en découlent ne sont pas, dans plusieurs cas, à la hauteur souhaitée.


Promotion de la santé & démarches participatives : décryptage et points d'attention

 

https://cdn.uclouvain.be/groups/cms-editors-reso/documents/revues-de-litterature/SC_PARTICIPATION_DEC2018.pdf

 

Concept phare de la promotion de la santé, la participation n’en reste pas moins nébuleuse tant elle revêt de dimensions différentes, engendrant ainsi différentes représentations autant pour les participants que pour les initiateurs de démarches participatives.

Cette synthèse de connaissances a pour objectifs d’apporter aux lecteurs une introduction au concept de « participation » tel qu’il peut être mobilisé en promotion de la santé, de clarifier le terme et ses déclinaisons, d’offrir des éléments de réflexion sur les enjeux liés à cette pratique et de mettre en évidence quelques points d’attention. Une des spécificités de la synthèse est qu’elle aborde avec une attention particulière la participation des personnes dites précarisées, dont l’implication dans les projets peut parfois s’avérer être un challenge.

 


UNIRéS : Éducation et santé : quelles altérités ?

http://unires-edusante.fr/wp-content/uploads/2018/11/2016_actes-colloque-unires.pdf

 

Si l’altérité se définit par le caractère de ce qui est autre, de sa reconnaissance, de la relation entre le Je et l’Autre, par le degré de ce qui est perçu comme familier ou étranger, les altérités concernent, entre autres, les relations humaines, les recherches, les dispositifs d’intervention et/ou de formation, les structures et institutions, l’interculturel.

 


Définitions et enjeux autour de la transférabilité des interventions en promotion de la santé

https://www.ireps-occitanie.fr/index.php?option=com_acymailing&ctrl=url&subid=403&urlid=418&mailid=115

 

Ce document de cadrage s’adresse aux acteurs ainsi qu’aux décideurs dans le champ de la promotion de la santé. Il s’agit en particulier de faciliter l’identification par les acteurs des précautions et facteurs à prendre en compte pour l’extension ou le transfert de leurs interventions dans d’autres contextes. Concernant les décideurs, cette synthèse vise à fournir certaines clés de compréhension des processus en jeu lorsque l’on souhaite étendre une intervention ou expérimentation réussie à un plus grand territoire ou à d’autres populations.

 


ANAP -Coopérer ne va pas de soi

http://expertise.uniopss.asso.fr/section/unio_detail.html?publicationId=p2081523865269873

 

L’Uniopss et ses adhérents ont créé une boîte à outils pour accompagner les associations dans leurs réflexions autour de leur gouvernance, comme levier potentiel d’amélioration des pratiques associative. Cette boite à outils a été lancée lors du congrès de l’Uniopss à Tours, en avril 2018.

Directement utilisable par des administrateurs, salariés, bénévoles, …, elle peut aussi servir comme support de formation et d’accompagnement.

Cette boite se compose de 5 fiches :

Une fiche mode d’emploi pour s’approprier l’outil

Une fiche de présentation de la démarche : « Pourquoi une boite à outils gouvernance ? »

Une fiche de présentation de la méthode prospective : « Une valeur ajoutée pour aborder la gouvernance des associations »

Une fiche de proposition de 4 scénarios prospectifs produits par le groupe de concertation « Gouvernance » de l’Uniopss composé d’adhérent nationaux et locaux et des Uriopss

 


ANAP -Coopérer ne va pas de soi

http://www.anap.fr/ressources/publications/detail/actualites/cooperer-ne-va-pas-de-soi/

 

Comment créer la confiance entre partenaires ? Le comportement coopératif se construit sur la base d’une définition commune de la finalité d’un projet et d’un partage des ressentis - attraits, peurs et tentations - qu’il suscite inévitablement.

 


Informer les personnes aveugles ou malvoyantes

http://inpes.santepubliquefrance.fr/CFESBases/catalogue/pdf/1415.pdf

 

Le nombre de Français concernés par un handicap visuel est estimé à 1,7 million, soit environ 3 % de la population, chiffre qui progresse parallèlement à l’allongement de l’espérance de vie [1]. L’accès à la santé au sens large demeure pour ces personnes une difficulté au quotidien. Les initiatives relatives à l’information en santé publique, en France ou à l’étranger, sont encore trop occasionnelles.

 


La qualité de vie, un enjeu communal

https://gallery.mailchimp.com/6e0fa86cb67b5d4a98c4d0019/files/b5306b09-e1e6-4d4e-8fcc-fe4a23130cea/La_Revue_LSPS_n_1_BAT2_.pdf

 

La prévention et la promotion de la santé sont aujourd’hui au cœur de la stratégie de santé 2018-2022. Le renouveau du Réseau HPH pour la France, aujourd’hui réseau Lieu de santé promoteur de santé s’inscrit de plein droit dans cette stratégie. Coordonné par le RESPADD, le réseau Lieu de santé promoteur de santé entend donner un cadre opérationnel au développement de la promotion de la santé dans les lieux de santé en s’appuyant notamment sur les ressources méthodologiques du réseau international, les bonnes pratiques existantes et les données probantes issues de la littérature.

 


La qualité de vie, un enjeu communal

http://educationsante.be/article/la-qualite-de-vie-un-enjeu-communal/

 

A partir des années 2000, l’association « Santé, Communauté, Participation «  (SaCoPar) a accompagné  différents programmes « Communes et santé » développés à l’initiative des différents ministères de la santé de la Communauté française qui se sont succédés. C’est près d’une centaine de projets, portés par des communes et des CPAS, en Wallonie et à Bruxelles, qui ont bénéficié d’un financement pour les mener à bien. Ces programmes, centrés essentiellement sur la volonté de développer le bien-être des citoyens et sur la réduction des inégalités sociales de santé, se sont implantés entre 2001 et 2013. SaCoPar a œuvré à l’évaluation des processus  de ces projets et observé leurs résultats.  C’est sur base de leur analyse que la publication, parue cette année, « La qualité de vie, un enjeu communal » a été réalisée. 

 


Conférence nationale de santé : Avis « Renforcer et mobiliser les acteurs de la promotion de la santé et de la prévention »

 

https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/avis_cns_psp_v_adoptee_280918_v_241018.pdf

 

Tout d’abord, des recommandations transversales pour créer les conditions nécessaires au développement effectif de la promotion de la santé et de la prévention et parvenir à une profonde transformation de notre système de santé.

Ensuite, la CNS formule un ensemble de recommandations pour renforcer les acteurs de la promotion de la santé. 

Les modalités de mobilisation des acteurs de la promotion de la santé au plus près des territoires et des usagers sont également un sujet d’importance.

 


Les présentations: Séminaire Priorité prévention, passons à l’acte !

https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=696

 

Bien que la prévention soit régulièrement présentée depuis plus de 30 ans en France comme une priorité de santé publique, on observe des freins au développement de cette politique à la hauteur de ses enjeux.

La Conférence nationale de santé (CNS), le Haut Conseil pour l’avenir de l’assurance maladie (HCAAM) et le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) ont mené en 2018 des réflexions complémentaires sur la prévention : la CNS avec son avis « Renforcer et mobiliser les acteurs de la promotion de la santé et de la prévention », du 28 septembre 2018, le HCAAM par son avis « Refonder les politiques de prévention et de promotion de la santé », le HCSP par le biais de l’avis et du rapport relatifs à la place des offreurs de soins dans la prévention.

Un séminaire conjoint « Priorité prévention, passons à l’acte ! » a été organisé le 10 octobre 2018 par ces trois structures.

Ce séminaire a eu pour objectif de démontrer que des évolutions sont possibles pour déployer la prévention sur les territoires en mobilisant les usagers, les acteurs du système de santé et les acteurs locaux.

Il a été organisé en quatre sessions autour de la prévention/promotion de la santé qui ont abordé les outils, les acteurs, l’organisation et le financement, et la place de l’usager, avec des intervenants venant d’horizons variés au-delà du seul monde de la santé.

 


Jusque-là, les éducations à la santé ont laissé de côté la famille

 

http://educationsante.be/article/jusque-la-les-educations-a-la-sante-ont-laisse-de-cote-la-famille/

 

Nouvelle venue dans le paysage éducatif en santé, l'éducation à la santé familiale (ESF) se propose de conférer aux familles les connaissances et les compétences élémentaires leur permettant de résoudre par elles-mêmes des problèmes de santé courants et de gérer des situations à domicile sans recourir au système de soin. Rémi Gagnayre dirige le Laboratoire Éducations et Pratiques de Santé EA3412-Université Paris 13 où est né l'ESF sous l’impulsion de Jean-François d’Ivernois. Nous lui avons  de nous en présenter les fondements et les enjeux.

 


L’éthique en pratique : La dimension éthique dans les programmes de développement des CPS

https://www.promosante-idf.fr/l%E2%80%99%C3%A9thique-en-pratique-la-dimension-%C3%A9thique-dans-les-programmes-de-d%C3%A9veloppement-des-cps

 

En quoi l’éthique intéresse les professionnels de terrain, notamment en promotion de la santé ? Comment les professionnels peuvent-ils concrètement adopter une ligne de conduite ?

En matière de programmes de développement des CPS, pouvoir tenir la bonne attitude vis-à-vis des jeunes est un enjeu majeur, et pour ceci il faut pouvoir s’appuyer sur un cadre d’intervention clair. […] Cela nécessite des principes forts, une attitude juste et un sens de la responsabilité. Cela demande aussi et surtout de pouvoir voir en face de soi des personnes et leurs ressources, et pas seulement un groupe et ses limites. 

 


Définitions et enjeux autour de la transférabilité des intervention en promotion de la santé

https://sites.uclouvain.be/reso/opac_css/doc_num.php?explnum_id=14903

 

Ce document de cadrage s’adresse aux acteurs ainsi qu’aux décideurs dans le champ de la promotion de la santé. Il s’agit en particulier de faciliter l’identification par les acteurs des précautions et facteurs à prendre en compte pour l’extension ou le transfert de leurs interventions dans d’autres contextes. Concernant les décideurs, cette synthèse vise à fournir certaines clés de compréhension des processus en jeu lorsque l’on souhaite étendre une intervention ou expérimentation réussie à un plus grand territoire ou à d’autres populations. La façon dont l’intervention a été mise en œuvre et le contexte dans lequel elle l’a été doivent être pris en compte dans l’évaluation de l’efficacité d’une intervention et de sa transférabilité. Il est en effet essentiel de tenir compte des spécificités des contextes et des adaptations nécessaires de l’intervention, afin que celle-ci puisse rester pertinente et efficace au cours de son extension ou de son transfert.

 


Prévention et promotion de la santé à destination des personnes en situation de handicap. État des lieux

 

https://ireps-bfc.org/sites/ireps-bfc.org/files/files-upload/etat_des_lieux_handicap_et_prevention_v2_ireps_2018hd.pdf

 

➔ Les 10 pistes de travail envisagées :

1. Sensibiliser les professionnels des établissements et services médico-sociaux aux notions de promotion de la santé, d’éducation pour la santé et de prévention ;

2. Diffuser les préconisations existantes concernant les facteurs favorisant l’implantation de projets de promotion de la santé dans les institutions ;.....


Guide d'implantation de l'approche de la santé dans toutes les politiques au palier local

 

https://www.fabrique-territoires-sante.org/sites/default/files/guide_sante_toutes_politiques_publiques_web.pdf

 

Ce guide a été préparé à la demande du Réseau francophone international pour la promotion de la santé, Section des Amériques (RÉFIPS-SA) afin de fournir une référence accessible aux promoteurs de la santé de langue française intéressés par l’approche de la Santé dans Toutes les Politiques (SdTP) appliquée aux paliers régional, territorial ou local. Il a été produit à partir de quatre documents publiés en anglais et qui ont déjà fait l’objet d’un consensus national ou international. Les auteurs s’en sont inspirés pour établir les étapes de mise en œuvre adaptées au palier local

 


Développer les fonctions exécutivesde la petite enfance à l'âge adulte

http://rire.ctreq.qc.ca/dossiers-speciaux/fonctions-executives/

 

Un nombre croissant d’études scientifiques montrent l’importance des fonctions exécutives dans le développement et les apprentissages de l’individu, et ce, de la petite enfance à l’âge adulte. Les fonctions exécutives représentent un ensemble de processus cognitifs permettant de réguler intentionnellement les pensées et les actions vers l’atteinte d’un but. Elles jouent donc un rôle clé dans le développement, à la fois, langagier, cognitif et social de la personne.

 


Refonder les politiques de prévention et de promotion de la santé

 

http://www.strategie.gouv.fr/sites/strategie.gouv.fr/files/atoms/files/refonder_les_politiques_de_prevention_et_de_promotion_de_la_santevf07072017.pdf

 

Le Haut conseil pour l'avenir de l'assurance maladie (HCAAM) recommande, dans cet avis, une refonte et une clarification du financement des politiques de prévention et de promotion de la santé. Elle suggère également une évolution de la rémunération des professionnels de santé impliqués dans la prévention.

 


Avis relatif à la place des offreurs de soins dans la prévention

https://www.hcsp.fr/Explore.cgi/Telecharger?NomFichier=hcspa20180614_laplacedesoffredesoinsdanslaprve.pdf

 

Haut Conseil de la santé publique

Ce avis doit être diffusé dans sa totalité, sans ajout ni modification relatif à la place des offreurs de soins dans la prévention

Le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) a reçu une saisine conjointe de la Direction générale de la santé (DGS) et de la Direction générale de l’offre de soins (DGOS) en date du 30 juin 2017 concernant la place des offreurs de soins dans la prévention. La loi n°2016-41 du 26 janvier 2016 de modernisation de notre système de santé (LMSS) renforce dans son titre 1er la prévention et la promotion de la santé. La stratégie nationale de santé (SNS) 2018-2022 a confirmé la promotion de la santé et la prévention comme premier axe de cette stratégie. Une politique volontariste de prévention a été engagée, avec la publication en mars 2018 du Plan national de santé publique (PNSP) décliné en différentes mesures dont 25 mesures phares.


Stratégie pour la santé et le bien-être de l’homme dans la Région européenne de l’OMS

 

http://www.euro.who.int/__data/assets/pdf_file/0008/378350/68wd12f_MensHealthStrategy_180480.pdf

 

Santé 2020 considère que le genre est un important déterminant de la santé ; l’adoption par la soixante-sixième session du Comité régional de l’OMS pour l’Europe (CR66), en 2016, de la Stratégie pour la santé et le bien-être de la femme dans la Région européenne de l’OMS (document EUR/RC66/14) dans la résolution EUR/RC66/R8 a été une importante étape de la mise en œuvre de politiques tenant compte des différences entre les sexes. À présent, cette démarche de prise en considération du genre et les efforts visant à améliorer l’égalité entre les sexes dans le domaine de la santé sont poussés plus loin avec ce projet de stratégie pour la santé et le bien-être de l’homme dans la Région. Ce projet incorpore les commentaires des États membres sur les moutures antérieures et est soumis au CR68 pour examen et approbation

 


L’enseignement de l’éthique en santé publique : où en sommes-nous et où allons-nous?

https://www.inspq.qc.ca/sites/default/files/publications/2399_enseignement_ethique_sante_publique.pdf

 

Le présent document est un résumé d’un article original intitulé Ethics education in public health: Where are we now and where are we going? qui présente les résultats d’une revue de la littérature portant sur l’état de l’enseignement de l’éthique en santé publique (ESP) dans les programmes et les écoles de santé publique. Ce résumé, produit par le Centre de collaboration nationale sur les politiques publiques et la santé (CCNPPS), avait à l’origine pour but d’offrir aux lecteurs francophones un accès facile aux renseignements clés contenus dans l’article original en anglais

 


Recherche et transfert de connaissances en promotion de la santé

http://www.e-cancer.fr/Presse/Dossiers-et-communiques-de-presse/Depistage-des-cancers-du-sein-apporter-aux-femmes-une-information-claire-pour-leur-permettre-de-decider-de-leur-participation

 

L’Institut national du cancer, en lien avec le ministère des Solidarités et de la Santé, a lancé le 23 septembre une nouvelle campagne d’information sur le dépistage des cancers du sein. Cette campagne nationale a pour principaux objectifs de transmettre aux femmes toutes les informations dont elles ont besoin afin de leur permettre de décider de leur participation à ce dépistage.

 


Recherche et transfert de connaissances en promotion de la santé

 

http://www.fnes.fr/wp-content/uploads/2018/07/Actes-RTCPS-FNES-14-12-18-VF.pdf

 

Actes de la journée nationale du 14 décembre - 2017 organisée par le groupe "Recherche-Expertise" de la FNES.

FNES, 07/2018. 45 p.


Elaboration du parcours éducatif de santé en 10 questions

 

https://episante-bfc.org/sites/episante-bfc.org/files/files/pes_final_01_07.pdf

 

Depuis la rentrée 2016, les établissements scolaires doivent mettre en place un parcours éducatif

de santé (PES) pour structurer leur politique éducative sociale et de santé en faveur des élèves.

Afin d’aider les équipes à se lancer dans cette démarche, l’Académie de Dijon a imaginé un dispositif

original : elle a formé des binômes enseignants / professionnel de santé ou du service

social de l’Éducation nationale pour accompagner les collèges et lycées qui en font la demande

dans la construction de leur PES.

 


Concepts clés en promotion de la santé : définitions et enjeux

 

https://www.promosante-idf.fr/concepts-clés-en-promotion-de-la-santé-définitions-et-enjeux

 

Agir en promotion de la santé demande à s’approprier un certain nombre de concepts afin de répondre aux enjeux de santé publique. Sélection de quelques concepts clés.

 


Cultures et Santé : 40 ans d'histoire de Promotion de la santé enn Belgique Francophone

 

http://educationsante.be/article/cultures-et-sante-40-ans-dhistoire-de-promotion-de-la-sante-en-belgique-francophone/

 

En décembre 2017, Cultures et Santé a fêté ses 40 années d’existence. Créée à l’origine pour lutter contre les inégalités sociales de santé touchant particulièrement les personnes issues de l’immigration de travail de l’après-guerre, l’association a, au fil du temps, étendu son objet social pour s’intéresser à la question des iniquités de santé dans leur ensemble ainsi qu’à leurs déterminants culturels et sociaux. Malgré la multitude de cadres réglementaires et conceptuels traversés, Cultures et Santé a toujours agi à la fois auprès d’habitants de quartiers populaires et auprès de professionnels et relais s’adressant à eux : cycles de formation, programmes d’éducation pour la santé, interprétariat en consultation, mise à disposition de documentation, création d’outils pédagogiques…

 


La communication des risques à la santé

 

https://www.inspq.qc.ca/publications/2406

 

Le document sur La communication des risques à la santé (INSPQ, 2018) s’appuie sur des ouvrages phares en communication des risques à la santé, mais aussi sur l’expérience et l’expertise d’acteurs de santé publique. Ces derniers, œuvrent en évaluation et en gestion des risques et ont accepté de partager les leçons apprises au fil du temps.

 


Promouvoir la santé et le bien-être dans le champ médico-social auprès des personnes en situation de handicap

 

http://www.fnes.fr/wp-content/uploads/2018/05/Guide-PSH-FNES-VF-pdf.pdf

 

La rencontre entre le champ médico-social et celui de la promotion de la santé s’inscrit dans un contexte national. Bien que les liens possibles ne soient pas toujours faciles à identifier et à concrétiser, ces deux champs partagent une approche commune incluant des valeurs fortes, le souci de la relation humaine, le bien-être des personnes, le pouvoir d’agir, la solidarité, le souci de l’inclusion.

 


Dossier documentaire SFSP :  La prévention, miroir de la société

 

https://www.inspq.qc.ca/publications/2406

 

Le document sur La communication des risques à la santé (INSPQ, 2018) s’appuie sur des ouvrages phares en communication des risques à la santé, mais aussi sur l’expérience et l’expertise d’acteurs de santé publique. Ces derniers, œuvrent en évaluation et en gestion des risques et ont accepté de partager les leçons apprises au fil du temps.

 


Dossier documentaire SFSP :  La prévention, miroir de la société

http://www.sfsp.fr/content-page/111-dossiers-documentaires/3095-prevention

 

Fonction première d’une politique de santé publique – et pilier de la Stratégie Nationale de Santé – la prévention est aussi un miroir de la société.

La prévention a évolué avec la connaissance étiologique des pathologies, elle-même inscrite dans un processus de laïcisation et de rationalisation de la maladie. Les objectifs de la prévention reflètent aussi les définitions successives de la santé. Ainsi l’OMS (1946) puis la Charte d’Ottawa (1986) fixent-elles un cap allant bien au-delà de la seule « absence de maladie ». Longtemps dominée par les maladies infectieuses et vectorielles, la prévention a ainsi progressivement investi le registre des maladies chroniques et de la qualité de vie.

 


A l'école des compétences sociales

http://ife.ens-lyon.fr/vst/DA-Veille/121-janvier-2018.pdf

 

Si l’on accorde à chacun d’avoir des compétences, le sens de ce terme et la place qu’on lui prête dans le monde scolaire et professionnel continuent à faire débat. Cette notion de compétence, initialement portée par les institutions européennes et internationales, interroge les visées et finalités de l’éducation dans une société de la connaissance. Au cours des dernières décennies, la notion de compétence s’est imposée dans un grand nombre de champs de pratiques professionnelles en lien avec les changements sociétaux et économiques et s’est propagée au sein du monde éducatif, de la maternelle à la formation des adultes (Coulet, 2016

 


Intervenir pour réduire les inégalités de santé

 

https://etudiant.kedge.edu/content/download/69969/972312

 

Promouvoir et agir pour une meilleure santé ne consiste pas uniquement à soigner. Il faut également agir sur un ensemble de déterminants sociaux et environnementaux qui ont une influence sur la santé des individus, et qui sont inéquitablement distribués au sein de la population.

On estime que la part attribuable à ces déterminants pèse pour 80% environ dans la constitution des inégalités de santé. Et on observe actuellement un accroissement de ces inégalités. Agir pour réduire les ISS constitue donc un enjeu majeur de toute société.


Les retombées de l'obésité sur l'estime de soi, l'image corporelle et la vie sociale des adolescentes

Les retombées de l'obésité sur l'estime de soi, l'image corporelle et la vie sociale des adolescentes

http://constellation.uqac.ca/4448/1/Brassard_uqac_0862N_10396.pdf

 

Le surpoids allant même jusqu’à l’obésité chez les adolescents est une question de plus en plus préoccupante, entrainant des préjudices importants au point de vue physique, psychologique et  social. L’Organisation mondiale de la Santé qui considère l’obésité comme une maladie chronique, en raison des conséquences négatives qu’elle peut causer sur la santé, mentionne l’urgence d’agir le plus tôt possible sur cette problématique. La présente recherche s’insère  dans un projet pilote réalisé en deux phases, soit en 2010 (collecte des données pré-intervention et mise en place du projet pilote) et en 2012 (collecte des données post-intervention). Ce projet pilote s’échelonne sur une période de 16 semaines, dont les données recueillies concernant les objectifs de cette étude n’ont jamais fait l’objet d’une analyse. Ce mémoire porte uniquement sur les données initiales du projet pilote AVIPA (Adolescent vivant intensément par l'activité physique), soit à la collecte des données qui a eu lieu lors de la pré- intervention et sur les données des filles.

 

 


"La promotion de la santé : Quel projet de société ?" Synthèse du colloque

http://ireps-ara.org/actualite/action_dl.asp?action=999&idz=c345b16c00d7558816e933db5aa51821

 

A l'occasion des 30 de la Charte d'Ottawa, l’IREPS Auvergne-Rhône-Alpes, avec l’appui du Pôle Régional de Compétences, proposait deux jours de réflexion et d’échanges les 28 et 29 novembre 2016 à Lyon. 

Quels sont les principes et intentions de la Charte d'Ottawa ? Pour quelle efficacité ? Comment les acteurs se sont-ils mobilisés en se saisissant des modalités d’action proposées par la Charte ?

Ce document constitue la synthèse des interventions en plénière et des ateliers.


LOL Project

 

Article de Education-santé : http://educationsante.be/article/je-pense-aussi-a-moi-des-outils-pour-ne-pas-soublier/

Le site : http://www.jepenseaussiamoi.be/

 

Stress, surcharge, burn-out, déséquilibre familial… des concepts qui sont loin de nous être inconnus. Comment préserver son bien-être mental dans la société actuelle ? Comment mener un travail de prévention en santé mentale ? Le projet « Je pense aussi à moi » (JPAAM) tente de répondre à ces questions. C’est un projet, initié par la Mutualité Chrétienne (MC), qui se compose d’un site qui propose des conseils et des articles de fonds pour comprendre les mécanismes sous-jacents au stress, à l’épuisement… JPAAM c’est aussi une offre d’activités régionales pour découvrir et s’initier à de nouvelles activités, pour trouver des conseils et des ressources, pour ne pas être seul !

Education Santé a rencontré Aline Franssen, chargée de projets chez Infor Santé, , le service de promotion de la santé de la MC, qui travaille sur la campagne « Je pense aussi à moi ».

 


"Je pense aussi à moi" : des outils pour ne pas s'oublier !

 

Article de Education-santé : http://educationsante.be/article/je-pense-aussi-a-moi-des-outils-pour-ne-pas-soublier/

Le site : http://www.jepenseaussiamoi.be/

 

Stress, surcharge, burn-out, déséquilibre familial… des concepts qui sont loin de nous être inconnus. Comment préserver son bien-être mental dans la société actuelle ? Comment mener un travail de prévention en santé mentale ? Le projet « Je pense aussi à moi » (JPAAM) tente de répondre à ces questions. C’est un projet, initié par la Mutualité Chrétienne (MC), qui se compose d’un site qui propose des conseils et des articles de fonds pour comprendre les mécanismes sous-jacents au stress, à l’épuisement… JPAAM c’est aussi une offre d’activités régionales pour découvrir et s’initier à de nouvelles activités, pour trouver des conseils et des ressources, pour ne pas être seul !

Education Santé a rencontré Aline Franssen, chargée de projets chez Infor Santé, , le service de promotion de la santé de la MC, qui travaille sur la campagne « Je pense aussi à moi ».

 


« E.photo-expression » L’alliance du papier et du numérique

http://adosen-sante.com/ephotoexpression

 

Dans le cadre de son partenariat avec la MGEN et l’ADOSEN, le Réseau UNIRéS a développé, sous la direction de Frank Pizon (enseignant-chercheur au CNRS de Clermont-Ferrand) un outil intitulé le « e.photo expression ».

Composé de 40 photos, validées par la recherche, illustrant des situations variées, cet outil permet, en facilitant l’expression des conceptions, d’échanger autour de la santé avec les élèves, de la maternelle au lycée.

Le site de ADOSEN-SANTE et une application numérique pour Android ou IOS proposent des fiches d’activité en classe qui seront progressivement enrichies, des témoignages pédagogiques, des exemples de verbatims d’enfants et adolescents et un tutoriel.

 

 


Interculturalité, médiation, interprétariat et santé

 

Interculturalité, médiation, interprétariat et santé

http://inpes.santepubliquefrance.fr/SLH/pdf/sante-action-442.pdf

 

Une quinzaine d’experts et de professionnels de terrain ont été mis à contribution pour ce numéro consacré à l’interculturalité mais aussi à la médiation et à l’interprétariat. La prise en compte de l’interculturalité dans les soins et la prévention est une exigence majeure, dans une optique de promotion de la santé de l’ensemble de la population. Ce dossier présente un état des connaissances et met en avant des programmes et initiatives innovantes, l’objectif est de fournir aux professionnels des outils pour améliorer et rendre les soins et la prévention plus accessibles. Un dossier coordonné par Stéphane Tessier, Laurence Kotobi et Mohamed Boussouar qui en présentent les enjeux en introduction.

 


Forces de Fraps : Les données probates en promotion de la santé

http://www.frapscentre.org/wp-content/uploads/2017/03/ForceDeFRAPS_Donn%C3%A9esProbantes_D%C3%A9c2017.pdf

 

L’assurance de la qualité, la prise de décision fondée sur des données probantes et des pratiques exemplaires sont, en effet, devenues d’importantes lignes de conduite pour des mesures de santé publique à une époque où le rendement du système de santé publique fait de plus en plus l’objet d’un examen approfondi. On constate de surcroît une augmentation de l’intérêt des chercheurs et des praticiens pour la promotion des comportements de santé et le développement des compétences psychosociales. Dans le champ de l’« Evidence Based », la littérature distingue ainsi deux grandes formes de connaissances : les « external or formal evidence » (les connaissances scientifiques) et les « informal evidence » (les connaissances issues de l’expérience).

 


Structurer une démarche de transfert de connaissances en santé. Outil d’aide à l’usage des professionnels

https://docs.wixstatic.com/ugd/acc913_38144e4772b44d719c70ee4d8c03dc95.pdf

 

Mômes en santé - La santé en collectivité pour les enfants de 3 à 18 ans

http://momesensante.be/

 

L'extrascolaire, un formidable outil d'inclusion sociale

http://educationsante.be/article/lextrascolaire-un-formidable-outil-dinclusion-sociale/

 

Marche exploratoire et autres démarches de diagnostic partagé du territoire

http://www.cultures-sante.be/component/phocadownload/category/6-dossiersthematiques.html?download=269:dt2017-marche-exploratoire-et-autres-demarches-de-diagnostic-partage-du-territoire

 

Approche de prévention de la violence

https://www.inspq.qc.ca/expertises/securite-prevention-de-la-violence-et-des-traumatismes/prevention-de-la-violence-interpersonnelle/approche-de-prevention-de-la-violence?items_per_page=5&themekey-theme=mobile

 

Ne tournons pas autour du pot : nouveau site !

http://netournonspasautourdupot.be/

 

Education pour la santé. Guide pratique pour les projets de santé

http://www.educsantepicardie.org/_admin/Repertoire/documents/634_101119104318.pdf

 

Intervenir en promotion de la santé à l'aide de l'approche écologique. Guide méthodologique

http://refips.org/files/international/Guidepratique_IntervenirPSapprocheecologique.pdf

 

Tirez votre plan ! Une analyse pour #promouvoir la #santé en Flandre, en France, au Québec et en Suisse

http://cdn.uclouvain.be/groups/cms-editors-reso/documents/revues-de-litterature/RELI_02-2017-Tirez_votre_plan.pdf

 

La Promotion de la santé. comprendre pour agir dans le monde francophone

http://educationsante.be/article/la-promotion-de-la-sante-comprendre-pour-agir-dans-le-monde-francophone-un-manuel-made-in-francophonie/

 

Guide de santé pour la Suisse

http://www.migesplus.ch/fileadmin/user_upload/Publikationen/Gesundheitswegweiser_4._Auflage/Gesundheitswegweiser-Franzoesisch-WEB.pdf

 

Refonder les politiques de prévention et de promotion de la santé

http://www.securite-sociale.fr/IMG/pdf/refonder_les_politiques_de_prevention_et_de_promotion_de_la_santevf07072017.pdf

 

Intervenir localement en promotion de la santé

https://www.ehesp.fr/wp-content/uploads/2016/05/Livre_Fiches_RETEX_EHESP.pdf

 

Guide d’aide à l’action. Promotion de la santé en milieu rural : favoriser la participation des jeunes

http://www.irepsbretagne.fr/spip.php?production56

 

Guide de prévention des cyberviolences en milieu scolaire

http://cache.media.education.gouv.fr/file/11_-_novembre/10/2/2016_non_harcelement_guide_prevention_cyberviolence_WEB_654102.pdf

 

Les outils CPS Mindful© : Développer ses compétences psychosociales (CPS)

http://afeps.org/les-outils-cps-mindful/

 

Politiques de prévention et de promotion de la santé

http://www.securite-sociale.fr/IMG/pdf/refonder_les_politiques_de_prevention_et_de_promotion_de_la_santevf07072017.pdf

 

Cinétique - Mouvements citoyens et changements de paradigme

http://www.maisonmedicale.org/-Sante-conjuguee-.html

 

La démarche communautaire : Un choix sociétal (Dossier)

http://questionsante.org/nos-publications-periodiques/bruxelles-sante/anciens-numeros/bruxelles-sante-n-86-juin-2017/la-demarche-communautaire-un-choix-societal

 

Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse  

http://www.caf.fr/sites/default/files/caf/891/guide%20diagnostic%20site%20web.pdf

 

Des ressources en prévention et promotion de la santé pour les formateurs du social 

http://inpes.santepubliquefrance.fr/professionnels-social-et-medicosocial/ressources-formateurs.asp

 

Questions de santé, appui au projet régional de santé 2018-2022

http://www.ors-idf.org/dmdocuments/2017/2017_QuestionDeSante_versionWEB.pdf

 

 

Devenir pjj promotrice de santé

http://www.cairn.info/revue-les-cahiers-dynamiques-2016-4-page-6.htm

 

La place des médecins dans la prévention n'est pas toujours celle à laquelle on pense 

http://www.whatsupdoc-lemag.fr/le-mag-article.asp?id=21591&t=1&cn=ZmxleGlibGVfcmVjcw%3D%3D&iid=e561d1471d764eb489ab8d47e2d5a7cb&uid=139971338&nid=244+281088008

 

Agir sur tous les déterminants de la fragilité des personnes âgées

http://inpes.santepubliquefrance.fr/SLH/pdf/articles/440/personnes-agees-fragilite-agir-determinants.pdf

 

Pourquoi les faits ne suffisent pas à convaincre les gens qu’ils ont tort

http://www.pourlascience.fr/ewb_pages/a/actu-pourquoi-les-faits-ne-suffisent-pas-a-convaincre-gens-qu-ils-ont-tort-38103.php

 

Place des parents en promotion de la santé

http://www.ireps-bfc.org/sites/ireps-bfc.org/files/dossier_technique_place_des_parents_2017.pdf

 

Des programmes pour améliorer les habiletés d’adaptation des jeunes dès le primaire

https://ecolebranchee.com/2017/05/06/passeport/

 

Les Français et la prévention en santé

http://www.ipsos.fr/sites/default/files/doc_associe/etude-ipsos-les-francais-et-la-prevention-en-sante.pdf

 

Isolitude - Guide d'animation

http://www.cultures-sante.be/index.php?option=com_k2&view=item&id=435:isolitude&Itemid=116

 

Interventions efficaces sur la qualité de l'air intérieur

http://www.ccnse.ca/sites/default/files/Revue-Interventions_efficaces_air_interieur_janv_2015.pdf


Plus d'informations

Association "Pratiques en santé"

Président : Daniel Oberlé

 

Pour en parler dans vos réseaux 

 

6, place de l'Eglise

22200 LE MERZER

Tel : 06 31 27 00 69 

contact@pratiquesensante.org