Pratiques en santé partenaire de la Chaire UNESCO "Education et Santé"

LA SANTÉ À L’ÉCOLE EN 700 SECONDES ET 5 IDÉES-CLÉ !

Une brève vidéo pour comprendre la santé à l’école après la crise de la Covid-19. Cinq idées pour éclairer le rôle des écoles, collèges et lycées, le lycée en matière de santé, à la fois comme milieux de vie où les enfants et les jeunes passent 40% de leur temps éveillé et comme espaces privilégiés d’éducation. Avec Didier Jourdan, titulaire de la chaire UNESCO et centre collaborateur OMS « EducationS & &Santé ».

 

 

https://youtu.be/GEAcZ7WGh-g 

 Webinaire interactif « La santé au plus près des gens » - 20 janvier 2021, 18.00 – 19.00

 

Avec :

Philippe LEFEVRE, Co-président de l’Institut Renaudot.

Martine ANTOINE, Co-présidente de l’Institut Renaudot.

Nathalie Bacq, Ergothérapeute à l’Association Vaudoise d’Aide et de Soins à Domicile (AVASAD).

Sophie Progin-Battala, Diététicienne à l’Association Vaudoise d’Aide et de Soins à Domicile (AVASAD).

 

Plus que jamais, le contexte sanitaire actuel met en exergue la nécessité de comprendre les conditions de la santé des populations et les enjeux de la participation des gens à leur propre santé. 

La promotion de la santé des populations se joue avant tout dans les territoires, à l’échelon de la vie quotidienne des personnes. Agir sur les déterminants de santé constitue un levier essentiel afin de répondre efficacement aux besoins ponctuels ou durables des habitants en matière de santé. A l'échelon local, comment est-il possible d'impliquer les populations sur les enjeux de santé ? Comment accompagner les personnes, et notamment celles qui sont concernées par la dépendance ou des maladies chroniques, dans la prise en charge de leur propre santé et leur projet de vie ? En tant que professionnel, quelle posture peut favoriser l’empowerment des individus et des populations sur les questions de santé ?  

Des spécialistes de la santé communautaire et à domicile de l'Institut Renaudot et de l'AVASAD apporteront leur éclairage sur ces questions à partir de projets concrets menés en France et en Suisse.

3 questions structureront les échanges : 

  1. Pourquoi doit-on se préoccuper de la vie quotidienne à l’échelon local lorsque qu’il s’agit d’améliorer la santé des gens et de réduire les inégalités ? 

  2. Comment mobiliser les habitants pour créer les conditions de la santé ? 

  3. Comment, au-delà des prestations de soin, répondre aux besoins des personnes à domicile ?

 

Lien de connexion au webinaire : http://bit.ly/webinaires-edusanté

Plus d’informations : https://bit.ly/webinaires-education-sante

 

Vers le plan « 1000 premiers jours » : pour une approche intégrant les enjeux de santé publique, d’intersectorialité et de participation

 

 

La Chaire UNESCO ÉducationS & Santé est co-signataire d'un courrier au Ministre des Solidarités et de la Santé et de son Secrétaire d'État en charge de l'enfance et des familles concernant le rapport « 1000 premiers jours » élaboré par une commission d’experts présidée par le neuropédiatre Boris Cyrulnik.

Fruit de la réflexion collective de pédiatres, médecins de PMI et acteurs de santé publique, ce courrier rappelle l’importance de problématiques fondamentales de santé publique (causes de morbimortalité, lutte contre les inégalités sociales de santé, maltraitance, exposition aux toxiques, alimentation...). Il rappelle le rôle central joué par la Protection Maternelle et Infantile et la nécessité de développer ses moyens d’action. Il insiste enfin sur l’importance d’une concertation plus large des professionnels de la petite enfance et de représentants des familles, afin d’enrichir ce rapport des perspectives de la santé publique et de la promotion de la santé, nécessairement intersectorielles.

Lire le courrier et la contribution de la plateforme « Assurer l’avenir de la PMI »

A la suite de ce courrier, une visioconférence a été organisée le mercredi 2 décembre entre les organisations signataires et le Cabinet du Secrétaire d'Etat. Le cabinet a pris note des points soulevés et a invité les signataires à formuler des propositions.

 

Signataires du courrier : Société Française de Santé Publique, Groupe de Pédiatrie Générale sociale et environnementale (GPGse) de la SFPPre, la Société Française de Pédiatrie (SFP), le Conseil National Professionnel de Pédiatrie (CNPP), la Société Française de Pédiatrie Médico-Légale (SFPML), la Chaire UNESCO « Educations & Santé », la Société Francophone de Santé et Environnement (SFSE), le Syndicat national des médecins de PMI (SNMPMI) et la Collégiale de Pédiatrie d'Ile de France.

Webinaire « L’environnement : un déterminant de la santé qui compte » - 24 novembre 2020, 18.00 – 19.00 avec le Pr Denis Zmirou-Navier, Président de la commission santé et environnement du Haut Conseil de la Santé Publique.

La prise de conscience de l’influence majeure de l’environnement sur la santé de tous est à la fois récente et complexe. Selon l’OMS, la santé environnementale a trait à l’ensemble « des facteurs, physiques, chimiques, biologiques, sociaux, psychosociaux et esthétiques de notre environnement » et aux « pratiques de gestion, de résorption, de contrôle et de prévention des facteurs environnementaux susceptibles d’affecter la santé des générations actuelles et futures ». L’environnement est considéré non seulement en tant que milieu de vie et de travail des hommes mais aussi de l’ensemble des espèces animales et végétales dont il conditionne la biodiversité et la santé, au titre du concept « Une seule santé ».

L’ampleur et l’urgence des enjeux de santé environnementale conduit l’ensemble des acteurs de la santé à s’interroger sur leur rôle en la matière. Ce webinaire abordera les questions de la relation entre santé et environnement, l’influence des milieux de vie sur la santé, les approches permettant d’agir sur l’environnement en faveur de la santé, la place des professionnels de la santé et du social dans le domaine et les ressources disponibles. 

Il se structurera autour de 3 questions successives : 

    • Qu’entend-on par santé environnementale ? 

    • Un exemple concret pour illustrer la complexité des relations entre santé et environnement : le domicile. 

    • Comment agir en tant que professionnel et citoyen ? L’exemple de la pollution atmosphérique. 

Pour plus d’informations : https://bit.ly/info-web-sante-environnement 

Venez nombreux poser vos questions en direct et interagir avec le Pr. Denis Zmirou-Navier et envoyez d'ores et déjà vos questions à webinar@unescochair-ghe.org

Aucune inscription n’est requise. Lien de connexion au webinaire : https://bit.ly/web-santé-environnement 

Ce webinaire sera également retransmis en direct sur notre chaine Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCOl9b7ehOGpbpQ8TwTgSzDg?view_as=subscriber

Webinaire en français de l’Association Internationale de pédiatrie – UNICEF – OMS sur les problèmes scolaires des enfants du fait de la COVID-19

 Le 2 novembre 2020 l’Association Internationale de pédiatrie, l’UNICEF et l’OMS ont organisé un webinaire en français sur les problèmes rencontrés par les enfants à l’école du fait de la COVID-19. 

 

La Chaire UNESCO ÉducationS & Santé a été invitée pour y présenter les résultats de l’enquête mondiale sur le processus de réouverture des écoles. Pour plus d’informations sur l’enquête : https://chaireunesco-es.org/reouverture-ecoles/ 

 

Vous pouvez accéder à l’enregistrement du webinaire par le lien suivant : https://www.youtube.com/watch?v=JJHqv-vlia0 

« Donner la priorité à la santé et à la sécurité des étudiants et des éducateurs par une collaboration intersectorielle plus étroite » – Session extraordinaire de la Réunion mondiale de l'UNESCO sur l'éducation post-COVID-19 (2020 GEM)

 Le 22 octobre, plus de 70 États membres ont adopté une déclaration lors d'une session extraordinaire en ligne de la Réunion mondiale sur l'éducation 2020 de l'UNESCO, exprimant leur engagement à protéger le financement de l'éducation et à mettre en œuvre des mesures pour atténuer l'impact dévastateur de la pandémie sur les élèves, les familles et le personnel scolaire. Dans le cadre de la discussion technique qui a sous-tendu l'adoption de la déclaration mondiale, il a été demandé à la Chaire UNESCO ÉducationS & Santé de participer à la session extraordinaire du thème 2 sur la réouverture des écoles en toute sécurité.

Au cours des derniers mois, le Professeur Didier Jourdan, le Dr Nicola Gray et les membres de la communauté de la Chaire ont rédigé des articles fondés à la fois sur les données scientifiques disponibles et les expériences du terrain afin de guider le processus de réouverture des écoles en toute sécurité avec des partenaires tels que Sir Michael Marmot (Institut de l'équité en matière de santé de l'UCL), M. Sean Slade (ASCD) et le Dr Rémi Laporte (Aix-Marseille Université). La Chaire a également mené une enquête mondiale auprès des professionnels afin de partager les connaissances et les expériences sur les stratégies locales, régionales et nationales de réouverture des écoles.

S’appuyant sur la base des données scientifiques, le Dr Gray, au nom de la Chaire UNESCO, a défendu le "triple dividende" d'une éducation secondaire inclusive, équitable et durable – la santé des adolescents aujourd'hui, des futurs adultes et de leurs enfants – comme le meilleur investissement qu'un gouvernement puisse faire dans sa jeunesse. Elle a fait état des résultats de l'enquête concernant la nécessité d'une collaboration étroite entre les équipes scolaires, les autorités locales et les familles. Elle a soutenu l'autonomisation des adultes dans les écoles – pour garantir leurs droits à un lieu de travail sûr et, en retour, leur responsabilité de protéger l'environnement contre les infections extérieures.

 

Le Dr Gray a été spécifiquement invitée à répondre aux questions concernant le soutien à la santé mentale lors de la réouverture des écoles et l'optimisation du retour des enfants et des jeunes handicapés. Ces deux questions exigent un travail intersectoriel efficace entre l'éducation et la santé, un point de vue fortement partagé par les contributeurs des États membres, rapporté à la session principale, et confirmé comme action prioritaire dans la déclaration (point 8).

Préconférence en ligne - 12 octobre 2020 - « Helping people to help themselves for better health – from theory to practice”

Lundi 12 Octobre 2020 de 14.00 – 16.00 s’est tenue la pré-conférence en ligne “Helping people to help themselves to better health – From theory to practice” (Aider les gens à prendre en charge leur propre santé – de la théorie à la pratique). Cette pré-conférence s’inscrit dans le cadre du 16e Congrès Mondial de Santé Publique. La pré-conférence est organisée par la Chaire UNESCO et Centre collaborateur OMS ÉducationS & Santé, la Section Promotion de la santé de l’EUPHA et l’École des Hautes Études en Santé Publique (EHESP).

La santé publique offre une approche stratégique qui vise à orienter et soutenir le changement social afin d’améliorer les conditions de vie de tous et de réduire les inégalités en matière de santé. Basée sur un ensemble de politiques et d’actions intersectorielles coordonnées, une telle approche doit être construite avec les populations elles-mêmes. Pour permettre une mise en œuvre à grande échelle, les politiques et les pratiques doivent cibler à la fois les écosystèmes de vie et le développement des capacités des personnes. Une bonne connaissance des déterminants de la santé, des pratiques sociales, des cultures et la participation active des populations elles-mêmes sont des facteurs clés d’efficacité et de durabilité. 

Pourtant, la priorité est encore bien trop souvent donnée aux politiques et aux programmes ciblant les déterminants individuels au détriment des actions sur les déterminants sociaux et environnementaux de la santé. Comment développer à grande échelle les approches promotrices de santé et les interventions communautaires ? 

Cette préconférence a pour objectif de décrire et d’analyser :

1.     les données disponibles sur les mécanismes qui sous-tendent la participation, la non-participation et la responsabilisation des victimes ;

2.     les facteurs expliquant le surinvestissement dans les interventions ciblant les déterminants individuels de la santé au détriment des actions sur les DSS ;

3.     les innovations en matière d’interventions communautaires participatives qui améliorent les conditions de vie quotidienne et les indicateurs de santé et de bien-être ;

4.     les facteurs favorables et les obstacles à la mise en œuvre à grande échelle des approches de la promotion de la santé et communautaires.

 

Elle donnera lieu à une déclaration présentant les principales conditions pour la mise en œuvre à grande échelle de politiques et de pratiques qui ne laissent personne de côté, en se basant sur les données scientifiques disponibles et en tirant les leçons des innovations dans ce domaine. Toute la communauté de la promotion de la santé est invitée à participer à cette déclaration en répondant à deux courtes questions : http://bit.ly/HP-statement. 

 

Pour plus d’informations : https://chaireunesco-es.org/evenements/pre-conference-helping-people-to-help-themselves-to-better-health/ 

 

Pour revoir la préconférence : https://wcph2020.com/Preconferences-wcph2020-85 

 

« Explorer Mutualiser Enrichir » : l’intervention du Pr Didier Jourdan pour la conférence « Je soigne donc je suis »  au  Festival des Nouvelles Explorations

 

La 5e édition du Festival Nouvelles explorations s’est déroulée du 16 au 20 septembre à Royan. Cet évènement majeur accueille chaque année des personnalités de la recherche, de la philosophie et de l’aventure afin de contribuer à l’émergence et à l’identification des explorations qui peuvent baliser et éclairer le 21e siècle.

Cette année, la thématique était « Soigner le monde ».  Elle a été l’occasion de revenir sur le cataclysme de la pandémie de Covid-19 comme une exploration inédite, notamment dans les expériences et conséquences du confinement de près de 4 milliards d’humains pendant plus de deux mois.

Didier Jourdan était l’un des invités de la conférence « Je soigne donc je suis ». Les experts sollicités se sont entretenus sur la question du prendre soin : « le « care » peut-il, au delà de la résilience de l’après-covid, modeler une société nouvelle ? Ou bien, dans la crise sociale qui vient, les rivalités destructrices vont-elles l’emporter ? » 

 

Entouré de Charlotte Marchandise (ingénieure pédagogique à l’Académie de la Santé de l’OMS), Pascale Molinier (auteure de plusieurs ouvrages sur l’éthique et le travail de care) et Pascal Révolat (Médecin, Président de l’Ordre des Médecins de la Charente-Maritime.), Didier Jourdan a proposé une vision intégrée du  soin et de la santé de demain. 

 

Pour découvrir l’intervention du Pr Jourdan : https://youtu.be/KweXtx0T3pk

Pour plus d’informations sur le festival : https://nouvellesexplorations.com/

 

Réunion de haut niveau sur la scolarisation pendant la pandémie de COVID-19

 

Lundi 31 Août, l’OMS/Europe a organisé une réunion de haut niveau (lien) - 

en ligne en présence des ministres de la Santé de toute la Région européenne de l’OMS pour échanger des données d’expérience, des opinions et des réflexions sur la mise en œuvre d’une scolarisation sûre et efficace pendant la pandémie de COVID-19.

Didier Jourdan a été invité afin de présenter le point de vue et l’expérience de la Chaire UNESCO et centre collaborateur OMS sur ce sujet. Il a rappelé que les États ont un double rôle à jouer dans la gestion de la crise au niveau des écoles : produire des recommandations nationales et soutenir le développement des capacités au niveau local. A ce stade de la pandémie, l’enjeu principal est de donner la priorité aux modalités opérationnelles de gestion de la pandémie au niveau local et surtout à toutes les questions relatives au maintien d’une éducation de qualité pour tous. Il s’agit de veiller à ce que tous les élèves – en particulier les plus vulnérables – continuent à apprendre. 

Pour répondre à la spécificité de chaque contexte, il ne suffit pas simplement de mettre en œuvre un protocole, mais plutôt de mettre en actes les pratiques les plus adaptées à la situation, en fonction d’une large variété de déterminants. Pour cela, il est nécessaire de reconnaître l'expertise des professionnels de l'éducation, leur faire confiance et leur donner les moyens d'agir. 

Construire des capacités locales d’action afin de permettre à chaque école, collège ou lycée de relever les nombreux défis techniques, pédagogiques, ou éthiques posés par l’épidémie, est un enjeu majeur. Assurer l'implication de tous au niveau local - étudiants, parents, décideurs locaux, professionnels de l'éducation et de la santé - est un prérequis essentiel à la mise en place des mesures les plus adaptées. Une approche locale positive et responsable du retour à l'école par les familles, les équipes scolaires et les professionnels de la santé constitue le meilleur espoir pour la réussite du processus.

Ces discussions alimenteront un document de synthèse que prépare actuellement l’OMS/Europe pour fournir un point de référence et des considérations opérationnelles aux autorités nationales éducatives et sanitaires aux fins de la planification et de la mise en œuvre d’une scolarisation efficace pendant la pandémie.

 

 

Toutes les questions que vous vous posez sur la rentrée scolaire au temps de la COVID-19

 

https://chaireunesco-es.org/2020/08/27/rentree-scolaire/

 

Cette rentrée scolaire charrie chez les parents et les enseignants beaucoup de questionnements et d’inquiétudes, favorisés par la difficulté à trier la pluralité des informations sur le sujet et en évaluer la pertinence. 

L’article publié par Didier Jourdan ce lundi 1er septembre dans The Conversation fait une synthèse des connaissances disponibles, à partir de deux types de données : le travail épidémiologique de terrain et l’expérience concrète des autres pays.  (Lien https://theconversation.com/toutes-les-questions-que-vous-vous-posez-sur-la-rentree-scolaire-au-temps-de-la-covid-19-145052

Au-delà des questions techniques liées au protocole sanitaire qui monopolisent parfois le débat national, il rappelle l’importance de focaliser les efforts sur les véritables enjeux de cette rentrée, à savoir le développement de la capacité collective, à l’échelon local, à limiter la transmission du virus et à mettre en œuvre des réponses adaptées en fonction de l’évolution de l’épidémie.

Les écoles dans la crise sanitaire : un enjeu stratégique

 

https://adc.bmj.com/content/archdischild/early/2020/08/02/archdischild-2020-319963.full.pdf

 

L’article « Réouverture des écoles pendant la pandémie de COVID-19 : les gouvernements doivent trouver un équilibre entre l’incertitude et les risques de la réouverture des écoles et les dommages associés à une fermeture prolongée » (Reopening schools during the COVID-19 pandemic: governments must balance the uncertainty and risks of reopening schools against the clear harms associated with prolonged closure) vient de paraître. 

Ce texte vise à offrir des éléments d’analyse. En effet, il y a actuellement peu de données pour guider les pays sur la réouverture des écoles et il y a une incertitude permanente sur le degré de susceptibilité des élèves à la COVID-19 et à sa transmission. Pourtant, des décisions devront être prises sur la base des données actuellement disponibles et en reconnaissant que la réouverture des écoles et leur fermeture comportent des risques significatifs. Face à l'incertitude concernant la transmission dans les écoles, la réouverture progressive des écoles introduisant la distanciation sociale et les régimes de dépistage et de traçage dans les écoles semblent essentiels, bien que ceux-ci puissent être difficiles dans les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire. Il est essentiel d'approfondir la recherche sur les inconvénients et les avantages plus larges des fermetures d'écoles et des stratégies de réouverture pendant la COVID-19, afin d'éclairer cette pandémie et les suivantes.

En effet, il y a actuellement peu de données pour guider les pays sur la réouverture des écoles et il y a une incertitude permanente sur le degré de susceptibilité des élèves à la COVID-19 et à sa transmission. Cet article propose un cadre stratégique pour la réouverture des écoles basé sur les données disponibles. 

 

Par ailleurs, la chaire UNESCO et centre collaborateur OMS prépare un ouvrage intitulé « Écoles et crises sanitaires : Protéger, prévenir, éduquer » qui sera disponible fin septembre 2020.

Webinaire “Pandémie de COVID-19 : concilier éducation et santé” - 13 Juillet 2020 - 14h-15h

 

Le webinaire interactif Pandémie de COVID-19 : concilier éducation et santé sera l'occasion de discuter des enjeux et des conditions pour mieux concilier éducation et la santé dans la perspective de la pandémie de COVID-19 avec Nicola Gray (Chaire UNESCO ÉducationS & Santé, Vice-Présidente pour l’Europe IAAH), Sean Slade (directeur général Global Outreach, ASCD) et Antonia Wulff (coordinatrice politiques COVID-19, Internationale de l’Éducation).

 

Les résultats de l’enquête mondiale sur la réouverture des écoles co-organisée par la Chaire, ainsi qu'un nouvel outil de guidance globale pour les écoles y seront présentés. Trois questions structureront les échanges :

  • La réouverture des écoles du point de vue du terrain : quel cadre, quels défis, quelles difficultés, quelles solutions ?

  • En quoi l’éducation a-t-elle été impactée, modifée et transformée par la pandémie de Covid-19 ?

  • Quel est le point de vue de la communauté des enseignants sur la pandémie?

 

Ce webinaire se déroulera en anglais, avec traduction simultanée en français et en espagnol.

Plus d’informations

Lien de connexion au webinaire Aucune inscription requise. 500 places seront disponibles. 

 

Ce webinaire sera également retransmis en direct sur notre chaine Youtube

Régulation de la publicité et comportement des adolescents

Il n’est pas toujours aisé de mettre en évidence « grandeur nature » l’impact des mesures de régulation de la publicité sur les comportements. Les différences dans les règlementations régulant la publicité pour les e-cigarettes entre les provinces canadiennes permettent d’examiner l’impact des restrictions réglementaires sur le marketing des cigarettes électroniques.

Un article publié dans le premier juillet 2020 dans  (PEDIATRICS  (https://pediatrics.aappublications.org/content/146/1/e20194020 ) fait état d’un travail conduit sur 3 années (2017 à 2019) auprès de 12.000 jeunes de 16 à 19 ans. Il montre que l’exposition à la commercialisation et la prévalence de la vape ont augmenté après la libéralisation du marché de la cigarette électronique en 2018. Les provinces pour lesquelles la régulation est la plus importante sont celles pour lesquelles les niveaux d’exposition au marketing et l’utilisation de la cigarette électronique sont les plus faibles. Les provinces pour lesquelles les régulations sont plus limitées sont celles pour lesquelles l’utilisation de l’e-cigarette est la plus élevée. La figure montre les écarts de consommation en fonction de la nature des régulations provinciales.

Ces travaux mettent en évidence le lien existant entre déterminants commerciaux de la santé, régulations et comportements des adolescents.

 

Réouverture des écoles : données et expériences de terrain

Rapport :  https://chaireunesco-es.org/ressources/theme-covid-19/rapport-preliminaire-sur-la-reouverture-des-ecoles/

A la mi-mai, la chaire UNESCO et centre collaborateur OMS ÉducationS & Santé, en partenariat avec un ensemble de partenaires, dont la FNES, le REFIPS, le RADIX et le réseau d’écoles21, la fondation du réseau “Schools for Health in Europe” (SHE), la section Promotion de la santé de l’EUPHA et le Réseau Éducation et Solidarité ont lancé un processus de partage des connaissances sur la réouverture des écoles. Un grand nombre d’écoles, de régions et de pays ont déjà répondu au questionnaire. Les résultats préliminaires de l’enquête sont désormais disponibles en français

S’appuyer sur des savoirs solides pour agir sur la santé de tous

http://didier-jourdan.com/fr/2020/06/20/carto-cres-paca/

 

Pour améliorer la santé de tous et réduire les inégalités, il ne faut pas seulement traiter les maladies, il est indispensable d’agir sur les facteurs environnementaux, sociaux, économiques qui déterminent la bonne santé d’une population.

Pour mettre en place des politiques et des pratiques de santé renouvelées, il faut s’appuyer de solides savoirs scientifiques, expériences et pratiques. 

En ce qui concerne les données scientifiques ont peut par exemple se reporter au rapport du Haut Conseil de la Santé Publique sur la Stratégie Nationale de Santé.

Pour ce qui est des pratiques, des solutions crées sur des territoires et construites avec les habitants, de nombreux outils de partages existent. Saluons la mise en ligne de la cartographie des dynamiques territoriales de santé par le CRES PACA. Des dispositifs à connaitre, des acteurs avec qui échanger.

Stephan Van den Broucke : « Pandémie de COVID-19 : les réponses de la promotion de la santé »

Message de la Chaire Unesco  "Vous avez été nombreux à participer au webinaire animé par le Pr. stephan Van den Broucke ce jeudi 14 mai 2020 sur le thème : Pandémie de COVID-19 : les réponses de la promotion de la santé, organisé par la Chaire EducationS & Santé. Nous vous remercions tous pour votre participation. Les vidéos du webinaire, les contributions des participants ainsi qu’un ensemble de ressources sur la page dédiée sont désormais en ligne ! Surtout, nous vous invitons à poursuivre les échanges et les partages d’informations et de ressources en écrivant à l’adresse suivante : webinar@unescochair-ghe.org. International Union for Health Promotion and Education (IUHPE) EUPHA - European Public Health Association Didier Jourdan"   - https://chaireunesco-es.org/ressources/les-webinaires-global-health-and-education/les-webinaires-educations-sante/

Les webinaires « Éducations & Santé » 2020 – Le 14 mai 2020, de 18.00 à 19.00 – Stephan Van den Broucke : « Pandémie de COVID-19 : les réponses de la promotion de la santé »;  Ce webinaire interactif a pour but de mettre en évidence la contribution de la promotion de la santé face à la pandémie de COVID-19 en répondant aux trois questions suivantes : 

  • Question 1 : Qu'est-ce que la promotion de la santé peut apporter en termes de gestion de la pandémie ?
  • Question 2 : Fake news, compréhension d'enjeux complexes, connaissances en santé : comment développer la capacité de chacun à prendre en charge sa propre santé ? 
  • Question 3 : Il y aura probablement plusieurs vagues d'épidémie de COVID-19. Quelles sont les préconisations de la promotion de la santé pour une réponse durable à la pandémie et pour l'avenir? 

 Stephan Van den Broucke est Vice-Doyen de l'Université catholique de Louvain et Vice-Président pour les affaires scientifiques de l'Union Internationale de Promotion de la Santé et d'Éducation à la Santé (IUHPE-IUPES). 

 

 

Accès au webinaire : https://bit.ly/COVID-19_PromotionSanté. Accès 15 mn avant le début du webinaire. Aucune inscription n’est requise. 

Une réflexion prospective des acteurs de la promotion de la santé en réponse à l’épidémie COVID-19

Promouvoir la santé de tous en temps de crise et au-delà !

 

En réponse à la pandémie actuelle, les gouvernements du monde entier ont pris des mesures sans précédent. La santé (ou plus exactement la menace de la maladie) est devenue la préoccupation première, prenant le pas sur toutes les autres questions politiques, économiques ou sociales.

Face à des réponses très majoritairement focalisées sur la prévention de la maladie, la promotion de la santé se doit de faire entendre la spécificité de sa perspective et de rappeler que la santé dépend d'une variété de déterminants politiques, économiques, sociaux et environnementaux mis en lumière dans la crise sanitaire que nous traversons et qui impacte toutes les populations à l’échelle mondiale, à des degrés différents. 

La section Promotion de la santé de l’Association européenne de santé publique (EUPHA), l’Union Internationale de promotion de la santé et d’éducation à la santé (UIPES-IUHPE) et la Chaire UNESCO et centre collaborateur OMS ÉducationS & Santé ouvrent le débat et partagent cinq points de discussion. Cliquez ici pour télécharger le document  

(en anglais), le document en français. Chacun est invité à contribuer au travail collectif via un espace de partage sur la contribution de la promotion de la santé à gestion de la pandémie. lien ici

 

 

 

Réouverture des écoles : sur quels savoirs s’appuyer ?

 

https://chaireunesco-es.org/2020/04/22/reouverture-des-ecoles-sur-quels-savoirs-sappuyer/

 

La gestion de la pandémie de COVID-19 a engagé mondialement un ensemble de mesures inédites dans leur nature et leur ampleur. 

Comme l’a indiqué le Directeur Général de l’OMS le 12 mars dernier, il s’agit de « trouver un délicat équilibre entre la protection de la santé, la prévention des risques économiques et sociaux et le respect des droits de l'homme ».

La fermeture des écoles et des établissements est l’une des mesures majeures de lutte contre l’épidémie. Si leur réouverture est maintenant prévue en France, les questions restent nombreuses, générant beaucoup de réserve voire d’anxiété au sein de la communauté éducative et des familles.

Plus que jamais, il s’avère crucial de pouvoir s’appuyer sur les données de la recherche comme sur l’expérience de pays ayant réussi à contrôler l’épidémie sans fermer leurs écoles.

 

L’article publié le 21/04/2020 par Didier Jourdan dans The Conversation permet de faire le point sur les données disponibles, afin d’apporter des éléments concrets de réflexion quant à la pertinence et aux modalités de réouverture. Il s’agit non seulement de permettre la mise en œuvre des solutions les plus adaptées à notre contexte, mais aussi de donner les moyens à l’ensemble de la population de comprendre la situation et d’agir en conséquence.

 

Appel à contributions pour le Handbook of health promotion research : Date limite prolongée au 15 mai 2020.

 

La Chaire UNESCO et Centre collaborateur OMS Éducations & Santé, et la Chaire de recherche du Canada Approches communautaires et inégalités de santé (CACIS), en partenariat avec l’Union internationale pour la promotion de la santé et d'éducation pour la santé (UIPES), ont lancé un appel à contribution pour un Manuel de référence pour la recherche en promotion de la santé. Cet appel est ouvert à tous les individus et groupes qui mènent des recherches sur les pratiques de promotion de la santé. Date limite de soumission : 15 mai 2020.

 

Lien vidéo : https://youtu.be/OZQkY5IlvKg

Plus d’informations : https://unescochair-ghe.org/handbook-of-health-promotion-research/

Contributions (en anglais) à envoyer à : handbook@unescochair-ghe.org

 

 

Continuité pédagogique COVID-19 : soutenir les enseignants et la famille

https://covid19.rebee.chaireunesco-es.org/

 

Assurer la continuité pédagogique en situation de confinement n’est pas chose aisée, tant pour les enseignants que pour les familles. Pour soutenir les enseignants mais également les familles dans ce chamboulement des rôles et des missions, le site Réussir, Etre bien, Etre ensemble met à disposition des fiches élaborées au cours de l’année 2019 par les équipes de la Direction de l’Enseignement de Nouvelle-Calédonie (DENC), de l’agence sanitaire et sociale (ASS) de Nouvelle Calédonie, de la chaire UNESCO et centre collaborateur OMS « EducationS & Santé » avec un peu plus d’une centaine d’enseignants des trois provinces. 

Ces ressources visent à l’apprentissage chez les enfants :

    • de connaissances sur le corps et la santé ;

    • de la capacité à prendre soin d’eux-mêmes et des autres ;

    • de compétences personnelles, sociales et civiques comme le respect de soi et des autres, la capacité à construire son opinion personnelle et à s’affirmer de manière constructive ;

    • de connaissances sur l’environnement physique et numérique à l’échelle du territoire, de l’espace océanien et du monde.

Elles ont été construites pour être utilisées en classe en Nouvelle-Calédonie mais peuvent servir de support à la réalisation d’activités à distance du CP au CM2. Elles sont ainsi appelées à être adaptées aux différentes situations.

Adolescence et sexualité : parlons-en !

https://chaireunesco-es.org/evenements/semaine-internationale-de-la-sante-des-adolescents/

Le 16 mars 2020, à l’occasion de la Semaine internationale de la santé des adolescents (IAHW), la Chaire UNESCO EducationS & Santé a invité les responsables de la Chaire UNESCO Santé Sexuelle et Droits Humains, Joëlle Mignot, psychologue, sexologue clinicienne et Thierry Troussier, Professeur de Santé Publique à venir animer un webinaire interactif intitulé : « Adolescence et sexualité : parlons-en ! ». 

Ce webinaire avait pour objectif d’apporter des éléments concrets de réponse aux problématiques rencontrées par les différents acteurs de la santé et de l’éducation des adolescents : qu’est-ce qui peut venir fonder le travail sur la sexualité des adolescents ? Comment s’emparer de cette thématique ? Quels repères, quels enjeux ? Qu’en est-il aujourd’hui de l’entrée en sexualité des adolescents ? La vidéo du webinaire ainsi qu’un ensemble de ressources sont accessibles ici

 

Parce qu’ils constituent un dispositif important de partage de connaissances accessible à tous, la Chaire UNESCO ÉducationS & Santé travaille au développement de son offre en webinaires, afin de mettre en contact les acteurs de la santé et de l’éducation, professionnels, étudiants et experts ou chercheurs universitaires.  Restez informés !

10 ans après le rapport Marmot, où en sont les inégalités ?

Dix ans déjà que la commission présidée par Michael Marmot publiait le rapport sur les inégalités de santé en Angleterre ! Ce rapport et celui de la commission des déterminants de la santé de l’OMS ont contribué à une prise de conscience de l’ampleur des facteurs sociaux influant sur la santé. Dix ans après ce rapport, en février 2020, l'Institut a publié avec la Health Foundation : "Health Equity in England : The Marmot Review  10 Years On", pour identifier les progrès réalisés dans la lutte contre les inégalités en matière de santé en Angleterre et pour proposer des recommandations pour les actions futures. Ce rapport "10 ans après" montre qu'en Angleterre, la santé des personnes vivant dans des quartiers et des régions plus défavorisés se détériore, les inégalités en matière de santé augmentent et, pour l'ensemble de la population, la santé est en déclin. 
Par ailleurs, l’OMS a conduit un travail systématique, dans les 53 États membres de la région Europe, sur l'origine des inégalités en matière de santé et les solutions pour réduire ces inégalités. 

« Apprendre à conjuguer les savoirs locaux et universels, profanes et scientifiques pour relever les défis de demain »

L'accélération du changement climatique, la montée de l'intelligence artificielle, l'explosion des mouvements sociaux à travers le monde... Malgré les différences, l'humanité est confrontée à des défis communs. À quoi ressemblera le monde en 2050 et quel rôle l'éducation peut-elle jouer pour façonner l'avenir ? La nouvelle initiative mondiale de l'UNESCO sur les Futurs de l'Éducation se projette en 2050 et au-delà et entend comprendre la manière dont l'éducation peut façonner l'avenir de l'humanité et de la planète.Les Chaires UNESCO et les réseaux UNITWIN ont été invitées à rédiger des documents de travail pour contribuer à faire émerger une vision commune de l'avenir. La chaire UNESCO ÉducationS & Santé a produit une contribution intitulée: « Une pluralité de savoirs pour relever les défis de demain » pour la publication : Les Futurs Humanistes de l'Apprentissage : Perspectives des chaires UNESCO et des réseaux UNITWIN (UNESCO, 2020). Afin d’assumer la complexité des problématiques et des enjeux éducatifs dans un contexte global de changement, les savoirs de demain seront intrinsèquement interdisciplinaires et ne pourront se limiter à la seule sphère académique : savoirs locaux et universels, profanes et scientifiques se devront d’être articulés étroitement entre eux. Seule la mise en jeu de ces différents types de savoirs (dans une réelle écologie des savoirs) permettra d’ouvrir de nouvelles perspectives de pensée, penser des alternatives et construire collectivement des solutions innovantes pour répondre aux nouveaux défis des sociétés. Une des modalités de mise en œuvre consiste en l’organisation de parcours éducatifs de santé, mobilisant l’ensemble des acteurs et des espaces de vie des enfants, afin de mettre en cohérence dans leur ensemble la diversité de leurs expériences éducatives. Comme le soulignent les auteurs, ces parcours constituent un moyen de faire vivre une écologie des savoirs, d’aller vers une explicitation partagée des enjeux éducatifs et un support au développement de pratiques collaboratives.  

 

https://unesdoc.unesco.org/ark:/48223/pf0000372578/PDF/372578fre.pdf.multi

 

Liens vers nos sites:

 

Les médias au coeur de l'éducation à la santé : Médiasphères, un jeu de plateau en Éducation aux Médias

http://didier-jourdan.com/fr/2020/02/02/mediasphere/

 

La capacité à user de façon adéquate des médias (réseaux sociaux, internet, médias audiovisuels, papier…) est au cœur de la littéracie en santé c’est-à-dire des compétences nécessaires à chacun pour prendre soin de sa santé. En effet, qu’il s’agisse de savoir trouver une information fiable sur la santé (et donc identifier les sources), résister à la pression de la publicité ou des normes véhiculées par les médias (consommation alimentaire, alcool par exemple) ou faire un bon usage des réseaux sociaux (dont l’impact sur la santé psychologique et sociale peut être potentiellement négatif), un travail éducatif en famille, dans la communauté ou à l’école est indispensable.

Éducation et santé environnementale

L’amélioration de la santé de tous et la réduction des inégalités passe par un travail renouvelé sur l’environnement physique des écoles. Deux études, conduites en Amérique du Nord, mettent en évidence le lien existant entre pollution dans l’environnement scolaire et réussite éducative (évaluations en lecture et mathématiques, absence et problèmes de comportement).

Il est impératif de penser de façon renouvelée l’écosystème éducatif. En effet, les espaces scolaires accueillent des enfants et les jeunes, c’est à dire des personnes en développement, des personnes dont le système nerveux et les autres systèmes biologiques sont en cours de maturation. L’impact à long terme des facteurs sociaux et environnementaux est bien plus élevé que pour les adultes. Les approches qui régissent l’organisation des écoles doivent se fonder sur les données issues de la recherche tant sur les questions d’exposition que d’impact sur les plus jeunes.

Promouvoir la santé des enfants c’est leur transmettre les connaissances, les compétences et la culture leur permettant de prendre en charge leur propre santé et de contribuer collectivement aux évolutions favorables à la santé. Ceci n’est possible que si chaque enfant et jeune bénéficie d’un environnement scolaire adéquat.

Développer le pouvoir d’agir des professionnels en créant des ressources avec eux

En matière de promotion de la santé aujourd’hui, l'enjeu n'est pas seulement que certaines écoles deviennent des "championnes de la santé" en remplissant tous les critères mais bien de s'assurer que  toutes les écoles peuvent progresser.  Pour cela, il convient de les prendre là où elles sont. La priorité est de permettre à toutes les écoles de développer des pratiques (accessibles et compatibles avec le contexte) qui contribuent de façon positive à la santé des enfants et des jeunes. C'est un enjeu majeur dès lors qu'il s'agit de réduire les inégalités et de permettre à tous les établissements scolaires, notamment ceux installés dans les espaces les plus vulnérables, d'exploiter tout leur potentiel en vue de la réussite de tous les élèves et de l'action sur les différents déterminants de la santé. Les trois objectifs d'une école inclusive, équitable et en santé sont indissociables. La Chaire UNESCO "EducationS & Santé" et le laboratoire ACTé visent à promouvoir une approche centrée sur le développement du pouvoir d'agir des acteurs. C’est cette approche qui a été choisie pour la mise en place le dispositif d'éducation à la santé de tous les élèves en Nouvelle-Calédonie..  LIRE LA SUITE / http://didier-jourdan.com/fr/2019/12/22/creer-ressources/

« Réussir, Être bien, Être ensemble » (Rebee)

La Chaire UNESCO EducationS & Santé est partenaire du programme « Réussir, Être bien, Être ensemble » (Rebee), un ambitieux projet de promotion de la santé à l’école déployé dans l’ensemble des établissements du premier degré de Nouvelle-Calédonie. Porté par le gouvernement et l’ensemble des acteurs locaux engagés dans l'éducation et la santé des enfants, ce programme est le résultat d’un processus de co-création de 2 années et constitue un très bel exemple d’une collaboration intersectorielle réussie. Impliquant les différentes dimensions politiques, pratiques et de recherche, ce dispositif de recherche-intervention comporte en particulier la production d’outils pédagogiques et un programme de perfectionnement professionnel pour les enseignants de l’école primaire.  La réalisation des outils pédagogiques « Réussir, Être bien, Être ensemble » a mobilisé des équipes pluridisciplinaires de la direction de l’Enseignement (DENC), de la direction diocésaine de l'école catholique (DDEC), du plan de santé publique Do Kamo ou encore de l’Agence sanitaire et sociale (ASS-NC), qui finance sa mise en œuvre.  LIRE LA SUITE

« Intersectorialité « next generation »

Le 20 novembre dernier s’est tenue la pré-conférence « Intersectorialité « next generation » : un moyen efficace de s’attaquer aux inégalités de santé ? », co-organisée par la Chaire UNESCO EducationS & Santé dans le cadre du 12e congrès européen de santé publique de l’EUPHA (Marseille). Le cadre de la réflexion a tout d’abord été posé par cinq présentations de haut niveau, permettant d’analyser un éventail de pratiques intersectorielles en Nouvelle-Calédonie, au Canada, au Brésil et au Danemark. Les interventions ont été suivies d’une table ronde visant à identifier les leviers et les obstables à l’intersectorialité, les écarts entre la théorie et la pratique et trois priorités pour avancer vers une véritable intersectorialité. Les présentations et vidéos des interventions seront très prochainement mises en ligne sur le site de la Chaire UNESCO - LIRE LA SUITE

La Chaire UNESCO et centre collaborateur OMS « EducationS & Santé », une communauté ouverte

 

La chaire UNESCO « EducationS & Santé » se définit comme une communauté ouverte. Elle n’est ni une institution ni un réseau. Il nous semble important ici de mettre en évidence ce qui caractérise une communauté au sens où nous l’entendons.Une communauté est fondée sur ce qui est commun, pour produire et partager des savoirs, contribuer au changement en faveur de la santé, Contribuer à l’émergence d’un champ renouvelé de la prévention. Une communauté au service des acteurs... LIRE LA SUITE 

Une communauté pour produire et partager des connaissances

La chaire UNESCO « EducationS & Santé » se définit comme une communauté ouverte. Elle n’est ni une institution ni un réseau. Il nous semble important ici de mettre en évidence ce qui caractérise une communauté au sens où elle l’entend. Il n’y a pas de consensus sur ce qu’est une communauté, le mot est utilisé dans de nombreux contextes pour définir des réalités différentes mais c’est toujours de liens entre les personnes et de ce qui est commun dont il est question. La communauté ne renvoie pas en première instance à une identité, des règles, un programme de travail ou à une organisation, mais bien plutôt à ce qui est partagé. Le propre de la Chaire UNESCO « EducationS & Santé » est d’être un espace de dialogue et d’action au service de la prévention, de l’éducation à la santé et de la promotion de la santé des enfants et des jeunes. Son rôle est de créer un cadre au sein duquel tous les acteurs du domaine (individus, collectivités, réseaux, institutions) puissent se retrouver autour de projets communs, acquérir de la visibilité à l’échelon international et contribuer à la dynamique des Nations-Unies. La chaire vise ainsi à contribuer à soutenir les réseaux ou associations existants, à donner une visibilité globale aux travaux conduits, à conribuer à la crédibilité et des acteurs de la promotion de la santé. Pour la chaire, ce commun se définit autour de deux dimensions indissociables : Produire et partager des savoirs et contribuer au changement social en faveur de la santé des enfants et des jeunes.  LIRE LA SUITE 


Plus d'informations

Association "Pratiques en santé"

Président : Daniel Oberlé

 

Pour en parler dans vos réseaux 

 

6, place de l'Eglise

22200 LE MERZER

Tel : 06 31 27 00 69 

contact@pratiquesensante.org