L’inclusion sociale par le sport impose une ingénierie et des critères

Liens

 

 par Stéphane Menu
 
Si le sport est reconnu comme un vecteur d’inclusion sociale, il ne suffit pas de mettre quelques sportifs en relation avec le public pour qu’elle se fasse comme par enchantement. La mise en œuvre d’une telle démarche impose au contraire des critères techniques qui dépassent le simple cadre de la solidarité. L’Iris, France terre d’asile et la Fédération française de badminton ont réussi ce pari et souhaitent le conceptualiser dans un guide des bonnes pratiques pour permettre aux réfugiés et aux migrants d’utiliser le sport pour mieux connaître la société dans laquelle ils vivent.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article 



Écrire commentaire

Commentaires : 0

Plus d'informations

Association "Pratiques en santé"

Président : Daniel Oberlé

 

Pour en parler dans vos réseaux 

22, place Aristide Briand

02130 FÈRE-en-TARDENOIS 

Tel : 06 31 27 00 69 
contact@pratiquesensante.org