La population des enfants suivis en protection de l’enfance au 31/12/2018 : les disparités départementales - Observatoire national de la protection de l'enfance

 

https://onpe.gouv.fr/system/files/publication/note_disparites_2018_dec20.pdf

 

Dans le cadre de sa mission de mise en cohérence des données chiffrées disponibles sur la protection de l’enfance, l’ONPE analyse, chaque année depuis 2006, les données issues de l’enquête relative aux bénéficiaires de l’aide sociale à l’enfance (Drees) et celles communiquées par le ministère de la Justice, sous l’angle des disparités entre départements concernant la prise en charge des mineurs et des jeunes majeurs. Au 31 décembre 2018, les taux de prise en charge varient selon les départements de 10,9 ‰ à 44,8 ‰ concernant les mineurs et de 0,1 ‰ à 21 ‰ en ce qui concerne les jeunes majeurs. Ces écarts se sont creusés sur la période du 31 décembre 2009 au 31 décembre 2018. Concernant les taux de prise en charge en milieu ouvert des mineurs, la tendance nationale à la légère augmentation ne se vérifie pas dans 41 départements et 23 départements en connaissent même une diminution. 

Les écarts sont particulièrement importants en ce qui concerne l’évolution des taux de prise en charge en accueil puisque 9 départements présentent une évolution très faible voire négative (jusqu’à - 4.6 %) tandis que 64 départements présentent une augmentation très significative, supérieure à la moyenne nationale (de + 26,6 % à + 237,7 %). L’étude approfondie de la variation du nombre de mineurs concernés par une mesure d’accueil sur la même période fait apparaître une évolution fortement différenciée en fonction de l’âge des mineurs, soit de + 12 % pour les 6-10 ans à + 95 % pour les 16-17 ans. Dans la majorité des départements, les taux d’accueil de jeunes majeurs augmentent tandis que leurs prises en charge en milieu ouvert diminuent dans 4 départements sur 5. En ce qui concerne la répartition par mode d’accueil, la part des mineurs et jeunes majeurs pris en charge en famille d’accueil parmi l’ensemble des mineurs accueillis varie fortement selon les départements (de 16 % à 81,7 %) et ce mode d’accueil reste majoritaire dans près de deux tiers des départements malgré une tendance nationale à la baisse. De nouveaux modes d’hébergement se développent à côté des familles d’accueil et des établissements d’hébergement collectifs traditionnels, de façon notable mais disparate puisqu’au 31 décembre 2018 leur part est supérieure à la part des autres établissements dans 12 départements alors qu’ils sont totalement absents dans 2 départements. 

 


Plus d'informations

Association "Pratiques en santé"

Président : Daniel Oberlé

 

Pour en parler dans vos réseaux 

 

6, place de l'Eglise

22200 LE MERZER

Tel : 06 31 27 00 69 

contact@pratiquesensante.org