Violences sexuelles en milieu collégial au Québec

 

Rapport de recherche de l'enquêtes PIECES - Projet intercollégial d'étude sur le consentement, l'égalité et la sexualité - Octobre 2020

https://chairevssmes.uqam.ca/wp-content/uploads/sites/124/PIECES_Rapport-complet_Bergeronal-octobre-2020.pdf

 

Cette recherche, intitulée «Projet intercollégial d’étude sur le consentement, l’égalité et la sexualité (PIECES) », a permis d’établir un portrait global des situations de violences sexuelles en milieu collégial au Québec. Cette enquête est le fruit d’un partenariat entre l’organisme Boscoville, la Chaire de recherche sur les violences sexistes et sexuelles en milieu d’enseignement supérieur, la Fédération des cégeps et les cinq institutions collégiales suivantes: Collège Montmorency, Cégep de Sainte-Foy, Cégep de Jonquière, Collège Ahuntsic et Cégep de l’Outaouais. Un total de 6 006 personnes, travaillant ou étudiant dans l’un ou l’autre des cinq cégeps partenaires, ont rempli le questionnaire en ligne à l’automne 2019. Les données ont été pondérées pour assurer une meilleure représentativité de l’échantillon. Dans la lignée des recommandations des Centers for Disease Control and Prevention (Basile et al., 2014), la définition retenue pour les violences sexuelles dans PIECES prend en compte ses différentes formes. L’instrument de victimisation sexuelle utilisé distingue le harcèlement sexuel (comportements verbaux et non verbaux qui ne visent pas la coopération sexuelle, mais qui se traduisent par des attitudes insultantes, hostiles et dégradantes), les comportements sexuels non désirés (comportements verbaux et non verbaux à caractère sexuel, offensants, non désirés ou non réciproques, incluant la tentative de viol et l’agression sexuelle) et la coercition sexuelle (chantage en retour de considérations futures reliées à l’emploi ou aux études).